Douala : TRAVAUX INACHEVÉS DU DRAIN : LES HABITANTS TOUCHÉS PAR LES INONDATIONS VIENNENT SE RÉFUGIER À LA MAIRIE DE VILLE

Face au silence du Maire de Ville, des ménages sont venus s'installer au sec avec leurs draps, thermos et nattes devant la communauté urbaine.

Le mercredi matin du 21 Avril 2021, une trentaine d'habitants des quartiers Makepe Maturité, Bepanda Yonyong, Makepe 1 Missoke et Bepanda Petit Wouri sont venus munis de couvertures, tasses, nattes et thermos se réfugier sur le parvis de la mairie de ville à Bonanjo, pour « fuir le grave danger auquel ils sont exposés dans leur quartier à cause des inondations et trouver refuge » au sein de l’hôtel de ville.

En effet, les grands travaux de drainage devaient permettre d'apporter une solution durable aux risques d'inondations de certains quartiers exposés de Douala, mais la suspension du chantier n'a fait qu'aggraver la situation ces 2 dernières années, notamment sur le secteur en aval du Pont Vérité, qui sépare Yonyong et Makepe Missoke. Suite à la réduction de la zone de curage, abandon du béton dans la construction, puis suspension des travaux, de premières inondations n'ont pas tardé à apparaître après les premières grandes pluies.

Les habitants ont alors interpellé la CUD, sans réponse. Les riverains des 4 quartiers ont donc subi les inondations pendant toute la saison des pluies de l’année dernière. Pour cette prochaine saison des pluies qui s’annonce et dont les prémices sont déjà porteuses de gènes d’inondations, les habitants ont bien voulu saisir une fois de plus le Maire de Ville sur cette question via une action d’interpellation. En effet, craignant le pire en restant dans leurs quartiers, ces habitants ont trouvé refuge devant les locaux de la CUD. Organisés au sein de l'association OnEstEnsemble et voyant que la situation n'avait pas évolué depuis près de 2 ans, malgré de nombreuses relances du Maire de Ville, et ne voulant pas revivre la même situation cette année, les habitants ont décidé de venir aux portes de la communauté urbaine, pour avoir enfin une réponse favorable.

Ils espéraient obtenir enfin une audience pourtant refusée jusqu'ici avec Monsieur le Maire de Ville.

Après une trentaine de minutes d'attente, les représentants des réfugiés des inondations ont donc été finalement reçus par le Chef de Cabinet du Maire qui s'est engagé à faire descendre le responsable des drains sur le terrain afin d'évaluer et estimer les besoins pour la suite du travail. Il organisera également des discussions entre l'Association et ces responsables afin de trouver des moyens pouvant contenir les eaux de pluies durant la prochaine saison de pluies.

Par ailleurs ailleurs, en terme d'engagements sur les grands visant à contenir durablement les eaux de pluies dans ces quartiers, le Chef de Cabinet précise que la Mairie ne dispose actuellement pas de moyens financiers pour la continuité des travaux de drainage sur "Tongo Bassa" "Mbanya", et le drain de "Makepe Maturité". il n'a pris aucun engagement.

Face à ce refus formel de s'engager, face à cette absence notoire de l'interlocuteur direct qui est le Maire de Ville, les Habitants restent sur leurs attentes et promettent de relancer le Maire de Ville dans les prochains jours.

Odile Pahai