Mouvement des Franckistes : Le MCPU offre des dons aux étudiants de l’université de Yaoundé 2 - SOA

C’était au cours d’une cérémonie grandeur nature organisée par le MCPU à l’université de Yaoundé 2-Soa le 1er octobre 2021 en présence de nombreux étudiants venus témoigner de leur attachement à Franck Emmanuel BIYA appelé de tout vœux par le Mouvement et par la jeunesse du pays à présenter sa candidature à la succession de son père.

Des dons de natures variées pour le plus grand bien des cop’s de l’Université de Yaoundé 2 ont été remis par l’équipe du Mouvement Citoyen pour la Paix et l’Unité (MCPU). Une façon pour ce mouvement de contribuer à la formation d’une jeunesse camerounaise active et responsable. C’est là un visage du MCPU qui est le plus souvent ignoré des Camerounais.

Le MCPU : Une association qui s’illustre dans l’humanitaire

L’appel à la candidature de Franck Emmanuel BIYA n’est pas l’unique préoccupation du MCPU. Pour preuve en cette année 2021, le mouvement a offert des fournitures scolaires à 700 élèves de la Commune de Mbankomo ; 500 élèves d’une association de Melen dans le 6e arrondissement de Yaoundé. A ceci, l’on ajoute selon un communiqué de la maison, des bacs à ordures à la Mairie de Soa et des chasubles pour les motos-taximen de cette ville en sus des dons cités plus haut. Le mouvement compte inscrire ses actions humanitaires dans le temps ceci dans l’optique d’apporter du sourire à bon nombre des Camerounais. Avec pour objectif de promouvoir l’image de marque de leur leader Franck Emmanuel BIYA.

Une ambition que les oiseaux de mauvais augure voudraient saper

Le communiqué de la présidente coordonnatrice nationale du MCPU signé par ordre par le secrétaire à la communication Jean-Marie ANABA et rendu public le 4 décembre 2021, fait savoir que la responsable du mouvement s’insurge contre ses membres qui utilisent le nom de l’association et l’image de leur leader Franck Emmanuel BIYA aux fins de fonds de commerce. Des dérives dont elle ne compte prêter aucun flanc face à la campagne de désinformation et de sabotage que les ennemies de ce noble projet prolifèrent au sein de l’opinion publique : « il nous a été donné de constater que certains de nos camarades dissident se sont associés à une certaine presse pour distiller des informations erronées laissant croire que le Mouvement Citoyen pour la Paix et l’Unité (MCPU) serait en train de jeter en pâture notre leader Franck Emmanuel BIYA en faisant fabriquer des gadgets aux fins de commercialisation et de campagne.» Or le MCPU est une association qui a des règles bien établies et qui a prévu des mesures répressives à l’endroit des membres dissidents. Attachée à la bonne santé du mouvement, la présidente coordonnatrice nationale du MCPU a fait cette sortie pour recadrer les contrevenants et réitérer les valeurs intrinsèques propre à cette association.

Le MCPU compte rester fidèle à ses principes de base

Le communiqué de la présidente coordonnatrice nationale est clair : « Le MCPU à pour vision de construire une jeunesse active, conquérante et responsable. » Ainsi, sa base fondée sur la paix et l’unité auréolée par sa vision humaniste ne saurait se confondre à un parti politique. Les membres dissidents qui se mettent en déphasage de cette vision ne font pas la volonté du mouvement mais la leur ; par conséquent engagent leur propre responsabilité. C’est la substance de la récente sortie d’Appolonie Fleur BLAZ, coordonnatrice nationale du MCPU.

M.E.