Cameroun - Opinions : Le son du Mbolé qui nous vient de BLIDA avec TOKO EKAMBI

Au commencement c'était une CAN sucrée avec ses stades, la bière et une pelouse que les fennecs d'Algérie fut presque les seuls à dénigrer et puis arriva une élimination au goût de complot d'après les fans de Mahrez et ensuite s'enchaina une phase de qualification pour le Qatar où une foi encerclé à domicile, les lions indomptables imaginèrent une théorie ! La théorie du danger, théorie pensée par Rigobert SONG en position de bouge-tire !

Position liée aux résultats de ces 2 confrontation. Pendant que les Algériens se sentaient déjà au Qatar via BLIDA, nous ici, en bon Camerounais engagèrent une fumeuse discussion sur pourquoi SONG coach ? Surtout à ce moment ? N'était il pas plus intéressant de laisser Concecao terminer ses choses ? Bon bref ! Nous arrivâmes dans le chaudron de BLIDA, baffle d'Oyongo et discours d'Eto'o au programme avec un zeste de Hemlé de SONG.

Les superstars Algériens qui avaient déjà gagné dans leurs têtes ont oublié la règle qui dit que la victoire c'est après le coup de sifflet final ! Enfin arriva TOKO EKAMBI pour crucifier des Algériens qui avaient oublié qu'ils étaient en danger depuis le match aller ! Le silence dans BLIDA qui a ressemblé à celui du cimetière de Mvolye a été coupé d'abord par les youyous des quelques Camerounais présents, notamment ceux de la délégation et il s'en est suivi une destruction des sièges du stade par un public qui cherchait à tout prix un bouc émissaire.

On a commencé par l'arbitre Gassama qui est devenu noir, expatrié, car ne faisant pas partie du continent Magrhebin découvert par Belmadi, on a vite fait d'oublier que cet arbitre a été sur la route qui avait permit au Fennec d'être champion d'Afrique. On est arrivé au stade où prendre un café en attendant son vol pour cet arbitre était une offense à une Algérie défaite. La suite aujourd'hui, c'est ce qu'on appelle "les pleurs du Mbolé" cet à dire des complaintes inutiles, une frustration injustifiée née d'une déception en bonne règle. Les "pleurs du Mbolé" c'est le fait pour un perdant de faire un deuil interminable. Nous en sommes à des recours et des escalades verbales inélégante que même la légende Madjer à décrié. Le summum ce sont les manifestations autour du siège de la FIFA qui a déjà frappé l'Algérie et l'absence de mea culpa de Belmadi. On peut donc s'accommoder au fait que le "Mbolé Algérien" sera à la mode surtout quand l'ennemi voisin Marocain est entré dans la ribambelle de conspueurs de cette Algérie où il manque une dose de fair-play.

Pour l'instant nous sommes comme ça entrain d'aller là-bas heinn ...oui là-bas...je veux dire au Qatar ! Oui ...pas pour être dernier ou avant-dernier comme lors de nos 2 dernières participations aux coupes du monde ! Parole d'Eto'o après la victoire de BLIDA ! ABIMTÉ !

Ernesto YENE, Mebala Bidou