Cameroun - IFORD : Le nouvel administrateur installé

La cérémonie s'est déroulée le vendredi 05 février 2021 au siège de l'IFORD (Institut de formation et de recherche démographiques) à Yaoundé. Le nouvel administrateur  a été installé en présence des membres du Conseil d'Administration, de quelques étudiants et des invités.

Réuni le 14 janvier 2021 par ce même Conseil d'Administration, c'est suite à cette rencontre qu'a été fixée la cérémonie de passation de service au nouvel Administrateur, le Dr Steve Bertrand MBOKO IBARA de nationalité Congolaise (RDC). Il a été nommé par décision N°2021-02/IFORD/CM/PCM du Président du Conseil des Ministres de l'IFORD pour une durée d'un an renouvelable. Il assure ainsi l'intérim avant l'installation effective du Directeur Exécutif. 

Rappelons que le Professeur BAYA BANZA ancien Directeur Exécutif de l'IFORD est décédé le 07 août 2019, de suite de maladie, où il aura officié 16 mois à ce poste. Le mandat de ce nouveau Directeur aura ainsi plusieurs articulations que sont ceux de :

- Gérer les affaires courantes;

- Assurer le suivi et l'exécution des décisions et recommandations du Conseil d'Administration;

- Procéder au toilettage des textes organiques et règlementaires de l'Institut;

- Participer au processus de recrutement d'un nouveau Directeur Exécutif, sous la supervision du Président du Conseil d'Administration;

- Représenter l'Institut partout où il sera.

"Si vous avez suivi le discours de tout à l'heure du Président du Conseil d'administration, le mandat est clair, les termes de références sont là, et c'est la tache, donc en dehors des aspects liés aux textes, il va falloir revoir et examiner, mais la vision elle est claire. C'est de rendre à l'IFORD sa notoriété d'antan, au niveau africain lorsqu'il s'agit de parler des questions de populations et de développement.

L'IFORD devrait occuper la première place. En 2011, l'IFORD a eu le prix d'Excellence et donc ma vision c'est de faire que le rayonnement de l'IFORD revienne à nouveau au niveau de l'Afrique mais aussi au niveau international et particulièrement en ce qui concerne non seulement la formation des étudiants, mais aussi pour l'appui technique auprès des états membres, et des institutions, mais également en ce qui concerne la recherche. Il faut que l'on arrive à placer l'IFORD du point de vue de la recherche, en ce qui concerne les questions de populations et développement.

Je pense qu'il y'a beaucoup à faire, je viens à peine d'être installé, le temps de prendre connaissance de la situation réelle, et demettre en place les stratégies qui feronts que les étudiants, partuculièrement ceux qui sont inscrits en thèse puissent finir leurs formations. C'est à dire au bout de trois ans, on souhaiterait que les étudiants au bout de trois ans de formation doctorale, puissent soutenir leur doctorat et avoir le titre de Docteur.

L'année dernière le concours de l'IFORD n'a pas pu être organisé en raison d'un certain nombre de dysfonctionnements au sein de l'Institut. Nous allons revoir les choses de sorte que pour l'anneé 2021-2022, que le concours puisse se tenir. On souhaiterait que le concours se tienne cette année, autour du mois de mars. On fera en sorte qu'autour du mois de mars le concours puisse se tenir". A intervenu le Dr Steve Bertrand MBOKO IBARA.  

Créé en 1971, l'IFORD est devenu un organisme inter-étatique qui s'est illustré dans la formation de plusieurs démographes africains et compose de près de 26 États africains, dont 22 pays francophones. Notons que le Dr Steve Bertrand MBOKO IBARA jouit d'une grande expéreince managériale, alternant entre l'Université et les Administrations Publiques de son pays où il a occupé des hautes fonctions de direction.

Né le 28 octobre 1978, à Owando en République Démocratique du Congo, il est diplômé de l'IFORD (2008) et parallèlement Docteur en Sciences Economiques en 2018 (3ème prix de la meilleure thèse - UNMG -Brazzaville). A son actif on note :

- Un accord-cadre de coopération entre l'INS (Congo Brazzaville) et l'Observatoire Démographique et Statistique de l'Espace Francophone (Quebec, Canada) qu permet à l'INS et au laboratoire de population-développement (Université Marien-Ngouabi) d'envoyer chaque année, 4 à 5 agents pour des activités de formation et de recherche au Canada

- La mise en place du groupe de Brazzaville sur les Statistiques du Handicap, une plateforme assurant le relais du "Washington Group on Disability Statistics" des Nations Unies, en Afrique Francophone où il en est le président du secrétariat

- La mise en place d'une base de données électronique assortit d'un plan derecrutement du personnel de l'université Marien-Ngouabi.

Odile Pahai