Cameroun - MINJEC : Les unités techniques opérationnelles reçoivent du matériel roulant

Le Ministre de la Jeunesse et de l'Education Civique (MINJEC) MOUNOUNA FOUTSOU a procédé ce mardi 29 juin 2021 à l'hôtel de ville de Yaoundé, à la remise du matériel roulant aux unités tecniques et opérationnellles de son département ministériel. Cette phase de restitution de l'évaluation du PTS-Jeunes (Plan Triennal Spécial-Jeunes) a notamment été présentée par ABDOUL-KARIM NASSOUROU, Directeur de la Promotion Économique des Jeunes (DPEJ) au MINJEC. Son mot de présentation était structuré autour des points ci-après :

- la présentation du cadre général de mise en œuvre du PTS-Jeunes au MINJEC ;

- le bilan des composantes du PTS-Jeunes ;

- la synthèse des financements des jeunes suivant des grilles de lecture ;

- la présentation des difficultés à lever ;

- les besoins et perspectives.

Ce dernier a poursuivi en situant le cadre dans lequel s'inscrit cette cérémonie. Elle  s'inscrit dans une démarche managériale de pilotage et de contrôle de l'exécution des projets ceci dans l'optique de se rassurer de l'accélération effective de la mise en oeuvre du PTS-JEUNES. On retient, selon les termes du Ministre que : " le Plan Triennal Spécial-Jeunes qui, en 2020 a financé environ 5500 projets pour un montant global de 15 Milliards de FCFA et permis ainsi l'installation d'un peu plus de 16 000 jeunes dans 66 villages pionniers de deuxième génération". Il a terminé son discours en exhortant tous les intervenants à redoubler d'efforts pour achever l'implémentation de la feuille de route 2021 dans les délais prescrits par le Premier Ministre Chef du Gouvernement.

Le Plan Triennal Spécial-Jeunes comme mode de structuration de la formation et de l'emploi

Il faut noter que le renforcement et la spécialisation des programmes et projets d’insertion au MINJEC concourent de la dimension des processus de fonctionnement des plateformes de financement de la jeunesse, au nombre desquels le PTS-Jeunes. En effet, dès 2017, période de sa notification, le MINJEC au travers de la Direction de la Promotion Economique des Jeunes, a déterminé comme impératif l’élaboration de la situation diagnostic de l’ensemble des mécanismes d’accompagnement de la jeunesse, afin de concevoir un cadre d’alignement et de cohérence de ces initiatives.

Deux grands chantiers ont alors été menés.

- La spécialisation des programmes et projets d’insertion. Dans ce cadre, l’ASCNPD, le PAJER–U, le FONIJ, le CNEPCI, le CNPDDJ … ont fait l’objet d’une réévaluation et d’une centralisation de leurs objectifs et de leurs cibles. L’objectif de cohérence et la synergie d’actions dans la mise en œuvre de projets prioritaires a permis de déterminer les profils de jeunes à orienter vers ces programmes ; et surtout à uniformiser la démarche d’accompagnement en s’appuyant sur les bonnes pratiques. Cette évaluation initiale aura permis en 2019 et 2020, de mener la réflexion profonde sur les mécanismes d’encadrement du PTS-Jeunes. 

- Le renforcement du dispositif d’accompagnement dans le cadre du PTS-Jeunes Le renforcement du dispositif d’accompagnement PTS-Jeunes aura subit une maturation spécifique portant sur les modules d’accompagnement, le parcours d’incubation et les formes d’installation. Sur la question des modules d’accompagnement, deux (2) grandes modalités d’accompagnement des jeunes ont été mises en place : leRéarmement moral, civique et entrepreneurial (REAMORCE) et l’Insertion socio-économique (INSEC).

Le REAMORCE, dédié au renforcement moral, civique et patriotique des jeunes, le principe fondamental de la promotion de l’esprit citoyen et de la citoyenneté responsable, a permis de décliner et de former en 2019, 2020, et 2021 plus de 20 000 Jeunes. Le module INSEC quant à lui a été conçu pour bâtir l’aptitude entrepreneuriale. Dans ce cadre, la méthodologie d’incubation a été centrée sur l’adoption et l’intégration par les bénéficiaires et les accompagnateurs PTS-Jeunes, du modèle des Villages Pionniers et Clusters du Cameron (VPC-Cam), approche d’entrepreneuriat favorisant la création, la croissance et le développement des chaînes de valeur économique (CVE).

Ainsi, dans les quatre domaines stratégiques d’intervention du PTS-Jeunes, l’Agriculture, l’Industrie-Artisanat, l’Economie Numérique et l’Innovation technologique, et à date : 

- En 2018, 1 962 (Mille neuf cent soixante-deux) projets de jeunes ont été financés sur les 2150 initialement prévus favorisant la création de 5 886 emplois directs entre 2018 et 2019, par exécution de somme de 7 096 266 000 FCFA (sept milliards quatre-vingt-seize millions deux cent soixante-six mille) ; 

- Sur cette enveloppe de 2019, des travaux de redimensionnement ont permis une seconde sélection de 1725 (Mille sept cent la décision de déblocage du MINEPAT N° 01065/D/MINEPAT/SG/DGEPIP/DPIP/SDPBIP du 20 juillet 2018, autorisant le virement de la somme de 3 332 316 607 FCFA (trois milliards trois cent trente-deux millions trois cent seize mille six cent sept) ;

- En 2019, 1685 (Mille six cent quatre-vingt-cinq) projets de jeunes de la deuxième cuvée ont été financés et accompagnée, grâce à la 2e décision N°01097/D/MINEPAT/SG/DGEPIP/DPIP du 14 août 2019 autorisant le virement de la  vingt-cinq) projets supplémentaires. Ainsi entre 2017 et 2019, le dispositif PTS-Jeunes aura permis de financer 5372 projets, pour une enveloppe totale de 10 428 351 665 FCFA (Dix milliards quatre cent vingt huit millions trois cent cinquante-un mille six cent soixante-cinq). Dès 2020, le mécanisme des Villages Pionniers et Clusters économiques, devenu le modèle de référence d’installation des jeunes, et cohérent avec les objectifs de la nouvelle SND30, a été opérationnalisé sur l’ensemble du territoire. Et dans cette dynamique : 

- En 2020, 1 923 projets de jeunes ont été sélectionnés sur une base d’une sélection consensuelle au niveau de la base par les forces vives locales, et ont bénéficiés d’une enveloppe globale de 6 100 000 000 FCFA (six milliards cent millions). 

- Sur cette enveloppe, et suivant la nouvelle logique des VPC-Cam, 4 351 655 900 FCFA (quatre milliards trois cent cinquante un millions six cent cinquante-cinq mille neuf cent) ont été destinés l’aménagement et l’équipement de 66 villages pionniers et 83 clusters économiques.

- En 2021, pour une enveloppe globale de 3 000 000 000 FCFA (Trois milliards). 1 573 000 000 FCFA ont été destinés au financement de 1129 projets retenus, 70 % (790 projets) ont été installés dans 73 Villages Pionniers Villages ; et 20 % en Clusters économiques (225 projets) dans 33 Clusters économiques, et 10 % environ bénéficient d’un accompagnement en projet individuel, Entre 2020 et 2021, le dispositif PTS-Jeunes a permis la sélection de 3 052 (trois mille cinquante-deux) projets, pour une enveloppe totale de 9 100 000 000 (Neuf milliards quatre cent vingt-huit millions trois cent cinquante-un mille six cent soixante-cinq francs CFA), de financement en cours d’exécution.

En termes d’impact sur l’emploi, nous avons noté la création de :

- 5 886 emplois directs 2018 ;

- 10 248 emplois directs en 2019 ;

- 5 769 emplois directs en 2020.

Il convient de souligner que dans le but de tenir compte des demandes particulières :

- 16 (seize) projets sont portés par des jeunes bénéficiaires du fonds de prototypage de l’APME ; 

- 500 (cinq cent) par des jeunes diplômés de l’enseignement supérieur à installer en cabinets conseils et dans les unités de gestion des plateformes numériques du projet filière Digital Youth Service Center (DYSC) ; 

- Un village pionnier de seconde génération spécialement dédié aux jeunes déplacés internes installé à Deuk dans la région du Centre ;

- Un village pionnier de seconde génération spécialement dédié aux Ex enfants de la rue en cours d’installation dans la commune deMassangam dans la région de l’Ouest ;

- 3 clusters installés dans les Centres de Désarmement, Démobilisation et Réinsertion (DDR) de Buéa, Mémé et Bamenda, comprenant respectivement en leur sein 45, 20 et 25 jeunes ex-combattants, conformément aux Hautes Instructions de Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, contenues dans la lettre N°00839/CF CAB/PM du 22 septembre 2020 ;

- Octroi de 60 bourses de formation professionnelle aux jeunes vulnérables dans les Centres d’excellence de formation professionnelle du MINEFOP ; 

- Installation de 273 jeunes formés dans les CMPJ en juniors entreprises dans le cadre du Programme CMPJ-Incubator qui vise le développement des incubateurs au sein des CMPJ et l’accompagnement des jeunes ; 

- La production de 35 000 cartes jeunes biométriques à destination des jeunes enregistrés à l’ONJ afin de faciliter leur accès aux services sociaux de base à coûts préférentiels ou réduits. A date et au total, 14 780 238 507 FCFA (quatorze milliards sept cent quatre-vingt millions deux cent trente-huit mille cinq cent sept) ont été effectivement débloqués dans le cadre du PTS-Jeunes, pour le financement de 7 301 projets de jeunes et la création de 21 903 emplois directs.

Odile pahai