France : Thuram évoque l’idéologie du racisme dans un livre

Dans un nouvel ouvrage, l’ancien footballeur de l’équipe de France, Lilian Thuram, revient sur l’idéologie du racisme. Dans La Pensée Blanche, un livre paru aux éditions Philippe Rey, ce dernier affirme que les blancs ne naissent pas ainsi, mais le deviennent. Une sortie à l’occasion d’un entretien accordé au Monde, qui ne manquera pas de susciter le débat.

Dans ce nouvel ouvrage, l’ancien champion du monde de football affirme à l’aide de nombreux documents et d’exemples, que les sociétés européennes ont, en leur temps, cultivé cette idéologie du racisme et, par conséquence, ont inventé la figure du Blanc. Cela remonte à l’époque esclavagiste et colonialiste. À l’époque, le Noir est présenté à tous comme étant l’inverse du Blanc, donnant ainsi lieu à un clivage.

Lilian Thuram évoque le racisme dans son dernier ouvrage

Ces représentations de l’époque sont toujours en vigueur aujourd’hui et participent au développement du racisme. Ces idéaux sont toujours projetés, notamment sur les immigrants ou les Français ayant la peau noire. Pour autant, Lilian Thuram ne semble pas jeter le blâme et souhaite faire en sorte que cet historique du racisme soit compris et déconstruit, afin qu’une nouvelle société commune puisse renaître.

Un refonte du système est nécessaire

Selon Thuram, la condition blanche repose ainsi sur cet héritage historique de la période de la colonisation, une période qu’il convient de d’aborder sans culpabiliser. Cette façon de faire bénéficiera à l’ensemble de la population. Il prendra pour exemple ces premières avancées qu’ont pu être les manifestations survenues suite à la mort de George Floyd, qui ont été pointées du doigt car jugées, communautaristes. Or, aux yeux de Thuram, ces manifestations permettent de lutter en faveur du vivre-ensemble. Volonté politique, le racisme trouve ainsi ses racines au sein d’une pensée privilégiée, qui a su se développer et gagner du terrain. Aujourd’hui, le système est donc à revoir, afin de permettre un monde plus juste, plus égalitaire.

Par Florian Guénet

Odile Pahai

Journaliste Web +(237) 699 91 54 64

Odile Pahai