International : Des âmes Camerounaises une fois de plus avalées dans la conquête de l’Occident

Doit-on s’interroger face à cette dérive qui ne cesse de perdurer ? Pourquoi ? Se pose-t-on la question en filigrane ? L’Europe est-il le paradis ? Comme le soulignait si bien l’artiste musicien Camerounais Sergio POLO. Comment concevoir un avenir rempli d’incertitudes et d’anachronisme ? Le voyage par bâteau où s’en vont les espoirs et les rêves d’un continent affaibli et niché dans son désespoir.

Oui il s’agit de l’Afrique, le berceau de l’humanité, cette Afrique qui de part son histoire est la richesse du monde. C’est ainsi que le lundi 25 avril 2022, cette mer devenue l’engloutisseur des âmes désespérées a encore vu des africains prendre le large et finir enchevêtrés dans ses entrailles. Un naufrage au large de la Tunisie a en effet vu plusieurs africains mourir en tentant de rejoindre les côtes occidentales pour avoir une vie meilleure. Plus d’une centaines d’africains rêvant de l’Europe ont une fois de plus pérri dans ces eaux.

Malheureusement des camerounais (5 selon les estimations) ont eu à perdre la vie laissant des familles endeuillées et meurtries. Selon certaines sources, 97 d’entre eux auraient eu la chance de survivre et on déplore au moins 17 morts dont un bébé. Ce drame survient en ce moment trouble où l’Afrique ne cesse de traverser cette période difficile avec la pandémie à Coronavirus (Covid-19) et la pauvreté ambiante.

Les politiques sociales auraient-elles disparues ? La question semble rester en suspens, pourtant cette jeunesse africaine ne cesse de vouloir s’affirmer dans le domaine de l’innovation et de l’entrepreneuriat. L’Afrique est riche de sa culture, de son histoire, de son identité et de ses valeurs. Pourquoi la spolier au détriment d’une quelconque « civilisation » ? Deumerons africains, travaillons et mangeons ensemble…

La plume prolifique