Cameroun - Célébration : Monseigneur ALOYSIUS ABANGOLO FONDONG, Evêque du Diocèse de Mamfé installé

Afin de célébrer le partage, la gratitude et la miséricorde dans le monde ecclésiastique du Cameroun, une cérémonie sans nul autre pareil s’est déroulée ce jeudi 05 mai 2022 à l’esplanade de la Cathédrale Saint Joseph de Mamfé dans la région du Sud-Ouest, Chef-lieu du département du Manyu. En effet, près de 10.000 chrétiens engagés sont venus de toutes les régions du pays assister à l’ordination de Monseigneur le « Révérend Docteur ALOYSIUS ABANGOLO FONDONG en tant qu’Evèque du Diocèse de Mamfé.

Ladite cérémonie a notamment été présidée par le Révérend Docteur ANDREW FUANYA NKEA (Archevêque Métropolitain de Bamenda, Président de la Conférence des Évêques de la Province Ecclésiastique de Bamenda, Président de la Conférence Épiscopale du Cameroun) en compagnie des membres de la Conférence Épiscopale nationale, sensiblement au complet pour cet évènement d’envergure.

On a par ailleurs noté la présence très affirmée du Ministre Délégué à la Présidence chargé de la Défense Joseph BETI ASSOMO, représentant personnel du Chef de l’Etat Son Excellent Paul BIYA, Président de la République. Cette immense cérémonie pour le monde chrétien est un grand pas pour les nombreux chrétiens du Cameroun, et aussi une avancée considéable dans ce processus de paix et de réconciliation face à la crise qui sévit dans le NOSO (Nord-Ouest et Sud-Ouest) et précisément dans le Département de la Manyu. La présence effective du Nonce Apostilique, Son Eminence Julio MURAT, Représentant su Saint Siège au Cameroun et en Guinée Equatoriale a également été remarquée.

Durant son homélie dans le cadre de son ordination, le Président de la Conférence Épiscopale Nationale, l’homme de Dieu a tour à tour parcouru l'histoire récente de l'église Catholique Romaine dans ce qui est de nos jours celui du Diocèse de Mamfé. Cet illustre personnage n’a pas hésité à relater la parole de Dieu dans la vie des chrétiens et de la recherche de la grâce et du salut entre les peuples. Doué de sa parole et de sa gratitude ce dernier a donné un message de consolidation, d’amour, de paix, d’union et de partage.

Ce qu’il faut savoir de lui :

Né LE 05 juin 1973 à Molyko-Buea, Monseigneur Aloysius ABANGALO FONDONG est le 3ème d'une fratrie de 9 enfants issus des œuvres de Pâ Joachim NJIAKA FONDONG et Mâ Rose Asong Awung. Il reçoit la 1ère Communion le 6 février 1983 à DEBUNSCHA, et la Confirmation à BOTA le 25 novembre 1984.

Il rentre au ROGAN MINOR SEMUNARY en 1996, et sera admis au SAINT JOHN MARY VIANNEY SPIRITUAL CENTRE NJINIKOM pour continuer sa formation. En 1988, il est admis comme Grand Séminariste au SAINT THOMAS AQUINAS MAJOR SEMINARY BAMBUI.

Il sera ordonné PRÊTRE CATHOLIQUE le 20 avril 2006 , à la REGINA PACIS CATHEDRAL SOPPO-BUEA, par Son Éminence CHRISTIAN TUMI et Évêque par les Actes du Pâpe François datés du 22 février 2022.

Entre autres qualifications de haut niveau, l'élu du jour est DOCTEUR EN DROIT CANON (2022) de la PONTIFICAL UNIVERSITÀ URBANIANA de ROME.

Il aura été précédé à ce poste par :

- Bishop FRANCIS TEKE LYSINGE (1999 - 2014)

- Coadjutor Bishop ANDREW NKEA FUANYA (2013 - 2014)

- Bishop ANDREW NKEA FUANYA (2014 - 2019)

Lors de son discours, il a évoqué le Cameroun comme une terre d’accueil et de paix. Il a par la suite recommandé aux uns et aux autres d’avoir l’amour du prochain et de veiller chacun à ce que la paix revienne définitivement dans le Département de la Manyu et dans toutes les autres régions en crise.

Il faut rappeler que dans tout cette pleiade d’évocations et de prescriptions on note cette volonté forte qui à été manifestée par le don et la bénédiction d'une représentation de NOTRE-DAME DE FATIMA qui est une invocation attribuée à la VIERGE MARIE après les apparitions mariales reçues par trois petits bergers à Fátima, un village de la région centrale du Portugal, à six reprises au cours de l'année 1917.

Cette cérémonie historique s’est achevée dans l’union, la paix et la miséricorde avec la Communion des cœurs suivi des réjouissances du peuple et de l'Eglise de Dieu. La grâce et l’empathie sont des leçons qu’à voulu transmettre, cet immense représentant de Dieu à travers son homélie tout en prônant la réconciliation et la confraternité dans la Manyu et dans l’ensemble du territoire national.

Odile Pahai