Cameroun - Infrastructures : Le MINTP évalue les travaux en cours dans la régions du Sud

Routes Sangmelima-Bikoula et Bikoula-Djoum, les prescriptions du MINTP pour l’achèvement des travaux

La première journée de la visite de travail du MINTP (Ministre des Travaux Publics) Emmanuel NGANOU DJOUMESSI, s’est achevée par une réunion à la base vie du projet de construction de la route Bikoula-Djoum, un temps fort marqué par des recommandations. Il faut noter que le Ministre des Travaux Publics est en visite (du 10 au 11 mai 2021)de contrôle afin d'évaluer les travaux en section de cours dans la région du Sud.

Au terme du parcours des sections Sangmelima-Bikoula et Bikoula-Djoum, le Ministre des Travaux publics a animé une concertation des deux projets, en présence du gouverneur de la région du Sud et de tous les acteurs. Le point central était celui des mesures à prendre en vue de l’achèvement des travaux sur ces deux lots dont le linéaire total est de 103 kilomètres.

Il est pour cela attendu de l’entreprise Kayson, la production d’un chronogramme d’achèvement mentionnant toutes les contraintes susceptibles d’influencer la livraison des travaux dans les prochaines semaines. L’entreprise a évoqué la question des fonds, nécessaires à la finalisation des travaux. A cette préoccupation, le Ministre des Travaux publics a recommandé à l’entreprise Kayson de se rapprocher d’Arab Contractor pour une collaboration productive, allant dans le sens de la livraison des travaux au 31 juillet 2021.

Il a en outre instruit la régularisation de la situation de la mission de contrôle, en sus du montant d’un milliard 700 millions qui sera payé au bénéfice de l’entreprise. Pour ce qui est de la section Bikoula-Djoum, les contraintes liées à l’achèvement des travaux concernent la non libération des emprises, la prise en compte de certaines prestations et les retards des paiements des décomptes. En outre, la question de la prolongation des délais de la Mission de Contrôle a été évoquée. L’entreprise a évoqué les problèmes d’approvisionnement en matériaux, en peinture pour les travaux de signalisation et quelques actes de vandalisme enregistrés.

L’entreprise a en outre sollicité une prolongation des délais au mois de décembre 2021, tenant compte des fortes pluies. Les sollicitations de l’entreprise d’un examen minutieux et des instructions sont en cours d’exécution pour l’indemnisation de ceux des riverains qui sont encore sur l’emprise des travaux. Le Gouverneur de la région du Sud a en outre instruit le Préfet et le Sous-Prefet sur la vigilance à exercer et les infractions dans la zone du projet et surtout en ce qui concerne les actes de vandalisme enregistrés.

Situation ARAB CONTRACTOR

PROJET : MARCHE N°225/M/MINTP/CMPM-TI/2018 POUR LE CONTRÔLE TECHNIQUE DES TRAVAUX DE REHABILITATION DE CERTAINES ROUTES DANS L’ARRONDISSEMENT DE MEYOMESSALA, DEPARTEMENT DU DJA ET LOBO : NDLOMYEKOMBO – BIBOULEMAM (8,30 KM) ; BOUCLE BIDJONG (41,80 KM) ET CARREFOUR ZOUMEYOS – MEKIN (12,30 KM)

Titulaire : ECTA-BTP

Financement : BIP MINTP – Exercices 2018 et suivants.

I- Exécution des travaux

1- Taux d’exécution et consommation du délai

Au 31 mars 2021, le taux d’exécution des travaux est passé de 61,90% au 28 février 2021, à 63,61% au 31 Mars 2021 (par rapport à l’accostage N°2 : marché de base + travaux connexes). Le taux de consommation du délai contractuel est de 84,72% à la suite de la signature le 04 février 2021, de l’ordre de service No0023 portant prolongation de 8 mois supplémentaires de délai et fixant la date d’achèvement des travaux au 05 septembre 2021.

2- Situation administrative :

La transmission du Projet d’exécution (Accostage No1 correspondant à une enveloppe budgétaire en dépassement de 18,55% par rapport à l’enveloppe initiale) est restée sans suite à ce jour.

II- Surveillance et contrôle des travaux

1- Situation des Documents d’exécution du projet :

Le programme d’action est toujours en attente de son approbation par le chef de service du marché.

2- Taux d’exécution des prestations :

Au 31 mars 2021 le taux d’exécution des prestations de la mission de contrôle est de 97,49% (en prenant en compte la prolongation de huit mois de délai). Le taux de consommation du délai contractuel est de plus de 100 %.

III- Situation financière

1- Entreprise

• décomptes émis : N° 1 à 10 ;

• décomptes payés : N01 d’avance de démarrage de montant HTVA 2 268 585 596 FCFA ; N°2 d’un montant HTVA 1 174 304 734 FCFA, payé en partie (868 321 682 FCFA HTVA). Soit un total de 3 136 907 278 FCFA ;

• montant HTVA des décomptes en attente de paiement : 5 609 605 501 FCFA représentant 44,98% de l’enveloppe du marché des travaux (accostage No2).

• à date un montant de 3 136 907 278 FCFA a été versé dans le compte de l’entreprise. L’avancement financier des travaux est de 62,51%, soit un montant des travaux restant de 37,45 % ;

• la Situation des paiements est de 27,66% (selon les déclarations de l’entreprise).

2- Mission de Contrôle

• décomptes émis : N° 1 à 17 ;

• décomptes payés : No1 d’avancement de démarrage de montant HTVA 109 011 007 FCFA, et le décompte No2 des prestations cumulées au 30/04/2019 de montant HTVA 99 851 359 FCFA après déduction de la retenue d’avance de démarrage (33 283 787 FCFA). Soit un total de 208 862 366 FCFA représentant 38,32% de l’enveloppe du marché de de contrôle et surveillance ;

• montant HTVA des décomptes N° 3 à 14 en attente de paiement (les N°16 et 17 sont en cours d’examen à la Délégation Départementale des Travaux Publiques du Dja et Lobo) : 212 145 465 FCFA représentant 38,92% de l’enveloppe du marché de contrôle et surveillance ;

• l’avancement financier des prestations est de 95,88 %, soit un montant des prestations restant de 4,12 %.

IV- Difficultés rencontrés et Solutions proposées

1- Entreprise

Difficultés : en plus du reliquat de son décompte N°2, de ses décomptes 3 à 11 qui sont impayés à ce jour, l’Entreprise relève la contrainte de la pandémie COVID 19 qui prolonge le délai d’approvisionnement du chantier. Cette situation réduit significativement la capacité financière de l’Entreprise et freine l’avancement des travaux sur le terrain.

Solutions proposées : Paiement des décomptes 2 à 11 pour permettre à l’Entreprise de trouver toutes ces capacités d’action.

2- Mission de Contrôle

Difficultés : Le non-paiement de ses décomptes 3 à 14. La Mission de Contrôle est hors délai depuis le 14 janvier 2021 et l’enveloppe budgetaire initiale de son marché s’épuisera au 15 avril 2021.

Solutions proposées :

• Le paiement des décomptes 3 a 14 déjà transmis pour permettre a la mission de contrôle de faire sereinement face aux charges qu’induisent ses prestation ;

• Le rétablissement des réseaux de télécommunication dans la zone du projet ;

• La conversion des prolongations de délai en mobilisation de son personnel ;

• Accélérer la procédure de prolongation de délai de la mission de contrôle ;

• Accélérer la procédure d’établissement d’un avenant des prestations supplémentaires.

 

Section Sangmelima-Mekok-Bikoula en cours d’exécution

Sangmelima-Bikoula: 83,34% d’exécution des travaux

La section Sangmelima-Bikoula, première de la route Sangmelima-Ouesso, aura constitué la seconde étape de la visite de travail du Ministre des Travaux Publics dans la région du Sud. A retenir, un avancement visible des travaux qui laisse présager d’un achèvement des travaux, côté Cameroun, au courant de cette année 2021.

C’est à peu près sur 63 kilomètres de routes bitumées que le Ministre des Travaux Publics et sa délégation ont roulé entre Sangmelima et Bikoula. Un parcours qui était autrefois considéré comme celui du combattant, au regard des difficultés rencontrées par l’entreprise Kayson en charge des travaux. S’il était quasiment impossible d’effectuer des travaux le long du fait des problèmes de libéralisation des emprises, l’avancement actuel des travaux fait dire que ces problèmes sont désormais derrière.

Le projet de construction de la route Sangmelima-Mekok-Bikoula consiste au bitumage de 65km de route revêtues en béton bitumineux, avec une chaussée de 07,50m de large, des accotements de 2,00m en agglomération et de 1,5 m en rase campagne ainsi que des dalots et ouvrages d’assainissement. Des installations relatives à la protection du patrimoine routier sont également prévues dans le projet. L’avancement des travaux affiche un pourcentage de 83% avec un avancement financier de 81%. Actuellement, l’entreprise travaille sur les moins de deux kilomètres restant qui attendent la pose des enrobés.

Au rang des problèmes identifiés, l’indemnisation de quelques riverains dont les biens ont été détruits du fait du passage de la route, du point kilométrique 63 au point kilomètres 64,5. À cet effet, l’autorité administration compétente a été saisie pour effectuer les diligences nécessaires en vue du payement des bénéficiaires. Une fois les travaux routiers achevés, il ne resteront que ceux de signalisation et ceux relatifs à la protection du patrimoine routier. La Banque islamique pour le Développement a pour sa part prorogé le délai de décaissement des fonds jusqu’au 30 juin 2021. La date prévue pour l’achèvement des travaux est prévue pour le 31 mai 2021. L’entreprise a par ailleurs sollicité le délai du 30 septembre 2021 pour achever totalement lesdits travaux.

Source : MINTP

Odile Pahai