Jean-Claude SHANDA TONME, Médiateur Universel et Président du MPDR

Cameroun - Politique : Déclaration du MPDR sur le cambriolage de la DGI

Déclaration de circonstance Relative aux attaques contre les services de l’Etat sensibles et stratégiques Le cas de la Direction Générale des Impôts

_______________

Appel vibrant au patriotisme et à la vigilance dans un contexte réel de guerre de succession larvée et de tentatives de destructions des symboles de l’Etat et de la République par des réseaux néfastes

Dans un communiqué rendu public le 9 Juin 2021, le Ministre des Finances, Monsieur Louis Paul Motaze, informe l’opinion publique que la Tour abritant la Direction Générale des Impôts, a reçu la visite de malfaiteurs dans la nuit du 07 au 08 Juin 2021. Le ministre précise, comme pour souligner la gravité et le caractère radical, prémédité, bien organisé et bien exécuté, que les auteurs ont visité tous les onze étages du bâtiment, occasionnant de nombreuses dépravations. QUE CHERCHAIENT-ILS ?

Le MPDR note pour s’en inquiéter, que cette intrusion intervient quelques jours seulement, après le même scénario vécu par les services du Contrôle supérieur de l’Etat. Aucun communiqué à ce jour.

Le MPDR note, que ces attaques procèdent dorénavant d’une planification soutenue et dangereuse, dont il convient de s’interroger légitimement sur les buts et objectifs des commanditaires, de même que sur l’identité réelle de ces derniers.

Le MPDR note que ces actes constitutifs d’n défi absolu à l’autorité de l’Etat, avec tous ses symboles sécuritaires et politiques, marquent un tournant dans le contexte de graves préoccupations, magouilles, désordres, chantages, batailles feutrées et discours construits par de multiples réseaux d’influence, sur la problématique de la succession à la tête du pays.

Le MPDR ne comprend pas, comment une attaque aussi systématique, aussi large et aussi radicale, a pu avoir lieu à la Direction générale des impôts, située dans un périmètre ultra-sécurisé, à moins de 50m de la Division régionale de la Police judiciaire, et du Commissariat central N°1 ?

Le MPDR note que pour visiter onze étages, les auteurs ont dû y rester au moins trois heures de temps, donc entre 1hs et 4hs du matin par exemple, imperturbablement.

Le MPDR note, et en fait une certitude, que les visiteurs n’ont pas agit sans des complicités internes, au regard du système de sécurité entièrement électronique de cet immeuble, où l’accès à chaque espace et à chaque étage, est conditionné par la maîtrise d’un mot de passe spécifique.

FACE A CETTE SITUATION

Le MPDR lance un vibrant appel aux patriotes, aux vrais citoyennes et citoyens qui aiment le Cameroun, pour la vigilance, pour la réactivité, pour la défense de la patrie et des symboles de l’Etat et de la République, pour la dénonciation en temps réels, des moindres soupçons de complicité et de contribution directe ou indirecte à des actes de destruction de notre pays selon des méthodes de bandits et de criminels sans foi ni loi.

Le MPDR invite tous ceux qui sont engagés dans des batailles de succession, à ne pas commettre l’irréparable, à ne pas franchir certaines lignes qui pourraient nous précipiter dans l’inconnu, à ne pas entraîner des innocents sur des chemins de l’avidité, de la haine et de la jalousie meurtrière, à s’abstenir de détruire les archives pour faire disparaître des traces de faits criminels.

Le MPDR invite le Gouvernement de la République, à tout mettre en œuvre pour élucider au plus vite les motivations de ces crimes, identifier les auteurs et les livrer à la justice.

Le MPDR rappelle à tous ses militants, sympathisants, amis directs et indirects, qu’ils ne doivent en aucune façon et sous aucun prétexte, se mêler des projets de nature à porter atteinte à l’intégrité, à la réputation et à la stabilité de l’Etat et de la République, et dans le même esprit, s’abstenir de soutenir ou de pactiser avec les promoteurs de la haine, du tribalisme ainsi que des fractures de toute nature.

Le MPDR fait confiance aux forces de défense et de sécurité de la République, pour travailler vite et bien comme d’habitude, avec tous les moyens nécessaires , pour rassurer le peuple. En effet, plus de 90% des crimes commis dans notre pays sont résolus par nos forces, ce qui est admirable./.

Yaoundé, le 09 Juin 2021

SHANDA TONME

Président, Médiateur Universel