Cameroun - Mairie de Yaoundé 1er : Les bourreaux du dynamique Jean Marie ABOUNA usent d'un montage Photoshop pour ternir son image

Militant engagé du RDPC (Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais) du Mfoundi 1, Jean Marie ABOUNA, premier Magistrat de la Commune d'Arrondissement de Yaoundé 1er, a fait l'unanimité auprès des militants de sa circonscription lors des derniers Renouvellements des organes de base de son parti. Face à autant de reconnaissance et de confiance de la part de ses camarades de parti, ses détracteurs et adversaires politiques ont décidé de ternir son image en l'accusant d'un pseudo viol.

N'ayant pas de preuves concrètes, ces derniers dans leur plan macabre ont décidé d'user de divers stratagèmes morbides, ceci dans un objectif de noircir à tout prix et à tous les prix ce travailleur acharné qu'est Jean Marie ABOUNA. Soucieux de rétablir la vérité et de rassurer ses camarades, le Maire de la Commune d'Arrondissement de Yaoundé 1er, s'est notamment exprimé dans un média de la place en expiant cette méprise sur sa personne. 

En outre, selon certaines informations, les adversaires politiques du Président démocratiquement réélu et de manière transparente de la Section RDPC du Mfoundi 1, et Maire de la commune de Yaoundé 1, auraient sans vergogne engagé des professionnels de montages Photoshop spécialisés dans le trucage d'images. Toujours selon ces sources, des images montrant le Maire entrain d'embrasser de force la supposé victime de viol circulent. 

Il s'agit de manière abjecte, un personnage de fiction venu chercher du travail à la marie de Yaoundé 1, en la personne de MANGA Ariane. Par ailleurs, la séance de montage Photoshop se serait passée au quartier estudiantin de BONAMOUSSADI, à Yaoundé. Réputé pour être un quartier peu recommandable ou subsistent des individus de peu de vertu et la pratique de fabrication de faux documents par excellence, BONAMOUSSADI est un dépotoir d'infamie et d'illusions.

Nos sources rapportent que c'est une dispute sur le partage de la somme d'argent payée par les commanditaires qui se trouvent être les candidats malheureux à l'élection pour la présidence de la Section RDPC de Mfoundi 1 qui, est à l'origine de la divulgation du secret de la basse besogne. Des témoins rapportent que les trois informaticiens commis pour monter des photos truquées montrant le maire Jean-Marie ABOUNA avec une jeune femme fantasmagorique, et donnée être MANGA Ariane, en positions délicates, se sont livrés une bagarre pour le partage d'un pactole qu'on dit n'avoir pas été entièrement payé par les commanditaires du montage Photoshop.

Les détracteurs du Maire usent donc de façon malencontreuse à des pratiques peu recommandables et nuisibles. Cependant, une nièce du maire Jean-Marie ABOUNA déclare quant à elle, être impatiente de voir cette fameuse MANGA Ariane qui aurait été violée, et le procès, débuter.

"Si le maire a violé une fille, on se demande alors pourquoi ce sont les adversaires politiques que Monsieur ABOUNA a sèchement battus au dernier renouvellement des organes de base du RDPC qui, s'activent beaucoup avec cette histoire, au point de se livrer déjà au photoshop, afin de le salir à tout prix. Cela démontre donc que c'est une histoire inventée pour essayer de le disqualifier d'une onction politique populaire au sein du RDPC. Tout le monde comprend maintenant cette odieuse et honteuse calomnie", sest offusqué un membre du Comité Central du RDPC.

Notons qu'une circulaire du RDPC indique qu'un candidat poursuivi en justice ne doit pas être élu. Est-ce à dire que toute cette mascarade est une planification de ses adversaires pour en arriver à ce résultat? Pour l'instant nul n'en a la teneur, néanmoins Jean Marie ABOUNA reste et demeure le choix des militants.

 

Source : Camer.be : Caroline Bassomo