Cameroun Showbizz : L’ingratitude faite sous la houlette du nommé Honoré Nguetsa

Celui qu’on surnomme Nguetsa Nguimkeng Honoré, homme d’affaire populaire à Yaoundé, promoteur du très huppé Katios Night-Club serait une fois de plus partagé entre ses frasques interminables et celui d’un scandale financier. Selon certaines informations, ce gérant de Night Club et de nombreux lieux de divertissements serait mêlé à une cabale contre l’artiste international Fally Ipupa. Il faut le rappeler, selon certains faits, il aurait tenté en juillet 2021 de s’approprier les locaux de la Sanza Night-Club, appartenant à Jean Claude Ondoua, objet du titre foncier N°9475/MFOUNDI établi le 30 Juillet 1980. Depuis quelques temps, certaines informations fuitent le mettant en cause sur une affaire où il aurait floué le chanteur congolais Fally Ipupa à Yaoundé. Des sources concordantes révèlent, qu’il s’agit tout simplement d’une volonté manifeste de ternir l’image de l’artiste dont la notoriété et le professionnalisme sont avérés de part le monde.

Ce dernier est souvent cité comme un personnage de peu de confiance lors de certaines transactions dans le milieu du Showbizz Camerounais. En effet, il circule que ses prestations lui valent le surnom de « mauvais payeur ». Entre non-respect des engagements, trafic d’influences… l’artiste franco-camerounais TayC (qui vient de gagner la compétition internationale Française intitulée ‘Dance avec les Stars’) lors de son dernier passage au Cameroun en décembre 2021 en aurait été une des victimes de l’inconsistance d’Honoré Nguetsa. Dans cette même intervalle, des sources indiquent que celui-ci n’aurait pas réglé la facture de l’hôtel où logeait l’artiste TayC, pourtant cet engagement aurait été compris dans le contrat les liant.

Constantin Eyene