Cameroun - ASCEEL : Le torchon brûle entre ENEO et le pôle des consommateurs

Face à la lutte contre la fraude, les deux parties que sont le Pôle des Consommateurs (PAIES) et l'entreprise ENEO (Energy of Cameroon) s'effritent au sujet du non-respect des procédures et du règlement de service public de l'électricité. Selon le Président d'ASCEEEL (Association de Défense des Droits des Consommateurs d'Eau et d'Énergie Électrique du Cameroun), Georges Ngono EDZOA, cette gestion doit être revue et corrigée.

"Le choix de cette agence stratégique a été discuté par l'Assemblée Générale de la plateforme des consommateurs. Nous y serons pour exprimer notre ras-le-bol contre les excès de dérives dans la lutte contre la fraude menée par ENEO. Nous allons faire respecter par tous les moyens le règlement de services et le droit du consommateur", a renchérit ce dernier. 

Toujours selon les dires du Président de l'ASCEEEL, cette tension est récurrente, car les consommateurs sont en première ligne et ne cessent de se plaindre de ces abus permanents devenus fréquents. Un sit-in a d'ailleurs été prévu à cet effet a l'agence ENEO centre de Yaoundé si la situation n'est s'améliore pas.

En outre, l'entreprise ENEO s'est également défendu en évoquant les nombreux cas de fraudes des clients clandestins.

"90% des clients pris en fraude se reconnectent après le passage des agents de recouvrement ENEO. Nous estimons à environ 1500 le nombre de faux électriciens qui opèrent souvent en toute tranquillité sur notre réseau électrique avec les risques que nous connaissons tous. Le taux de recouvrement sur les factures fraudes est de 40% après 6 mois. 60% des clients mass-market se reconnectent frauduleusement" a réagi Idriss MOULIOM, Directeur des pertes non-techniques d'ENEO.

Cependant, des concertations entre les deux parties sont en cours.

Odile Pahai