Cameroun - Santé : Les enquêtes de séroprévalence et de mortalité rétrospective Covid-19 déjà en cours

La lutte contre la pandémie Coronavirus (Covid-19) au Cameroun continue son expansion dans les 10 régions du pays. En effet, du 26 juillet au 26 août 2021, les équipes du Ministère de la Santé Publique (MINSANTE) en collaboration avec EPICENTRE Africa MSF parcourent les 10 chefs-lieux de régions du Cameroun, dans le but de bénéficier des enquêtes des tests de dépistages gratuits. Les ménages sont séléctionnés au hasard  et recoiventt des tests gratuits. Cette enquête de séroprévalence va déterminer les facteurs de risque d'exposition. Ce jeudi 05 août 2021 au CMA (Centre Médical d'Arrondissement) du quartier Ahala à Yaoundé une équipe d'enquêteurs est descendue sur le terrain afin d'effectuer ces différentes opérations sur les enquêtes de séroprévalence et de mortalité rétrospective Covid-19

"Les enquêtes se déroulent dans les capitales des dix (10) régions du Cameroun. Elles sont menées par des équipes d'enquêteurs; une équipe c'est trois personnes avec une personne qui est dédiée à tout ce qui est prélèvement, donc c'est une personne qui travaille avec les laboratoires et deux autres personnes qui sont principalement dédiées aux enquêtes même, c'est à dire aux questionnaires, donc ils sont dans les ménages et proposent l'enquête.

C'est une enquête volontaire donc les personnes ont le droit de refuser et pour ceux qui l'acceptent, on fait un prélèvement pour un test Covid-19 et voit si les personnes qui ont été exposées et on aura la séroprévalence, c'est à dire la proportion de personnes qui ont été exposées au virus",  a notamment exposé le Pr YAP BOUM II, représentant EPICENTRE /MSF Afrique. 

Il faut noter que les formulaires et échantillons des participants ne porteront pas les noms des participants, mais des numéros d'études. Les noms des participants ne seront pas utilisés dans les rapports sur les résultats de l'étude. Cette étude est pour comprendre la situation du Covid-19 dans les communautés favorisant ainsi l'amélioration de la réponse au Covid-19. Il s'agit aussi de faire des examens de sang pour effectuer d'autres tests.

Par ailleurs, elle vise également à prêter main forte au Ministère de la Santé Publique et EPICENTRE à planifier les interventions futures pour lutter contre le Covid-19. 

Odile Pahai