Cameroun - Culture/Musique : La "Love Story" de PECKEY POWER déjà dans les bacs

La musique comme thérapie offre sans nul doute divers plaisirs tels que l'évasion, l'écoute, le partage ou encore la communion. Fier de cette assertion, l'artiste musicien camerounais Peckey Power dans son champ créatif; s'est inspiré de ces essences spirituelles et culturelles pour faire éclore sa "Love Story" en présentant ce dimanche 12 décembre 2021, son single "Les Jumeaux". 

Ce show case s'est déroulé au cabaret "Le Bois d'Ebène sis à Yaoundé en présence de quelques invités de marques et de certains médias.  Cet ancien membre du célèbre groupe de musique "Star System", espère ainsi offrir cette nouvelle sonorité à son public et souhaite par la suite faire une tournée nationale dans les 10 régions du Cameroun.

"Le single est intitulé 'les Jumeaux'. 'Les Jumeaux' pourquoi, parce-qu'il y'a deux tritres dans le single,. Il y'a Love Story et il y'a Esik. Esik essaie de peindre tous les problèmes que nous avons dans la société au quotidien, comme la perte d'harmonie, les gens s'entretuent entre eux, ils ne s'aiment plus, on n'est plus véritablement en  harmonie. Et dans Love Story on essaie de demander aux couples de vivre plus longtemps, parce-qu'aujourd'hui il y'a les divorces tous le temps, donc c'est le résumé. Mais pourquoi les 'Jumeaux', simplement parce-que 'Love Story' n'est pas un hip-hop tel que vous connaissez mon canal, 'Love Story' c'est un  Makossa, donc je rends hommage  à Manu Dibango, à Bebey Manga, et je me rabât aussi vers les Dina Belll et Grâce Decca, en fait tout ceux là qui font le Makossa, Jojo Ngalle qui ont fait le Makossa dans le passé.

Parce-que pour dire les choses de façon réelle, moi je suis né au Cameroun avant de voyager, et de façon sincère, j'ai été berçé par Anne Marie Nzié,  j'ai été berçé par Jojo Ngalle, pour ceux qui ont connu sa musique, donc forcément je me suis s dit hip-hop, hip-hop , D-danse, Djombté, mais à un moment donné il faut un peu revenir en arrière, je me suis dit bon je vais faire quelque chose par rapport à ce que je ressent, comme c'est un projet solo, je me suisdit je vais faire un Makossa". A réagit l'artiste.

"Aujourd'hui nous commençons avec une conférence de presse et c'est le premier axe qu'on a posé pour la communication, plus tard nous avons beaucoup de show cases à organiser à travers le Cameroun. Le plus important pour nous est qu'on puisse retrouver Pecky, sur toutes les plateformes digitales, Spotify, Deezer, Youtube et tous le reste.

Et qu'on puisse l'écouter, acheter en ligne, et cela va de soi avec la stratégie, car il y'a la CAN qui arrive, ce sont des plateformes de diffusion. Il pourra faire de grande dates, on ne va pas encore le dévoiler, mais il y'a pleins de choses encore. Donc le but c'est de faire six mois de promotion avec le single et l'album sort au courant de 2022". A dit Phen son Manager.

Odile Pahai