Cameroun – Sécurité Nationale : Le MINDEF actionne les léviers en vue de la préparation de la 50è édition de la Fête de l’Unité Nationale

Une réunion stratégique de concertation s’est déroulée ce vendredi 22 avril 2022 dans la salle de conférence du Ministère de la défense (MINDEF). Cette rencontre a été présidée par Joseph Beti Assomo, Ministre Délégué à la Présidence de la République chargé de la Défense, Paul Atanga Nji, Ministre de l’Administration Territoriale, Galax Yves Landry Etoga, Secrétaire d’État auprès du Ministre de la Défense chargé de la Gendarmerie, René Claude Meka, Général de Corps d’armée, Chef d’Etat-Major des armées, Colonel Emile Joël Bamkoui, Chef de Division de la Sécurité Militaire, le représentant du Délégué Général à la Sûreté Nationale et des hauts responsables de la sécurité du pays.

Il a été question durant cette rencontre, d’évaluer l’état de sécurité des régions en crises (Nord-Ouest, Sud-Ouest et l’Extrême-Nord) et d’actionner les préparatifs de la prochaine Fête nationale. La pandémie à Coronavirus (Covid-19) ayant retradé de quelques années la parade militaire, de nouvelles mesures sécuritaires seront mises sur pied afin de protéger les biens et les personnes lors de cette célébration nationale et ce dans les 10 régions du pays.

Des résolutions sur le plan sécuritaire national et international ont été discutées en vue d’obtenier un meilleur mécanisme sécuritaire et de protection auprès des populations. Le concept Armée-Nation étant inscrit dans ce landernau républicain, l’armée camerounaise étant prompte et réactive face au bien-être des populations augure en toute circonstance une gestion pérenne et systémique pour l’organisation de la Fête Nationale du 20 mai 2022.

En outre, le Ministre de la Défense n’a pas omit de féliciter les efforts de l’armée face aux nombreuses échéances sportives telles que la CAN TotalEnergies 2021 qui a été organisée au Cameroun (du 09 janvier au 06 février 2022) et qui a connu un succès retentissant. Pour cette 50ème édition de la Fête Nationale, un dispositif militaire sera mis en place afin de mieux intégrer cette reprise de la parade militaire et civile. Notons que le Chef de l’Etat S.E. Paul BIYA à instruit la reprise de l’organisation de la Fête Nationale 20 mai avec un définlé civil et militaire, mais sans réception.

L’intégralité de l’allocution du Ministre Délégué à la Présidence chargé de la Défense, a été rédigée comme suit :

" Distingués invités et participants, la présente réunion se tient, je le rappelle volontiers, dans un contexte particulier, en ce sens qu’après une trêve de non célébration de la Fête du 20 Mai de deux années consécutives, pour cause de pandémie internationale de COVID 19, la 50ème édition en cours de préparation renouera avec les activités festives nationales y relatives. Celles-ci seront marquées par un certain nombre de restrictions dont nous parleront en, détails dans nos travaux, restrictions dictées par la prévention de la COVID 19 et de nouveaux variants du coronavirus, variants dont la propagation fugace entraine de nouveaux reconfinements dans certains pays, et qui ont amené l’Organisation Mondiale de la Santé à prescrire le maintien des mesures barrières et notamment la vaccination. Par ailleurs, elle se tient au lendemain de la 33ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations TOTAL ENERGIES 2021, qui comme vous le savez, s’est déroulée au Cameroun avec brio, du dimanche 09 janvier au dimanche 06 février 2022, compétition dont le pays est sorti fier et rétabli dans sa respectabilité sur la scène internationale, avec d’une part, la troisième place occupée par son équipe nationale, et d’autre part, la qualité remarquable de ses infrastructures, l’organisation, et la bonne couverture sécuritaire qui a confondu les cassandres, et DIEU sait combien ils étaient nombreux, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays.

Distingués invités spéciaux et participants, la réunion se penchera particulièrement sur la situation sécuritaire de certaines parties du pays, et notamment la Région de l’Extrême-Nord, où le groupe Boko Haram reste prégnant, malgré les efforts soutenus et conjugués des Forces de Défense et de Sécurité et des populations, à travers les comités de vigilance. La situation dans les Régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest où les Forces de Défense et de Sécurité poursuivent leur action visant à préserver notre intégrité territoriale et assurer la sécurité des personnes et des biens, sera également au centre des échanges au cours des travaux que nous ouvrons. Nous analyserons naturellement la préoccupante situation des sanglants conflits intercommunautaires dans le Département du Logone et Chari, ainsi que dans le Département de la Vallée du Ntem, sans oublier la situation à nos frontières terrestres et maritimes, et bien d’autres sujets d’actualité de l’heure charriés par l’actualité sécuritaire internationale et les évolutions géostratégiques qui s’en esquissent.

Mesdames, messieurs,

Je m’abstiens à dessein, et vous le comprenez certainement, de me lancer dans un round-up, c’est-àdire dans l’état des lieux ou du tableau sécuritaire général du pays où nous ouvrons nos travaux, dont le huis clos sera étanche. En effet, les présentations des chefs militaires territoriaux seront suivies d’échanges avec les Secrétaires d’Etat auprès du Ministre de la Défense, le Haut Commandement militaire conduit par le Général de Corps d’Armée Chef d’Etat-Major des Armées. A l’issue de notre réunion spéciale, des résolutions, recommandations et instructions seront prises ou données pour une poursuite heureuse, harmonieuse et efficace de l’action des Forces de Défense et de Sécurité aux quatre coins du pays. Compte rendu de tout ceci sera adressé à Qui de Droit, sans publicité à notre niveau, la primeur de la quintessence de nos assises Lui étant, à tout Seigneur tout honneur, réservée.

Distingués invités spéciaux, je le redis, votre présence parmi nous nous honore. Elle est un signe éclatant du caractère consubstantiel et transversal de certaines de nos missions, qui ont pour finalité la bonne marche des institutions dans la sûreté et la sécurité. La préservation de l’intégrité de notre territoire, ainsi que la protection des personnes et des biens, restent et demeurent le leitmotiv de notre action commune au quotidien. Je déclare ouverts les travaux de la réunion d’évaluation de la situation sécuritaire du pays au vendredi 22 avril 2022 à Yaoundé et vous remercie de votre aimable et bienveillante attention./- "

Odile Pahai