56 ème édition de la Fête de la Jeunesse : Poli au centre des festivités

Le mardi 01 févier 2022, a eu lieu la cérémonie du lancement officiel des manifestations de la Fête Nationale de la Jeunesse dans la Commune de Poli dans le Département du Faro (Région du Nord). Cette cérémonie s’est déroulée en présence du Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique (MINJEC° MOUNOUNA FOUTSOU à la place des fêtes de la commune de Poli. Dans sa suite, le Ministre était accompagné de plusieurs hautes personnalités au rangs desquels le Ministre de l'Agriculture et du Développement rural, Gabriel Mbairobe et le Gouverneur de la région du Nord, Jean Abate Edi'i.

Sa Majesté Sadou Yaouba Maire de la Commune de Poli, dans son discours de bienvenue a souligné l'honneur qui est fait à sa Commune en accueillant cette cérémonie dans un contexte de la CAN TotolEnergies 2021 au Cameroun. Il a ensuite enchaîné avec une brève présentation de sa circonscription en évoquant le fait que des 70 mille âmes qui habitent dans cette localité, 70% est constituée de jeunes. Le Maire indiquera que cette jeunesse a maintes fois bénéficié de plusieurs projets gouvernementaux parmi lesquels le financement de 35 projets de jeunes à hauteur de 32 millions 600 par le PAJER-U ou encore 40 projets à plus de 18 millions par le Pts-jeunes

Mohaman Yaouba Président Communal du CNJC, a quant à lui témoigné toute sa gratitude envers le Chef de l'État, Son Excellence Paul Biya pour l'encadrement de la Jeunesse et remercié le Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique d’avoir choisi Poli comme lieu de pour lancement de la Fête de la Jeunesse qui se célèbre le 11 févier 2022. Il n’omettra pas de préciser que c'est la première fois que la Jeunesse de cette localité entre en contact direct avec un membre du Gouvernement. En effet, la jeunesse de Poli a déjà bénéficié plusieurs fois de l'attention du Gouvernement afin d'accroître sa participation au développement du Cameroun. Le président Communal a cité la création des CMPJ, la mise en place du 1er Conseil Municipal Jeune, la formation des Médiateurs Communautaires et des Moto-taximen.

Fadimatou Iyawa Ousmanou, Présidente du Bureau national du Conseil National de la Jeunesse du Cameroun (CNJC) s’est exprimée sur le thème : ''Jeunesse et participation volontaire aux grands défis du Cameroun'' et à par la suite témoigné à suffisance que les jeunes sont capables de relever les défis qui s'imposent à eux. Faisant la revue des projets des jeunes financés par le MINJEC, la Présidente nationale du Conseil National de la Jeunesse du Cameroun a ajouté que plusieurs administrations publiques participent également au rayonnement de la Jeunesse à l'instar du MINADER dont elle salue la présence. Elle invite par ce fait les jeunes à faire bon usage de tout ce soutient à eux donné. Fadimatou Iyawa Ousmanou revient sur les grandes activités du CNJC durant l'année 2021 comme la campagne de lutte contre la COVID-19 ou encore le 2ème anniversaire du CNJC. Elle termine son propos en invitant la Jeunesse à perpétuer les valeurs de paix, de civisme et de patriotisme, exalté par le Chef de l'État.

« A chaque édition, comme il est de tradition, le Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique accompagné des structures partenaires procède, dans une localité donnée du territoire national, au lancement officiel des manifestations. C’est donc comme vous le voyez, la ville de POLI, dans la région du Nord, qui a l’insigne honneur d’être choisie par la Très Haute Hiérarchie, pour accueillir cet évènement aujourd’hui. Quel privilège !

Le lancement délocalisé faut-il le relever, constitue une opportunité donnée au Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique qu’accompagnent les autres Membres du Gouvernement, d’aller à la rencontre du Cameroun profond pour communier, partager et échanger avec les populations, notamment la jeunesse de la localité choisie. C’est également une occasion de toucher du doigt, non seulement les réalités de la vie quotidienne de cette cible afin de lui apporter la bonne information, mais également, de présenter et d’évaluer les réponses gouvernementales proposées pour résoudre leurs problèmes, notamment à travers la mise en place de plusieurs Projets et Programmes destinés à leur insertion socio-économique.

Il permet également de consolider au sein des populations, le sentiment d’appartenance à un seul et indivisible pays, le Cameroun, tout en promouvant les valeurs communes que sont : la paix, la tolérance, le travail, le vivre ensemble harmonieux, la solidarité, l’unité et d’Intégration Nationale dans un environnement secoué par des crises de toutes sortes. Je voudrais à cet effet, au nom de tout le personnel du Département Ministériel dont j’ai la charge, de ceux des Ministères techniques et des structures partenaires, des jeunes, des membres des Comités national et régionaux d’organisation des activités de célébration de la 56ème édition de la Fête de la Jeunesse, exprimer notre déférente gratitude à Son Excellence Monsieur Paul BIYA, Président de la République, Chef de l’Etat, d’avoir autorisé ce lancement officiel et validé le Programme National Harmonisé qui encadre l’organisation des manifestations de la Fête de la Jeunesse, malgré le contexte difficile que nous connaissons tous ». A dit le Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique lors de son discours de présentation.

Hamidou Faniko est élite du département du Faro a apprécié la présence du Ministre MOUNOUNA FOUTSOU en ces lieux, qui selon lui prouve que l'Etat se soucie de la Jeunesse et fait sienne toutes les réalisations du gouvernement citées par ses prédécesseurs.

Comme doléances, l'élite a sommairement demandé la construction et l'équipement de la Délégation département du Faro et des CMPJ de Poli et Beka. Aux Tchamba du Nord-ouest présents (groupe ethnique présent dans les régions du Nord et du Nord-ouest), il leur souhaite la bienvenue en cette terre qui est également la leur malgré la migration d'il y a 2 siècle.

Une remise des attestations et des kits a été remise aux jeunes médiateurs communautaires (MC) et conducteurs de moto-taxis formé. Rappelons que les MC ont été formés en Réarmement moral, civique et entrepreneurial, en communication inter-personnel ou encore en leadership. Les mototaxis ont eux été formés en Réarmement moral, civique et entrepreneurial, en geste de premier secours, en règlement dans le secteur du transport ou encore en sécurité routière. Les kits sont constitués de kits et magnétophones S’en s’est suivi l’installation du bureau exécutif du Conseil Municipal Jeune (CMJ) de la Commune de Poli.Les Conseillers municipaux jeunes, réunis en session de plein droit, ont élu pour un mandat d'un an non renouvelable le bureau exécutif qui a à sa tête Aboubakar Maina comme Président, Canie Maïrama comme 1er Vice-président et Haman Souleymanou comme 2ème Vice-président. 25 Conseillers municipaux jeunes de Poli ont été installés et ont prêté serment.

Une présentation du rapport de la rencontre familiale entre les communautés sœurs du Nord et du Nord-ouest, notamment celle des Tchamba a été mise en exergue. Notons que cette rencontre s'est déroulée le 31 janvier 2022 sous la présidence du Préfet du Département du Faro. Deux exposés d'imminents historiens (Université de Ngaoundéré et Université de Bamenda) ont retracé la migration de la Communauté Tchamba. De ces exposés, il est ressorti qu'en dépit de l'éloignement géographique entre les Tchamba du Nord et ceux du Nord-ouest, ces communautés restent effectivement un seul peuple. Les outils de guerre exposés et les danses effectuées l'ont démontré à suffisance.

A l'issue de cette rencontre, les communautés soeurs ont émises des doléances. Elles souhaitent ainsi que ce genre de rencontre se renouvelle 2 fois par an , que l'Etat finance le projet de recherche sur l'histoire des Tchamba. Elles s'engagent alors à resserrer les liens, à promouvoir l'amour et la paix et s'engagent à rester indivisible avec leur diversité.

« Pour cette édition,les activités retenues en ligne et en présentiel, dans le strict respect des mesures gouvernementales de lutte contre la Covid-19, se présentent ainsi qu’il suit :

- le lancement officiel des manifestations ;

- le lancement officiel du Programme National d’Education Civique par le Réarmement Moral, Civique et Entrepreneurial (PRONEC-REAMORCE) à travers les après-midi jeunesse ;

- les villages jeunesse en présentiel et en virtuel ;

- le Parlement jeunesse ;

- la poursuite de la mise en œuvre des Conseils Municipaux et Régionaux Jeunes ;

- l’intensification de la campagne nationale d’éducation civique sur les réseaux sociaux ;

- l’opération « CAN citoyenne et patriotique » ;

- un « hang out » spécial entre les Membres du Gouvernement et les jeunes ;

- le défilé en groupes restreints.

Naturellement, les activités sus-citées vont être menées dans le stricte respect des mesures barrières édictées par le Gouvernement de la Republiqueen vue réduire à sa simple expression, la pandémie à Covid-19. Je vous exhorte d’ailleurs à continuer à vous faire vacciner afin de briser la chaine de contamination du coronavirus ». A ajouté le MINJEC.

Source : MINJEC

Odile Pahai