Enow Abrams Egbe, lors de son propos liminaire à la Cinquième session de plein droit du 25 novembre 2020

Cameroun - Elecam : La cinquième session de plein droit du Conseil Electoral augure une nouvelle dynamique pour les régionales de 2020

Ce mercredi 25 novembre 2020 à Yaoundé, le Conseil électoral d'Election's Cameroon (Elecam), s'est réuni en vue d'élaborer une meilleure stratégie concernant la tenue de l'élection des Conseillers Régionaux qui se tiendra le 06 décembre 2020 au Cameroun. Le président du Conseil Electoral Enow Abrams Egbe a tenu à poser les jalons de cet organe de régulation des élections au Cameroun.

"La situation sécuritaire de certaines régions couplée au contexte sanitaire actuel dans lequel se tient ce scrutin, restent une préoccupatio nmajeure et constante. Malgré cet état de choses, le gouvernement travaille sans relâche à nous apporter tout l’appui nécessaire visant la sécurisationtant des opérations électorales que des acteurs qui y interviennent. De plus, nous avons tenu avec le Ministère de la Santé Publique, des réunions portant sur la finalisation du protocole sanitaire anti-COVID-19 dans le cadre de ces élections régionales, afin de nous assurer que la riposte contre cette pandémie ainsi que le respect des mesures barrières continuent d’être observées par tous les concitoyens, particulièrement ceux devant prendre part au scrutin.

Dans ces conditions, je puis rassurer les candidats et les électeurs que, les mesures adéquates sont d’ores et déjà prises, afin qu’ils puissent se mouvoir en toute quiétude pour accomplir leur devoir citoyen fondamental, sous l’œil vigilant mais surtout discret, des forces de défenseet de sécurité, ainsi que des Agents anti-COVID déployés sur le terrain à cette fin. Aussi m’échoit-il, de sensibiliser nos concitoyens sur le fait que le Coronavirus est une réalité et nous devons poursuivre l’observance des consignes prescrites à cet effet par le gouvernement.

C’est l’occasion pour moi, de témoigner une fois de plus notregratitude aux autorités compétentes impliquées directement dans cette élection, pour leur soutien indéfectible à ELECAM aussi bien depuis l’entame du processus électoral qu’à l’avènement de cette pandémie. Je vous prie de trouver en ces quelques mots, mes encouragements pour le travail herculéen qui est abattu chaque jour.

Comme je l’ai souvent dit, l’élection n’est pas un évènement, l’élection est un processus. Le scrutin du 06 décembre prochain comporte de grands et nombreux enjeux. Il est donc important de maitriser les points susceptibles d’entacher la bonne compréhension de ce processus. C’est la raison pour laquelle, des ateliers de renforcement des capacités et de mise à niveau des formateurs, initiésles 20 et 21 novembre par le Directeur Général des Elections, se poursuivent en ce moment même sur le terrain, à l’effet non seulement de faciliter l’appropriation de toutes les subtilités de cette élection, mais aussi deformerles présidents et membres des différentes commissions locales de vote et régionales de supervision, en vue d’une parfaite réussite de cette élection inaugurale et historique dans notre pays.

Dans le même sillage, sur invitation de l’organisme international partenaire dénommée «USICES» et en collaboration avec l’ambassade des Etats-Unis au Cameroun, une délégationdu Conseil Electoral s’est récemment rendue aux Etats-Unis d’Amérique, dans le but de prendre part en tant qu’observateur, aux élections présidentielles américaines tenues le 03 novembre dernier.

Cette mission, qui s’inscrit dans la perspective d’une capitalisation d’expériences, permet à notre Institution de consolider ses acquis et d’enrichir son expérience dans ce vaste domaine que sont les élections, pour le bien de l’avancée démocratique dans notre cher et beau pays. Un débriefing succinct de ladite mission vous sera présenté durant les travaux, par les Honorables BELLE AMOUGOU Dieudonné et TAMBE TIKU Christopher.

Notre objectif est d’accroître le capital d’intégrité, d’inclusion, de transparence et de crédibilité du processus électoral dans notre pays. Cet objectif doit rester une constante. Nonobstant le chemin parcouru, nous devons poursuivre notre mission dans la même dynamique d’apprentissage perpétuel. Et pour y parvenir, je vous exhorte, comme à l’accoutumée, de garder en esprit notre exaltante vision. Car au-delà des défis sociopolitiques et électoraux auxquels se heurte notre démocratie, cette vision doit demeurer un idéal à atteindre, pour la consolidation permanente de la confiance et de la crédibilité de notre nation toute entière. Que Dieu bénisse chacun de vous, Et que Dieu bénisse notre beau pays, le Cameroun." A fini Enow Abrams Egbe

Odile Pahai