Cameroun - Contrefaçon : L'usurpation du DREPANOVAX crée de nombreuses victimes atteintes de Drépanocytose

Le domaine de la santé et du médicament sont des secteurs parallèlement liés du point de vueélaboration et traitement de certaines pathologies.  L'usurpation et la contrefaçon n'étant jamais loin, il est quelquefois regrettable de constater l'asservissement de certains individus en mal de stratégie et de compétitivité. En effet, une version contrefaite du DREPANOVAX, un médicament utilisé dans la lutte contre la drépanocytose a par ailleurs étémise en vente par un individu véreux du nom de KANA Mathieu Thierry. Le samedi 11 septembre 2021 à Yaoundé, le sieur Raphael NITCHEU a ainsi tenu à donner quelques clarifications suite à cet abus de plus en plus recurrent.

Le Directeur Général du laboratoire de recherche Ethnobotanique, Ethnopharmacognostique et d’Application des plantes issues de la Flore Africaine et camerounaise « LABO NITEL », NITCHEU Raphaël, inventeur du DREPANOVAX, a tenu à informer l’opinion nationale et internationale qu’il lui a été donnée de constater qu’un réseau d’individus sans foi, ni loi, excellant dans la contrefaçon, l’usurpation de titre, arnaque et escroquerie commercialise une version contrefaite et d’origine douteuse du DREPANOVAX sur l’ensemble du territoire camerounais et au-delà nos frontières.

De nombreuses victimes de ces malfrats ont eu à se plaindre des méfaits  de ce traitement et de l'escroquerie subit par ces derniers à  travers des transferts réguliers d'argent.

Dans leur modus operandi, ce réseau d’arnaque conduit par Thierry Mathieu KANA, répondant au téléphone +237 675 73 20 00, publie régulièrement des informations concernant le DREPANOVAX sur les réseaux sociaux en particulier sur facebook. Au-bas de chaque publication, il laisse son numéro de téléphone et une fois joins par les patients, il se fait passer pour Monsieur Raphael NITCHEU. De nombreux parents procèdent à des paiements des sommes faramineuses pour pouvoir acheter ledit produit. Thierry Mathieu KANA livre à ses derniers des produits issu de la contrefaçon et exposant la vie des patients qui consomment ce poison lent.

Le LABO NITEL dénonce et décline toutes responsabilité des actes délictueux posés par ce réseau de (faux agents) se réclamant travailler pour le compte de LABO NITEL et attire l'attention de ses patients(es) à plus de vigilance, sous réserve de poursuite judiciaires contre tous ces délinquants devant les tribunaux pour leurs actes criminels.

"Bonsoir Docteur j'ai été escroqué par un certain KANA MATHIEU Thierry d'un montant 70000frs soit disant qu'il est le laboratoire NITEL suite aux enquêtes j'ai compris que c'est quelqu'un qui utilise votre nom au préalable il me dit qu'il est douala arrivé a douala il me fait comprendre qu'il est a Loum une fois rentré sur yaoundé j'ai fais les investigations j'ai compris que c'est un voleur a col blanc cependant il est passé aux aveux tout en me promettant rembourser. J'ai pris les dispositions a la police et a la gendarmerie pour le traquer ce qui ne tardera pas. Si je viens a vous c'est parceque il m'a déclaré ceux remède que tu fais la publicité en réalité ne soigne pas la drépanocytose en passant et que tu lui connais parfaitement il est ton argent de lésion. Il va remboursé mon argent qu'il monte qu'il descend merci pour votre compréhension". A expliqué l'une des nombreuses victimes de Kana Mathieu Thierry.

Dans son communiqué, Raphael NITCHEU a tenu à souligner que le Labo Nitel informe sur la prise en charge d’un drépanocytaire qui se fait exclusivement à l'agence centrale sise à la Nouvelle route Nsimeyong à Yaoundé répondant aux contacts ci-après: +237 677 74 53 85 / 677 25 25 37 / 694 19 35 40.

En outre, pour accéder au traitement, il faut au préalable ouvrir un dossier de prise en charge comprenant principalement le résultat de l’électrophorèse d’hémoglobine. Durant les six (06) mois de traitement, le patient est suivi grâce à un dossier médical qui reste au Laboratoire Nitel. Depuis le début de la prise en charge des patients souffrant de la DREPANOCYTOSE en 2008, plus 6000 personnes ont recouvré la santé. L’ensemble des dossiers des patients sont disponible et consultable à la Direction Générale du Labo NITEL.  

Le DREPANOVAX en quelques mots

Le Drépanovax est un extrait des plantes camerounaises donc l’efficacité a été démontrée dans la lutte contre la drépanocytose. Médicament à large spectre, favorisant la production d’hémoglobine fœtale chez les patients drépanocytaires. Grace à son action dépuratif, il nettoie la rate et le sang des déchets, empêchant de ce fait des crises vaso-oclusives et l’anémie hémolytique ;

Ce produit fait l’objet d’une délivrance d’un brevet d’invention suivant arrêté N°09/139/OAPI/DG/DGA/DPI/SBCT du 30 juin 2009 par l’organisation Africaine de la propriété intellectuelle (OAPI) ; L’institut de recherches médicales et d’Etudes des plantes médicinales désigné « IMPM » étant une structure de rattachement au laboratoire NITEL a effectué les tests de toxicité de ce produit en date du 03 décembre 2008 ainsi que sa formulation, et la production du médicament dénommé Drépanovax sous forme de comprimé, gélule et sirop et ce, depuis le 24 février 2009, et compte tenu de sonEfficacité, il a également accordé l’autorisation d’effectuer quelques tests thérapeutiques sur les malades.

Du 22 mars 2018 au 05 mai 2019, les équipes du Laboratoire National de Contrôle de Qualité des médicaments et d’Expertise (LANACOME) ont évalué la qualité du DREPANOAX, médicament de catégorie 2 selon les lignes directrices de l’OCDE n°423 portant sur la toxicité aiguë (08 février 2002).

36 rats WISTAR de l’animalerie de la Faculté de médecine et sciences biomédicales de l’Université de Yaoundé I ont été utilisés. Au terme des essais et interprétations, il ressort que l’utilisation du Drepanovax n’est pas toxique pour l’organisme. Il n’affecte ni le foie, encore moins les reins. L’étude a été conduite par Mme BELA MBALLA Marcelline épse FOUDA, microbiologiste de l’Université de Laval au Canada, sous la supervision du Dr Rose NGONO MBALLA, pharmacienne et Directeur Général du Lanacome.

Odile Pahai