Cameroun - Opinions : SHANDA TONME à propos du boycott de Grâce DECCA par la BAS : "Merci de lui épargner cette énième démonstration de barbarie, symbole d’immaturité"

GRACE DECCA, GRACE DECCA, GRACCE DECCA Une voix, une identité, une nation, un peuple Un segment représentatif de nos emblèmes sacrés

NOS ARTISTES FONT PARTIE, AU MEME TITRE QUE NOTRE DRAPEAU, NOTRE HYMNE ET NOTRE DEVISE, DE NOS EMBLEMES NATIONAUX. IL EN EST DE MEME DE NOS CHAMPIONS DANS TOUS LES DOMAINES : SPORTIFS ; ECONOMIQUES ; INTELLECTUELS ET SPIRITUELS. AUSSI, LES ATTAQUER EQUIVAUT A PROFANER NOTRE AME COLLECTIVE, A OUTRAGER LE SANG DE NOS ANCETRES ET A SOUILLER LA TERRE QUI GARDE NOTRE NOMBRIL.

Même si la haine, l’étourderie, l’échec personnel, la bêtise et la jalousie sont souvent aux fondations de l’intolérance chez certains individus, la tentation de s’attaquer à un artiste qui ne fait que son métier en traduisant dans le réel vivant, ce que la divinité impartiale et naturelle, lui a donné de plus précieux, ne peut que susciter incompréhension et condamnation absolue.

Peut-être que l’histoire de notre pays serait en passe, de créer des monstres que l’on a du mal à rattacher à une identité quelconque, et encore moins à un caractère spécifique de quelque coutume ou tradition de chez nous. Peut-être encore, que l’éloignement, la désolation au sens propre aurait fini par produire, des compatriotes qui ne répondraient plus de rien ni de personne, ni d’aucune valeur ni d’aucun repère éthique et moral.

Dans tous les cas, et même en restant dans le pire des schémas, il doit être su et validé, que les hommes et les femmes qui ont gagné en respectabilité, chacun dans son domaine, font partie de nos emblèmes sacrés. La condamnation doit être ferme, s’agissant des errements de quelques gens, qui expriment comme un faux testament balancé dans la poubelle, des projets de troubler la quiétude de notre sœur, compatriote et diva Grace DECCA. Merci de lui épargner cette énième démonstration de barbarie, symbole d’immaturité, de perdition et de folie chronique, plus que de bravoure et de grandeur.

En dépit de tout, nous continuerons d’appeler nos compatriotes de la diaspora à la raison et à plus de sagesse. Le Cameroun est et demeurera une terre d’hospitalité, de dialogue et de paix, entre nous et avec tous les peuples. Nous ne nous laisserons jamais gagnés par l’intolérance, et la haine institutionnalisée, ne triomphera jamais pour longtemps, qu’elle soit le fait des citoyens excentrés et exilés, ou qu’elle procède des erreurs de jugement, de l’avidité ou de l’absence de patriotisme effectif de certains hauts commis de notre système de gouvernance./.

SHANDA TONME