Vladimir Poutine

Assassinat de Fakhrizadeh en Iran : la Russie réagit, les européens inquiets

La mort tragique du chef du département iranien de la recherche et innovation du ministère de la défense et physicien iranien, Mohsen Fakhrizadeh, dans un attentat à proximité de Téhéran, continue de susciter de vives réactions à travers le monde. En effet, la Russie a réagi en condamnant l’assassinat du scientifique, tout en appelant le gouvernement iranien à ne pas s’engager dans des violences.

« Nous exprimons notre vive préoccupation face à cet attentat »

Dans un communiqué publié hier lundi 30 novembre 2020, la diplomatie russe a fustigé l’assassinat de Mohsen Fakhrizadeh. Toutefois, elle a fait part de sa vive préoccupation concernant les conséquences de cet attentat sur la stabilité de la région. « Nous exprimons notre vive préoccupation face à cet attentat provocateur qui vise manifestement à déstabiliser la situation et à accroître le risque de conflit dans la région. Quiconque est derrière cet attentat et cherche à l’utiliser dans son propre intérêt politique doit être tenu responsable » a indiqué le ministère des Affaires étrangères de la Russie.

Le document met également l’accent sur le fait que la stabilité de la région du Golfe persique constitue une priorité pour la Russie. La diplomatie russe a par ailleurs ajouté qu’elle collabore avec les Nations Unies pour “mettre en œuvre cette priorité”. « Nous appelons toutes les parties à s’abstenir de toute action susceptible de provoquer une escalade des tensions » a ajouté le ministère des Affaires étrangères dans son communiqué. La situation n’a pas manqué de faire réagir plusieurs pays européens qui se sont exprimés dans la même logique que la Russie.

L’Allemagne très inquiète

Au cours d’un entretien accordé à un média français, le 28 novembre 2020, un porte-parole du ministère des Affaires étrangères allemand a dit les inquiétudes de son pays sur la situation. « Nous sommes très inquiets concernant les informations en provenance d’Iran selon lesquelles Mohsen Fakhrizadeh a été tué dans un attentat » a-t-il déclaré. Au Royaume-Uni, le chef de la diplomatie Dominic Raab a confié au média Sky News, que la situation a suscité les inquiétudes de son pays. « Nous sommes préoccupés par la situation en Iran et dans la région » a-t-il fait savoir, tout en soulignant que le Royaume-Uni exhorte à une « désescalade des tensions ».

« Dans un contexte régional tendu, nous suivons avec attention [les] répercussions en Iran et dans la région » a pour sa part indiqué le Quai d’Orsai dans un communiqué. Elle a appelé les différentes parties à la retenue pour éviter une “escalade des tensions”.

Par Romaric Sy

Odile Pahai

Journaliste Web +(237) 699 91 54 64

Odile Pahai