Voie aménagée entre Nkolkoumou et l’usine des eaux (c) MINTP

Cameroun – Infrastructures : Autoroute Yaoundé/Douala : Entre Nkolkoumou et l’usine des eaux, quelques kilomètres sont déjà aménagés et ont été revêtus de bitume

Le dernier jour de cette sortie stratégique du Ministre des Travaux Publics (MINTP) Emmanuel NGANOU DJOUMESSI a été ponctué par une revue de l’autoroute yaoundé-Douala au sujet des travaux de raccordement et du réseau existant. Il a insi effectué une descente par la section achevée de l’infrastructure pour regagner Yaoundé, cecci dans le cadre d’évaluer l’état d’avancement des travaux de raccordement et d’aménagement des équipements d’exploitation.

Notons que c’est à son départ de la capitale économique que le MINTP s’est dirigé vers la section achevée de l’autoroute Yaoundé-Douala, en passant par Boumnyebel. Ce parcours a permis au Maître d’ouvrage d’apprécier l’évolution des travaux de raccordement de l’infrastructure au réseau routier existant, côté Nationale 3, par Boumnyebel et côté Yaoundé via Nkolbisson. En dehors de quelques dégagements faits après le point kilométrique 60, les travaux reliant cette première section de l’autoroute Yaoundé-Douala n’ont pas encore commencé.

Par ailleurs, l’entreprise a évoqué la nécessité de dégager la voie existante et donc de déguerpir les riverains qui sont installés sur l’emprise. Pour ce qui est de l’accès côté Yaoundé, l’on note que les travaux d’aménagement de la chaussée sont en train d’être achevés entre le Carrefour Cité verte et le Carrefour Nkolbisson.

Le long de cet axe, c’est une chaussée aménagée et renforcée que l’on peut apprécier, de même qu’un dalot de grande portée a été aménagé non loin de la mairie de Yaoundé 7, pour l’évacuation des eaux. Entre Nkolkoumou et l’usine des eaux, quelques kilomètres sont déjà aménagés et ont été revêtus de bitume. Selon le chef de la mission de contrôle, ces travaux doivent s’achever ce mercredi 20 avril 2022.

Les procédures d’expropriation sont en cours pour pouvoir libérer les sections de travaux encore occupées. L’entreprise est sereine en ce qui concerne l’achèvement de ces travaux de raccordement qui concernent l’aménagement d’un peu plus de 33 Km de route.

Pour ce qui est des équipements d’exploitation, l’entreprise a entamé les travaux de génie civil liés à l’aménagement du poste de péage, constituant le point d’accès à cette section de l’autoroute Yaoundé-Douala. Les autres équipements seront commandés dans les prochaines semaines.

Déjà, la vue des îlots et des voies disponibles laissent envisager de l’existence de quatre voies d’accès et d’une voie prioritaire à l’autoroute. Cependant, il y a lieu de s’interroger et dans une certaine mesure, de s’inquiéter de l’insalubrité des riverains autour des voies de raccordement; de l’incivisme des populations riveraines le long des 60 Km et de l’usage futur de l’infrastructure. Le Maître d’ouvrage a à cet effet annoncé le déroulement dans les semaines à venir, d’une campagne de sensibilisation des futurs usagers et des riverains de l’infrastructure.

Les travaux de l’autoroute Yaoundé-Douala sont en bonne voie aux vues du timing, des précisions des experts et des réalisations qui sont entrain d’être effectuées.

Travaux de génie civil en cours au niveau du poste de péage, voie d’accès à l’autoroute

Le Ministre des Travaux publics, en présence du Préfet de l’Océan, a effectué des descentes sur le pont en sections modulaires métalliques sur la rivière Bella.

Rappelons que le pont en sections modulaires métalliques installés sur la rivière Bella est fonctionnel depuis 2019. Pourtant, cette épreuve de chargement réalisée ce mercredi 20 avril 2022 était indispensable, pour apprécier la fonctionnalité du pont installé et se rassurer de la charge qu’il peut supporter. Si au cours du parcours qui sépare la Route Nationale 7 de la route départementale D92 l’on a pu remarquer que les grumiers passent par ce pont, l’épreuve technique était indispensable.

Les dispositions techniques du pont stipulent que la charge à supporter est de 100 tonnes, étant donné que les matériaux qui constituent sont déformables. Il a donc été question au cours de cette épreuve, de disposer quatre camions dont le tonnage total était de 106 tonnes et d’identifier et de mesurer les écarts au niveau des appuis et de la poutre. L’exercice était conduit par les équipes techniques du LABOGENIE, en présence de l’équipe-projet. Au terme de l’épreuve, aucun écart n’a été relevé et l’on a pu constater avec satisfaction que cet essai de chargement s’est déroulé avec succès, à la grande satisfaction du Maître d’ouvrage.

Emmanuel NGANOU DJOUMESSI a indiqué que ce premier pont va permettre de mieux respecter le protocole d’installation des ponts en sections modulaires métalliques. Le projet est localisé sur la rivière Bella à Bella, tronçon de route Elogbatindi (Inter N7)-Memel II (Inter D92) - Bipindi, dans le département de l’Océan, région du Sud. L’ouvrage est un pont métallique à une travée de 36,43 m de longueur entre axes de culées.

Concernant le choix des fondations, les deux culées sur chaque berge de la rivière sont de type pile-culée constituée de trois colonnes cylindriques. Côté Elogbatindi, la fondation sur semelle, posée sur un massif en gros béton ancré dans la roche saine. Côté Bipindi, le procédé est le même en ce qui concerne les fondations. Outre le pont, les voies d’accès à l’ouvrage ont également été aménagées pour permettre le raccordement de la route existante à l’ouvrage.

En parlant des caractéristiques de ces voies on peut citer :

- deux voies de 3,5 m chacune, d’une longueur de 245,83 m côté Elogbatindi et 244,14 m côté Bipindi. Sur ces voies de raccordement, la structure de la chaussée est la suivante :

- revêtement en enduit bicouche (04cm) couche de base de 20cm en latérite améliorée; couche de fondation de 30 cm de grave latéritique S5 et une couche de forme de 35 cm de grave latéritique S4-S5.

La construction de cette ouvrage déjà en service contribue depuis son achèvement à l’amélioration des conditions de déplacement des populations et des biens de la localité.

Pour mémoire, les tabliers métalliques de 44 ouvrages ont été livrés au Cameroun et acheminés sur le site de stockage du MATGENIE à Douala. Deux de ces tabliers ont déjà été acheminés sur les sites des travaux sur la rivière Bella dans la Région du Sud et Ngoum à Kekem dans la Région de l’Ouest.

Le pont sur la rivière BELLA sur l’itinéraire Elogbatindi-Memel 2 dans la Région du Sud a déjà été installé et celui de Ngoum le sera dans les prochains jours. Plusieurs autres suivront au cours de cet exercice 2022, avec le redémarrage du projet.

Ainsi s’est achevée cette visite de travail de trois (3) jours dans les régions du Littoral et du Sud.

Source : MINTP

Odile Pahai