Cameroun - Terrorisme : L'armée repousse les exactions de BOKO HARAM à DABANGA

Dans la nuit du samedi 27 au dimanche 28 mars 2021, une attaque a été menée dans la localité de DABANGA, située sur la Nationale N°1, précisément sur le tronçon WAZA-KOUSSERI (Département du Logone et Chari) dans la région de l'Extrême-Nord, par plusieurs centaines d'hommes lourdement armés (identifiés comme terroristes de la secte islamique BOKO HARAM) et évoluant à bord de véhicules tactiques légers et de motocycles.

Ce communiqué provenant du Ministère de la Défense (MINDEF) datant du 29 mars 2021, signé du Chef de Division de la Communication le Capitaine de Vaisseau Cyrille Serge ATONFACK GUEMO, fait état de nombreux dégats et pertes dans cette localité.

A cet effet, au terme de plusieurs heures de combat acharné, les assaillants seront mis en déroute, et plusieurs de leurs équipements et armements récupérés. De ce fait, on note un bilan provisoire en date de cette macabre expédition terroriste.

Il se chiffre ainsi :

Camp ami :

- 03 morts dont un '1) militaire et deux (2) civils ; 

- 02 militaires blessés dont un (1) évacué à l'Hôpital de la Renaissance de Ndjamena au Tchad pour une prise en charge neurochirurgicale d'urgence ;

- 01 véhicule blindé partiellement endommagé ;

- 10 boutiques et 01 camion de transport de marchandises incendiés.

Côté ennemi :

- Plusieurs assaillants dont 03 corps abandonnés et les autres emportés pendant le repli des terroristes ;

- 06 véhicules tactiques immobilisés ;

- Plusieurs armes et accessoires d'armement récupérés.

En outre, les troupes demeurent en alerte maximale dans toute la Région de l'Extrême-Nord pour continuer à faire efficacement face aux assauts de l'hydre BOKO HARAM dont les manifestations sont récurrentes. 

Odile Pahai