Augustin BALA et l'Imam de la Mosquée d'Essos

Cameroun - Social : Augustin BALA remet des denrées alimentaires à la communauté musulmane de Yaoundé 5

Dans une optique d'accompagner les communautés musulmanes dans cette période de jeûn, la Commune d'Arrondissement de Yaoundé 5 (CAY 5), a procédé ce 03 mai 2021, à la remise de denrées alimentaires à la communauté musulmane de cette circonscription. A cet effet, les cérémonies se sont déroulées en présence du Maire Augustin BALA, de ses adjoints, des députés du Mfoundi 5, des imams, du personnel de la Commune et des nombreux invités.

L'initnéraire était prévu pour la Mosquée d'Essos à 10 heures et la Mosquée de Ngousso-Ntem à 11 heures. Les dons ont été distribués à cette communauté en présence des responsables de chacune desdites communautés, suivi d'une prière de remerciement et de bénédiction. L'ensemble des dons contenait :

- 100 sacs de riz ;

- 35 cartons de sucres ;

- 35 cartons d'huile ;

- 25 Mosquées qui ont reçu les dons ;

- 02 écoles coraniques qui ont également reçu les dons  ;

- 03 Chefs de communautés (Essos, Ngousso-Ntem).  

"La symbolique de cette cérémonie c'est la Mairie de Yaoundé 5 qui continu son travail, qui continue son soutien habituel auprès de la communauté musulmane, qui observe en ce moment, la période du jeûn du ramadan et donc nous avons apporté comme cela se fait depuis des années, des denrées alimentaires afin de les soutenir et surtout remercier cette communauté musulmane pour son oeuvre de paix dans notre pays; parce-que c'est une communauté qui prie beaucoup, et qui contribue énormémment au maintien de la paix sociale dans notre pays. Il est donc important pour nous en tant que commune de leur apporter cette preuve de reconnaissance et cette gratitude en ces moments où ils observent leur période de jeûn de ramadan. 

Vous connaissez l'actualité qui caractérise bien notre commune, c'était pour moi aussi l'occasion de dire aux Imams de yaoundé 5, de sensibiliser leurs fils qui exercent dans l'ativité de motos taxis  afin que chacun d'eux exerce en toute quiétude son activité de motos taxis vu que c'est leur gagne-pain, mais en respectant les lois. Nous ne voulons pas que Yaoundé 5, soit une commune envahie par les motos de part et d'autres. A Yaoundé, le Gouvernement a prévu des zones où il est interdit de circuler, et donc ces motos doivent exercer leur activité mais en respectant ces zones interdites.

Le client se trouve partout, on n'a pas besoin seulement d'aller les trouver sur les grands artères de la commune, les grandes artères sont réservées aux voitures civiles et aux taxis jaunes. Et donc c'est ce que que nous demandons, y'a pas plus que cela. Je voudrais d'ailleurs annoncer que nous allons dans les prochains jours, créer un cadre de concertation permanant avec les motos taximen de Yaoundé 5è afin que chaque fois que cela sera nécessaire, que nous puissions nous asseoir autour d'une table, parce-que nous voulons les aider à exercer leur activité, mais tout en les encadrant également dans le respect des zones interdites", a souligné Augustin BALA, Maire de la Commune d' Arrondissement de Yaoundé 5.

Odile Pahai