Fête de la Jeunesse 2022 : MOUNOUNA FOUTSOU lance les hostilités dans la ville de Garoua

Arrivé la veille dans la capitale du Nord, la ville de Garoua a accueilli le Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique MOUNOUNA FOUTSOU, ce lundi 31 janvier 2022, ceci pour une rencontre avec les jeunes de la Région, ainsi que le lancement du Concert Géant de la jeunesse au stade Roumdé Adjia. Cette activité est organisée en prélude à la onzaine de la Jeunesse qui débute du 01 février jusqu’au 11 févier 2022.

Dans le cadre du Concert Géant de la Jeunesse, c’est une initiative du CNJC (Conseil National de la Jeunesse du Cameroun) antenne du Nord, arboré sous le haut patronage du MINJEC avec à la clé les performances de plusieurs artistes venus faire vibrer la jeunesse de la région du Nord. L’objectif de ce concert est d’entrer dans la onzaine de la jeunesse en fête, tout en mettant en exergue le vivre ensemble et le brassage culturel à travers les prestations d’artistes venus des 10 régions du pays et même de la diaspora. On peut par exemple citer les artistes tels que Jy Junelle, Isnebo, Nyangono du Sud, Amina Poullo, Mink’s entre autres.

« Pour moi c’était une fête passable, j’ai aimé, je me suis amusé avec les artistes, e on remercie aussi Monsieur le Ministre de nous avoir fait cela. On le remercie énormément. J’exhorte les jeunes à bien se comporter et aussi de bien soutenir le pays, pour que le pays puisse aller de l’avant. » Répondra un spectateur heureux.

« A l’occasion de la célébration de la 56è édition de la Fête Nationale de la Jeunesse, nous avons pensé qu’il était important de pouvoir communier avec la jeunesse. La jeunesse de la région du Nord, notamment au stade Roumdé Adjia, sachant que nous sommes en plein contexte de la Coupe d’Afrique des Nations. C’est aussi un moyen de pouvoir montrer aux jeunes du septentrion que nous pouvons célébrer dans ces infrastructures qui ont été mis sur pied par le Chef de l’Etat, afin que les jeunes puissent en bénéficier au maximum, pas seulement pour le football, mais aussi pour les artistes.

Il était important d’utiliser l’art, d’utiliser la culture pour pouvoir sensibiliser la jeunesse, prôner un message de paix, un message de vivre ensemble harmonieux, mais aussi un message pour dire stop à la drogue surtout dans ces contextes particuliers de Covid-19. Et c’était un moyen pour nous d’engager les jeunes au maximum, parce-qu’ici on est dans l’engagement responsable de la jeunesse camerounaise, plus particulièrement celle de la région du Nord en particulier celle de Garoua, et aujourd’hui nous avons communié avec les artistes. » A indiqué Fadimatou IYAWA OUSMANOU, Présidente du CNJC.

 

« Comme vous le savez tous, ma visite de travail dans la Région du Nord s’inscrit dans le cadre des activités de la 56ème Fête de la Jeunesse qu’abrite cette année, la Région du Nord. Demain mardi 1er janvier 2022, je vais procéder au lancement officiel desdites activités à Poli, chef lieu du Département du Faro. Le thème de célébration retenu cette année par le Chef de l’Etat, SEM Paul BIYA est : " Jeunesse et participation volontaire aux défis du Cameroun".

En effet, La Fête de la Jeunesse en tant que résultante de la réunification des deux Cameroun, est porteuse d’un symbole fort, celui de l’Unité Nationale. Elle est la manifestation de l’intérêt que les pouvoirs publics accordent à la jeunesse, " fer de lance et espoir de la nation " qui grâce à son dynamisme et son importance numérique, doit conduire inéluctablement le Cameroun vers son émergence. C’est une occasion majeure pour la jeunesse de réfléchir sur sa participation aux grands défis qui interpellent la nation.

Elle est une opportunité de manifester son attachement aux valeurs de la République, d’exprimer son amour pour la mère patrie. C’est un grand moment de ferveur patriotique, qui commémore et célèbre la jeunesse Camerounaise. Elle exalte les réalisations, les victoires et les prouesses de cette jeunesse qui à elle seule, représente près de 60% de la population de notre cher et beau pays, j’ai nommé le Cameroun. Elle se retrouve dans les domaines tels que l’agriculture, l’élevage, la pêche, l’économie verte et numérique, la politique, le sport, la culture, les sciences de l’innovation et technologie (etc.) sur toute l’étendue du territoire national mais aussi dans la diaspora. Cette année, cette célébration est marquée par plusieurs activités qui ont été retenus, parmi lesquelles :

- Le village jeunesse : qui est un lieu de rassemblement unique pour développer un maximum d’activités de sensibilisations, d’information et d’échange sur les actions menées par l’Etat et ses partenaires en faveur de la jeunesse ;

- La campagne d’éducation civique dans les réseaux sociaux ; - La poursuite de la mise en place des conseils Communaux Jeunes ;

- Le lancement officiel du PRONEC REAMORCE et après midi jeunesse ;

- L’opération CAN citoyenne et patriotique entre autres…

C’est également une occasion de vivre non seulement les réalités de votre vie quotidienne afin de vous apporter la bonne information, mais aussi, de présenter et d’évaluer les réponses gouvernementales proposées pour résoudre vos problèmes, notamment à travers la mise en place de plusieurs projets et programmes destinés à votre insertion socio-économique. Pour y parvenir, vous jeunes, devez tourner le dos aux actes incivique, anti-citoyen tel que décrit dans ce tableau par le Président de la République SEM Paul dans l’un de ses discours et je cite :

" Nous avons assisté ces derniers temps à la multiplication de comportements antipatriotiques, à la prolifération de discours haineux, à la publication de vidéogrammes violents, obscènes et déshonorants, qui ont choqué la conscience collective nationale. Dans les médias ou les réseaux sociaux, la persistance des ‘’ fake-news’’ a contribué à entretenir des contrevérités, éloignant ainsi nombre de nos concitoyens de la bonne information sur des sujets d’importance capitale ». A recommandé le Ministre de la Jeunesse MOUNOUNA FOUTSOU

Source : MINJEC

Odile Pahai