Pr Shanda Tonme, Président MPDR et Médiateur Universel

Cameroun - MPDR : SHANDA TONME adresse un recours au MINMIDT face à la grande consommation de Whisky en sachets

Dans ses prérogatives de dénoncer les abus et d'être un phare de la société, le Président du MPDR (Mouvement Populaire pour le Dialogue et la Réconciliation) et Médiateur Universel, Jean-Claude SHANDA TONME, a adressé un recours au MINMIDT(Ministère des Mines, de l'Industrie et du Développement Technologique), suite à la prolifération et la vente de whisky en sachets au Cameroun.

Sachant que le MINMIDT veille à l’élaboration et la mise en œuvre du plan d’industrialisation du pays, ou encore à la promotion et la défense d’un label de qualité pour les produits destinés au marché local et à l’exportation (ceci en liaison avec les administrations concernées), le Médiateur Universel a voulu mettre en exergue le repression du trafic des alcools en sachets  au Cameroun. Interdite de fabrication et de vente depuis 2016, la vente illicite de cette drogue nocive pour la santé continue parallèlement de sévir dans les communautés.

Malgré les mises ne garde et les campagnes de sensibilisation, les populations continuent de faire la sourde oreille et continue d'en consommer. Devant autant de démesures, SHANDA TONME a adressé une note au Ministère du Commerce qui après réception de la correspondance a informé le Médiateur Universel du monitoring de ce dossier sensible qui est assuré par le Ministère des Mines, de l'Industrie et du Développement Technologique et est également en charge de la coordination du processus de structuration de cette filière. A cet effet, l'intégralité de la note au MINMIDT du Médiateur Universel a été rédigée comme suit : 

"Nous nous faisons un devoir de vous présenter nos vœux sincères pour la nouvelle année, et souhaitons réussite dans la conduite des activités de votre département ministériel.

Nous vous communiquons ci-joint, une copie de la réponse de Monsieur le Ministre du Commerce, en réponse à notre cri de détresse par une lettre du 21 janvier courant, concernant l’expansion du commerce illicite et illégal des alcools en sachet. La réponse renvoi toute requête d’information appropriée à vos responsabilités et compétences.

Nous sommes pressés d’obtenir des clarifications à ce sujet, compte tenu de l’aggravation de la situation. En effet les morts résultant de ces alcools sont de loin supérieurs à ceux du SIDA, du Diabète et de l’hypertension, et la jeunesse est en train d’être complètement décimée. C’est l’une des causes de la délinquance dans les lycées et collèges où les élèves agressent et assassinent leurs encadreurs. C’est l’une des causes des accidents sur les lieux de travail, et on a constaté que de nombreux chauffeurs routiers interurbains en abusent également. Ces sachets se vendent partout au vu et au su des forces de sécurité, et les fabricants sont connus.

Pourquoi rien n’est fait ? Qui facilite ce crime et entretien l’impunité des criminels de la filière ? On sait dorénavant que des milliardaires soi-disant industriels sont impliqués, mais qui les protègent ?

Il faut faire quelque chose, monsieur le Ministre, résolument, honnêtement et dans la transparence. Hautes considérations citoyennes".

Odile Pahai