Cameroun - Fête de la Jeunesse : La CAY5 en phase pour une effectivité dans la gestion de l'emploi et de la formation profesionnelle

Auréolé de son attentisme et de sa servitude envers les communautés de la Commune d'Arrondissement de Yaoundé 5 (CAY5) le Maire Augustin Bala s'est prêté au jeu de cette communion avec ses administrés et quelques invités, lors de la célébration de la Fête de la Jeunesse ce 11 février 2021, au lieu dit Lycée Bilingue. En effet, face à la lutte contre la pandémie à Coronavirus (Covid-19), les mesures barrières ont scrupuleusement été respectées avec l'annulation de la parade (défilé) sur tout le territoire national.

Néanmoins, la CAY5, des matchs de football ont été organisés par les jeunes de la CAY5 afin de céléber dignement cet évènement dédié à la jeunesse Camerounaise.  Le Maire de la Commune Augustin Bala et quelques de ses adjoints (Présidente de la section OJRDPC, 3ème Adjoint au Maire, Conseiller Régional...) ont assités et participés aux nombreux évènements liés autour de cette célébration.

"Je voudrais remercier la présidente de section pour cette initiative, pour avoir organisé hier une opération marché propre à Essos. De donner un coup de balai qui a permi aux jeunes de Yaoundé 5, de prendre part à l'activité de propreté au sein du marché d'Essos. J'ai voulu que nous nous retrouvions, même comme les autorités de la République ont décidé de l'annulation du défilé. Mais ce n'est pâs le défilé qui fait la fête, mais ce sont les jeunes.

Nous ne défilons pas, mais nous devions nous retrouver ensemble ici au stade du lycée Bilingue. Je voudrais rassurer les jeunes de la Commune de Yaoundé 5, que je suis votre frère, je suis aîné, et ma mission est d'abord celle de vous accompagner et celle de vous guider. Comme l'a dit la présidente de section tout à l'heure, depuis mon arrivée en 11 mois, j'ai déjà pu recruter près de 200 jeunes à la Commune d'Arrondissement de Yaoundé 5, ce qui fait aujourd'hui, une base salariale mensuelle de plus de 8 millions de Francs CFA.

Mais nous allons continuer. Dans quelques mois, nous allons renforcer légèrement les effectifs de la police municipale. Il y'a également grâce au partenariat avecc une sociétré de la place, pour la pré-collecte des ordures, le transport, la vente des sachets, si tout se passe bien, on va recruter près de 200 jeunes auprès des populations. Sans compter que nous sommes entrain d'envisager la construction des marchés annexes dans l'immédiat et cela va générer de l'emploi et ce sont les jeunes qui qont prioritaires.

Mais en dehors de ces emplois, ce qui veulent exercer tous seuls, qui veulent pouvoir organiser une activité, comme ouvrir les salons de coiffure, les call-box, location, bars, petites entreprises, qui peut permettre à chacun dêtre autonome de ne pas seulement demeurer employés, ceci parce-que nous les camerounais nous pouvons aussi apprendre à être autonomes ne pas seulement chercher à être salariés, et créer des entreprises. Je voudrais donc vous rassurer que la Commune accompagne ce genre de jeunes.

Nous avons donc prévus 20 millions pour ces micro-projets. Nous encourageons aussi beaucoup les formations parce-que certains jeunes ont arrêtés les études et doivent se former. il y'a des formation en esthétique, en maintenance, en informatique, en bureautique et autres. Nous accompagnons aussi ce genre de jeunes dans notre commune. Nous restons à votre disposition. Je sais que c'est très difficile quand on n'a pas d'emploi, je suis passé par là, c'est pour cela que je voudrais vous rassurer que vous avez votre grand frère à la Mairie, et votre ami à la Mairie, donc n'hésitez pas selon nos possibilités, nous verrons comment vous aider". A terminé Augustin Bala ce 11 février 2021.

Odile Pahai