Elisée Omoko, Artiste Performeur Camerounais, lors du Festival Perform'Action Green 4 à Yaoundé

Cameroun - Art Performance : Perform'Action Green Festival 4 démet l'ostracisme au profit de l'engagement écologique

L'art accompagne et guide sans soumission véritable, toute entité prête à l'accueillir dans son antre. Se prévaloir de ces acquis peut sembler désuet si l'on ne s'y accomode que par instinct. La performance dans son plus simple habitat subit, fait renaitre, tue et même interroge le visuel, l'impact progressiste du genre ou même appréhende l'individu. Le Festival International Perform'Action Green 4, propose sans conteste cette démarche pour la préservation de l'environnement et le respect de son ecosystème.

Etant à sa quatrième édition, ce Festival International d'Art Performance pour l'Ecologie et le Développement Durable, est principalement axé sur "l'Art Performance" est un clin d'oeil à l'humanité, un clin d'oeil à nos actes, un clin d'oeil à l'avenir de cette chère terre mère que représente la nature. Visant essentiellement les espaces vert, l'écosystème ambiant, la thématique de cette édition était "Ecovention : l'Art peut-il sauver la planète?".

Face à la pandémie de Coronavirus (Covid-19), le monde a subi des changements et des habitudes autant synchrones que répétitives. En effet, l'année 2020 n'aura pas eu de repos face à pérennisation de l'art. Préalablement prévu du 27 novembre au 04 décembre 2020, ce festival annuel a été repoussé au 11 et 12 décembre 2020 à Yaoundé. Habituellement, le public de Perform'Ation Green 4 se déporte dans plusieurs localités lors des actes performatifs des acteurs mis en exergue lors des représentations.

Il était prévu d'avoir des représentations à Yaoundé, Obala, Soa et Akak1, malheureusement la pandémie de Coronavirus a ralenti ces activits, et les artistes internationaux n'ont pas pu être présents. Toutefois, les artistes locaux venant de Yaoundé et Douala, ont notamment pu faire vivre cet festival d'envergure au Cameroun. 

N'ayant pas un véritable soutien, le promoteur de ce festival en la personne de Christian Etongo, a notamment remercié le Goethe Institut Kamerun pour son apport, l'association Restart et de nombreux autres partenaires qui ont néanmoins répondu présents. Toutefois, cette rencontre annuelle met en évidence la destruction de l'écosystème, les changements climatiques, le recyclage et avec ses nombreuses prestations, prône le changement de comportement.

Perform'Action Green 4 conduit par l'association Multikulti Project, se veut être un segment d'éveil, une plateforme d'écoute, de partage et une action salvatrice pour la préservation des valeurs humaines. D'ou le thème : "l'Art peut-il sauver la planète"? En outre, face à la décision prise par le MINAC (Ministère des Arts et de la Culture), sur l'agrément concernant les associations et l'organisations d'événements culturels au Cameroun, le promoteur malgré le fait qu'il ait insisté sur cette déconfiture à l'endroit des artistes, a néanmoins promi de s'y accomoder dès la prochaine édition.

L'action pour dénoncer

Echalonné par de nombreuses activités, Perform'Action Green 4 était subdivisé en conférence, en Performances, un colloque sur l'art Performance, les découvertes et les échanges entre autres. L'espace indiqué au lieu dit Centre Culturel Métamorphosis (sis à Neptune Kondengui à Yaoundé) a notamment pu accueillir ces artistes venus faire rejaillir la culture et le don de soi à cet événement désormais inconditionnel pour les amoureux de l'art. 

La thématique étant axée sur l'effet salvateur de l'art pour la planète a vu défiler de nombreux acteurs de cet art quelque peu répréhensible pour un non averti. Dans le volet Perform'Action Discover, l'on a pu accueillir Guem Ritch qui présentait "Mendiant du Droit", Nael Nathan avec "Ecosystème", les activités ludiques ont néamoins pu être animées par l'association "Restart" dirigé par Gérard Ngan.

"Cette année le Festival a failli ne pas avoir lieu car certains artistes internationaux n'ont pas pu obtenir le visa pour le Cameroun. Vous même avez vu comment la pandémie a ralenti toutes les activités et ce n'est pas très évident de tenir un festival actuellement. Avec quelques conseils de certains proches, j'ai néanmoins décidé d'organiser ce festival avec des artistes locaux venant de Yaoundé et de Douala.

Nous avons plusieurs activités durant ces deux jours et offront un cocktail à la fin de cette édition aux artistes présents. Cette année marque une édition spéciale avec la présence des mesures barrières que nous devons respecter comme l'a prescrit le Gouvernement et l'OMS. Malgré l'absence des artiste internationaux invités,  nous avons constaté un entrain des artistes locaux qui malgré la crise sanitaire ont tenu à être présents.

On a des artistes tels que Maro Abela qui va présenter "Berceuse", Sanda-Sandra qui va présenter "Cactus", Gaël Tekam qui va présenter "Goun Yok", Ladouce Aimée qui va présenter "Je ne dors plus la nuit", Elisé Omoko avec "Ukulolos", et enfin Show Azazou avec "A la recherche de mon âme folle". Beaucoup d'autres articulations seront présentes lors de ce festival spécial. Nous espérons que l'année prochaine les mesures seront assouplies et qu'on pourra continuer dans cette même lancée". Dira Christian Etongo, promoteur de Perfom'Action Green 4, durant la conférence de presse.  

Odile Pahai