Éducation : 8 étudiants de l'ISTA livrent leurs travaux de Mémoire de Master Professionnel au Cameroun

Munis de leurs attributs, c'est dans cette option que huit (8) jeunes étudiants de l'ISTA (Institut Sous-régional Multisectoriel de Technologie Appliquée, de Planification et d'Evaluation des Projets) ont chacun présentés leurs projets de Mémoire en Master Professionnel face à deux Jury. Cette présentation s'est déroulée ce vendredi 08 avril 2022 au siège de l'ISSEA (Institut Sous-régional de Statistique et d'Économie Appliquée) à Yaoundé.

« Ce résultat est le résultat d'un dur labeur de plusieurs mois de travail et d'investigation. Nous avons pu respecter les instructions de notre directeur. Notre Mémoire portait sur l'étude de "Faisabilité technico-économique d'une ferme piscicole intégrée en faveur des femmes rurales de la Commune d'Ayos". Il était question pour nous de voir, de répondre à la problématique de l'import-session, notamment du poisson. Vues les potentialités de notre pays, on se demandait pourquoi avoir les études dans le poisson ? Alors, sur la base des résultats techniques et des études de marchés et les analyses financières, nous sommes arrivés au résultat selon lequel, le secteur est fort dépendant du financement des bailleurs de fonds et qu'on financement bancaire ne permettait pas de rentrer dans son investissement.

Nous avons donc dans ce sens émis des recommandations fortes aux politiques publiques de subventionner d'avantage et d'accompagner les acteurs notamment à travers les formations et les financements. Nous devons aussi intégrer des aspects d'ordres environnementaux, parce-que nous sommes dans un secteur lié aux ressources naturelles notamment l'eau, et nous connaissons tous les problèmes qui vont avec. Donc il est question de continuer les recherches dans le domaine climatique, dans le domaine environnemental, question de toucher du doigt les risques liés à ce projet. » A avancé l'étudiant ELOUNDOU ESSONO Anaclet.

Ces étudiants ont tous présentés des projets à la hauteur de leurs recherches dans des domaines bien déterminés. Il y allaient des propositions aux financements de ces différents projets afin d'améliorer le quotidien des populations.

« Il s'agit des soutenances délocalisées d'ISTA qui s'est associée à l'ISSEA. L'ISTA je tiens à le rappeler qui est un Institut Sous-régional, Multisectoriel de Technologie Appliquée, de Planification et d'Evaluation des Projets de la CEMAC, dont le siège est à Libreville au Gabon. Et cette année, c'est une innovation que la Direction Générale n'ai pas voulu venir, ceci en délocalisant dans les six (6) pays de la CEMAC.

Les travaux se passent très bien, les candidats qui ont eu la chance d'être accompagnés des membres de la famille, amis etc, ont présentés leurs travaux en respectant naturellement les canaux académiques convenus. Et pour l'instant nous avons enregistrés de très belles soutenances, du moins les trois (3) sur les quatre (4) prévus dans notre jury. » A indiqué le Dr ABDELLA MAHAMAT (rapporteur du Jury 1).

« Mes impressions sont bonnes, car les étudiants ont traités les sujets non seulement d'actualité, mais sur des sujets d'utilité sociale. Je pense que c'est une très bonne chose que de traiter des sujets de notre environnement, des projets, parce-que nous sommes là dans le cadre de la soutenance des Masters Professionnels options Évaluations des Projets. Donc ce sont des sujets concrets, ce sont des projets concrets, et puis les recommandations sont des recommandations d'utilité effectivement sociales. Moi je pense que c'est ce qui me frappe le plus.

La deuxième chose qui me frappe également, c'est la méthodologie utilisée, parce-que vous savez dans le cadre de cet exercice, il y'a plusieurs éléments qu'on essaie d'apprécier, mais surtout également sur la voie de la méthodologie suivie, les recommandations qui sont formulées. L'orientation est claire, c'est une orientation pratique et tout de suite après la soutenance, on peut utiliser ces résultats pour améliorer le quotidien. Je pense que c'est une très bonne chose. » A ajouté le Pr ONDOA BIWOLE Viviane (Président du Jury 1).

Cette cuvée est sans nul doute l'accomplissement d'un travail fait en amont tout en mettant en jeu les différents prérogatives succinctes pour un développement inaliénable.

Odile Pahai