Cameroun – Economie Numérique : "SEEDS FOR THE FUTURE" édition 6 en marche

Les TIC (Technologies de l’Information et de la Communication) sont des outils d’un développement structurel inhérent dans la société. Son extension arbore de nombreuses casquettes liées à la formation des jeunes dans divers domaines du numérique. L’entreprise internationale HUAWEI Cameroun, leader mondial des télécoms en est l’un des vecteurs à travers la formation « SEEDS FOR THE FUTURE ». A cet effet, la 6è édition de SEEDS FOR THE FUTURE a été lancée ce 19 novembre 2021 à Yaoundé au lieu dit Djeuga Palace.

Cette cérémonie a vu la présence du représentant de la Présidence de la République du Cameroun, le représentant du Premier Ministre Chef du Gouvernement, le représentant du Ministre d’Etat, Ministre de l’Enseignement Supérieur et le représentant du Ministre des Transports. En outre, il a été noté la présence des représentants des huit écoles partenaires de HUAWEI ICT Academy, des Professeurs certifiés dudit programme, des étudiants des anciennes cuvées, ainsi que des 40 étudiants retenus pour cette 6è édition de « SEEDS FOR THE FUTURE 2021 ».

« Je voudrais déjà apprécier ici le partenariat entre le Gouvernement Camerounais et HUAWEI. Il y’a beaucoup de projets sur lesquels nous travaillons avec HUAWEI dans les Départements des Transports. Et le programme ‘’SEEDS FOR THE FUTURE’’ va continuer et permettre à beaucoup de jeunes Camerounais d’avoir accès à des études de qualité. Le Ministère des Transports a déjà bénéficié de plusieurs années, des bourses d’études de la part de HUAWEI, pour les responsables qui vont suivre des formations professionnelles, en Chine », a souligné le représentant du Ministère des Transports.

« L’admission de l’IAI Cameroun et l’IFTIC-SUP à ce Programme nous fait beaucoup plaisir parce-que nos Etudiants vont pouvoir bénéficier d’une meilleure convenance des technologies HUAWEI. Vous savez que HUAWEI fait partie des grands leaders dans le monde en matière des TIC. L’IAI étant par excellence l’établissement qui forme les informaticiens, il devrait absolument être présent partout où on parle technologies, et donc lorsque nos Etudiants sont impliqués dans ce type de Programme, cela permet que leurs compétences soient renforcées et diversifiées (…). Vous savez que la Chine vient de signer une convention avec quelques universités africaines, dont l’IAI, pour offrir 75 bourses (…) HUAWEI représente aujourd’hui l’un des maillons forts de la technologie mondiale. », s’est exprimé Armant Claude ABANDA, Représentant Résident de l’IAI-Cameroun.

Il faut noter que 8 écoles au Cameroun sont désormais partenaires de HUAWEI. On peut citer :

- Ecole Nationale Supérieure des Postes et Télécommunications, des Technologies de l’Information et de la Communication (SUP’PTIC)

- Institut Universitaire de la Côte (IUC)

- Institut Africain d’Informatique (IAI) Cameroun

- Institut Supérieur de Formation aux Métiers des Télécommunications, de l’Innovation Technologique, de Commerce et de Gestion (IFTIC-SUP)

- Catholic University of BUEA (CUIB)

- Université de Douala Il s’agit d’un programme de formation en TIC sur plusieurs mois.

Durant ce lancement, une vidéo a été projetée en direct depuis le siège HUAWEI à SHENZHEN en Chine. Pour se faire il faut rappeler que l’équipementier chinois des télécommunications est leader mondial, pour avoir investi plus de 110 milliards de dollars ces dernières années dans la recherche des Technologies de l’Information et de la Communication.

Cependant, 5570 étudiants issus de 126 pays et 500 universités dans le monde, ont déjà rejoint le performant programme SEEDS FOR THE FUTURE, et ce depuis 2008, tout en effectuant à la fin un voyage d’apprentissage et de découverte vers la Chine à la fin de la formation. Notons que la pandémie à Coronavirus (Covid-19) a quelque peu restreint les activités, toutefois afin de mieux régenter la participation et l’accès aux cours, la plateforme « LEARN ON » a été mise sur pied avec des cours dispatchés par visioconférence, mettant en exergue cette responsabilité de la société via le concept « IN CAMEROON, FOR CAMERON ».

Odile Pahai