Atanga Nji Paul, Ministre de l'Administration Territoriale du Cameroun

Cameroun - Régionales 2020 : Une primeur électorale sans incident dans toute l'étendue du territoire

L'élection des Conseillers Régionaux a eu lieu ce dimanche 06 décembre 2020 au Cameroun. Cette élection qui représente une avancée conséquente dans le processus de décentralisation s'est éffectuée sans heurts, ni incidents dans l'ensemble du territoire national. Le Ministre de l'Administration Territoriale (MINAT) Atangan Nji Paul a tenu à le souligner dans une déclaration, ce même jour. L'intégralité de la déclaration du MINAT a été rédigée comme suit : 

"L’élection des conseillers régionaux convoquée par décret présidentiel du 07 septembre 2020 s’est déroulée, ce dimanche 06 décembre 2020, dans toutes les 58 circonscriptions électorales, correspondant aux 58 chefs-lieux de département du Cameroun.

10236 conseillers municipaux et 14002 chefs traditionnels membres des deux collèges électoraux étaient appelés à élire les neuf cent (900) premiers Conseillers régionaux de l’histoire politique de notre pays. Les premiers, c’est-à-dire les conseillers municipaux, devaient choisir sept cent (700) délégués de département, tandis que les seconds, les chefs traditionnels, devaient élire deux cent (200) représentants du commandement traditionnel.

A l’occasion de cette élection, le Ministre de l’Administration Territoriale a accrédité 2 457 observateurs qui se sont librement déployés dans toutes les circonscriptions électorales. Nous attendons leurs rapports. Conformément aux textes en vigueur, le scrutin a débuté dans les 272 bureaux de vote à 08 heures et a pris fin à 18 heures.

Compte tenu du contexte sanitaire particulier marqué par la pandémie de COVID-19, Elections Cameroon a prévu dans chaque bureau de vote, un dispositif permettant de respecter les mesures barrières conformément au protocole sanitaire élaboré par le Gouvernement (prise de température, utilisation du gel hydroalcoolique, port du masque, distanciation physique, lavage des mains au savon).En sa qualité d’Agent du Gouvernement dans le processus électoral, le Ministre de l’Administration Territoriale, à travers les autorités administratives, a assuré un encadrement sécuritaire optimal à ELECAM, organe indépendant chargé de l’organisation des élections, aux candidats, aux électeurs ainsi qu’à l’ensemble du processus.

De l’ouverture des bureaux de vote à leur fermeture, les autorités administratives ont rendu compte, heure par heure, du déroulement des opérations électorales. A l’heure qu’il est, le Ministre de l’Administration Territoriale peut dire avec certitude que l’élection des conseillers régionaux s’est déroulée dans la sérénité, le calme et la tranquillité.

Aucun incident susceptible de porter atteinte à la crédibilité du scrutin ou à la sincérité des résultats attendus des urnes n’est à relever. C’est l’occasion pour le Ministre de l’Administration Territoriale de saluer une fois encore l’option irréversible du Chef de l’Etat, Son Excellence Paul BIYA, qui a toujours prescrit l’accélération du processus de la décentralisation au Cameroun.

Le MINAT voudrait également remercier très sincèrement le Chef de l’Etat, qui a mis tous les moyens nécessaires à la disposition des différents acteurs de ce processus électoral. Les résultats de l’élection des conseillers régionaux seront proclamés à partir de ce dimanche soir par les commissions régionales de supervision. Conformément aux dispositions légales, les sessions de plein droit se tiendront incessamment pour l’élection des organes régionaux.

La mise en place desdits organes consacrera le statut spécial pour les Régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, une recommandation forte du Grand Dialogue National convoqué par le Chef de l’Etat et présidé par le Premier Ministre, Chef du Gouvernement.

Ainsi, The House of Chiefs sera une grande spécificité dans les Régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. L’élection des Conseillers régionaux de ce jour a suscité beaucoup d’engouement et d’enthousiasme au sein de nos populations. Jamais une élection locale n’a été aussi courue. La raison est simple et compréhensible. Cette élection rapproche davantage l’administration des administrés et garantit à chaque Région, un développement de proximité en ce sens que les citoyens à tous les niveaux participeront effectivement dès la base, à l’édification de notre destin commun.

C’est donc une opportunité historique qui s’ouvre à notre pays avec cette élection. Il y aura évidemment des gagnants et des perdants comme dans chaque élection. Mais pour le Chef de l’Etat, Son Excellence Paul BIYA, c’est le Cameroun qui est le grand gagnant. Les vainqueurs d’aujourd’hui devront solliciter la compétence des perdants, tandis que les perdants devront faire contre mauvaise fortune bon cœur, en mettant l’intérêt du Cameroun au-dessus de tout intérêt personnel ou partisan.

L’élection des Conseillers régionaux a une fois de plus montré la maturité du peuple camerounais, souverain et maître de son destin qui, plus que jamais, vient de démontrer que la légitimité politique s’acquiert dans les urnes et non pas dans la rue et encore moins dans les réseaux sociaux, n’en déplaisent aux pourfendeurs de notre pays et aux prophètes de malheur qui ont une idée abjecte de la démocratie et des libertés.

L’élection des Conseillers régionaux de ce jour marque un tournant important de ce septennat des Grandes Opportunités. Elle parachève la mise en place de toutes institutions prévues par la Constitution. Sous la conduite éclairée du bâtisseur infatigable, S.E. Paul BIYA, des lendemains meilleurs attendent le Cameroun. Nous devons tous en profiter. Une fois de plus, je confirme que l’élection de ce jour s’est déroulée partout dans le calme, la sérénité et la transparence.

Je vous remercie de votre attention".

Odile Pahai