Cameroun - Culture : Patrick Resseng place le Gospel au centre du partage avec le concept 'Meet and Greet"

La musique Gospel, une des plus prisées dans certaines communautés prend de plus en plus d'ampleur au cameroun. Patrick RESSENG, Camerounais vivant en Allemagne a insufflé cette entité à travers son talent lors de la journée du "Gospel Meet and Greet" à Yaoundé. cet évènement s'est déroulé le samedi 30 janvier 2021 à la Case des Arts en présence de Nathalie Meyo, et de plusieurs autres acteurs de la scène musicale Gospel. A cet effet, un programme bien élaboré a été annoncé avec un Master Class :Technique moderne de chant (Louange et Adoration), des échanges entre Chantres et Acteurs de la scène Gospel camerounaise, un Concert de Lounage et Adoration et enfin un Diner et Présenstation de la vision du réveil par la louange et l'adoration.

Patrick RESSENG est un jeune camerounais très ambitieux, qui est rentré dans son pays natal offrir à ses frères et soeurs la parole du seigneur en chansons. Selon lui, Dieu est interessé à élargir son rôle sur terre. En parlant de son parcours durant les échanges avec les journalistes, il a évoqué le fait que la musique lui est venue par passion et aussi de l'héritage que son papa lui a laissé en lui apprenant le solfège durant sa jeunesse. Ce qui aura développé par la suite son oreille musicale. Dans le débuts des années 2000, ce dernier commence à être connu dans le milieu musical de Yaoundé et de Douala avec sa voix quelque peu singulière. Il joue de quelques instruments et compose lui-même ses propres chansons. 

Sentant le monde de la musique quelque peu injuste envers lui, ce dernier a avoué avoir vécu des atrocités ce pourquoi il se disait que sa place n'était plus au Cameroun. Ses pairs lui signifiant qu'il avait beaucoup de talent, Patrick Resseng enseignait quelquefois la musique même à ceux qui avaient déjà reçus des cours de chant. L'artiste Gospel a insisté sur le fait qu'il a organisé ce programme par ses propres moyens sans sponsors, ceci afin de donner de son savoir aux autres et d'apporter un peu de joie et de lumière dans les coeurs.

"Etant donné que je suis parti, il y'a de cela presque quinze an, et aussi du fait que je sais qu'à l'époque j'étais quand même déjà très en vue, j'ai eu de la peine à revenir comme ça pour un concert. J'aimerais bien revoir les anciens amis, j'aimerais revoir les nouveaux amis, les petits frères qui ont évolués, qui ont travaillé dans ce domaine. J'aimerais qu'on se retrouve ensemble, c'est d'ailleurs pourquoi j'ai dit 'Gospel Meet and Greet".

Donc je souhaiterais que nous soyons dans une atmosphère conviviale de frères et de soeurs en Christ qui savent qu'ils ont tous d'un même père et qu'ils ont tous un même seigneur Jésus Christ et qu'on se retrouve comme des membres d'une famille. Pour moi c'est un peu d'abord ça ma première motivation. Nous aurons une heure d'entretien avec les Chantres et les acteurs de la scène Gospel, mais aussi à tous ceux qui sont interessé, tous ceux savent qu'il manque quelque chose à la musique Gospel, à la musique chrétienne au Cameroun.

Donc tous sont conviés pour qu'on échange, qu'on discute et qu'on partage. Après ça il y'aura un concert et à la fin un cocktail-diner et puis la présentation plus ample de la vision. Donc l'ami, le partenaire visionnaire avec moi viendra de Douala. Donc c'est l'une des personnes et c'est la principale personne qui amène Don Williams pour la première fois au Cameroun, Félix. Donc il sera là et un ami aussi et frère jumeau au Cameroun parce-que quand on parle musique chrétienne, on n'a jamais été en désaccord sur aucun point, le Dr Landry Badjeck.

Donc ce sont les deux viendront partager amplement la vision qui ne s'arrête pas juste au concert. Comme j'avais commencé à l'évoquer dans mes propos, il y'aura la construction d'un temple de Louange et Adoration, des salles hautes, où l'on pourra adorer Dieu 24 heures/24, les écoles de musique qui pourraient aboutir aux études à l'étranger, dans les écoles chrétiennes, les universités chrétiennes, et à la longue même la construction des Universités de musique chrétienne". S'est exprimé Patrick RESSENG.  

Odile Pahai