Cameroun - FDS : Samuel Eto'o en visite dans le camp du BIR de la Base de Maroua Salak

Le Cameroun subissant la pression de la crise dans la zone de l'Extrême-Nord avec les attaques de la secte islamique Boko Haram, de nombreuses mesures sont prises à cet effet pour palier à ce désagrément. Le Gouvernement Camerounais interagit en protégeant les biens et les personnes avec l'appui conséquent du Chef de l'Etat S.E. Paul BIYA et des FDS (Forces de Défense et de Sécurité) dans le Septentrion.

Les particuliers, les leaders d'opinion et même les célébrités contribuent à leur manière à encourager les FDS. A cet effet, L'ancien international Footballeur Camerounais Samuel Eto'o Fils, a effectué une descente ce 26 janvier 2021, en tant que président de la Fondation Samuel Eto'o, dans la région de l'Extrême-Nord au lieu dit Maroua Salack pour booster le moral des Troupes. Une base du BIR (Bataillon d'Intervention Rapide) y est installée depuis plusieurs années. Il a par ailleurs visité les installations et remis un important don aux enfants vulnérables victimes d'attaques terroristes de Boko Haram. 

Très à même de toujours se démarquer par des actes de philanthropie, Samuel Eto'o était accompagné de plusieurs amis, journalistes et personnalités. Ces Forces de défense et de Sécurité l'ont accueilli à bras ouvert et félicitent à leur tour son engagement citoyen envers ses compatriotes dans le besoin. Rappelons que Boko Haram a causé des milliers de morts et des victimes estropriés et privés d'avenir. Le Cameroun lutte ardemment contre ces terroristes et bandits de grands chemins qui détruisent villes et villages dans le Septentrion.

Le courage remarquable des FDS a fait montre de réactivité par ce concept "d'Armée-Nation", qui a ainsi pu résorber quelques localités touchées, afin que la paix puisse petit à petit revenir à elles. Cette rencontre de communion avec le "9" national augure sans nul doute un espoir et une reconnaissance pour les actions citoyennes et civilo-militaires intégrées dans ce canevas.     

Odile Pahai

Journaliste Web +(237) 6çç 91 54 64

Odile Pahai