Conflit Russie - Ukraine : SHANDA TONME à l'Ambassadeur de France au Cameroun : "En tout état de cause, cette guerre doit s’arrêter, et le plus tôt sera le mieux"

SEM MONSIEUR L’AMBASSADEUR de France AU CAMEROUN

Félicitations pour la tempérance, la posture d’apaisement et la promotion de la médiation dont fait preuve le Président de la France, SEM Emmanuel MACRON, dans la guerre entre la Russie et l’Ukraine

Monsieur l’Ambassadeur,

Depuis la fin de la guerre de 1939 – 1945, le monde n’a jamais été aussi préoccupé par les conséquences d’un conflit. Les mots manquent pour qualifier nos appréhensions communes.

Aussi, c’est justement en de tels moments de frayeurs et d’intenses interrogations, que l’on peut apprécier la moindre lueur d’espoir, les mains et les voix qui permettent de penser les lendemains favorablement, les cœurs qui battent encore au rythme de la réconciliation, du rassemblement et de la paix.

C’est pour vous dire, Monsieur l’Ambassadeur, combien je suis sensible, admiratif et content de la posture de votre président, le président de la France, bien que restant ferme sur mes propres principes, critiques et désaccords en tant que de besoin.

Il s’agit du reste, d’une orientation jamais démentie depuis le fondateur de la cinquième République, le Général De Gaulle, une ligne dont on a pu voir l’importance, le déploiement et le résultat sur de nombreux scènes de crises à l’instar du Liban.

J’ai tenu à le consigner, à vous le faire savoir, portant ici sans aucun doute, la voix de millions d’autres personnes à travers le monde qui partagent ce jugement. La postérité lui sera reconnaissante, et les générations futures s’en souviendront comme d’une leçon de courage, de tolérance, de compassion et d’humanisme.

En tout état de cause, cette guerre doit s’arrêter, et le plus tôt sera le mieux, dans l’intérêt et le respect des exigences de toutes les parties. Et c’est pour cela, que chaque geste, chaque pas et chaque déclaration vers la médiation mérité d’être célébré, félicité, accompagné et soutenu opportunément.

Très hautes considérations./.

Yaoundé, le 29 Mars 2022

SHANDA TONME