Cameroun – MINJEC : Le Conseil Municipal Jeune installé à la Commune d'Arrondissement de Yaoundé 1er

Visant à mieux recadrer et orienter la jeunesse, le Conseil Municipal jeune de la Commune d’Arrondissemen de yaoundé 1er a été installé le mercredi 01 juin 2022 en présence du Ministre de la Jeunesse et de l’éducation Civique (MINJEC) Mounouna Foutsou en compagnie de son homologie Georges Elanga Obam, Ministre de la Décentralisation et du Développement Local (MINDDEVEL). Cette cérémonie s’est déroulée dans la salle des fêtes de la Mairie de Yaoundé 1er en présence du premier magistrat de cette circonscription Jean Marie Abouna.

La cérémonie s’est tenue à la suite de l'atelier de renforcement des capacités des Jeunes sélectionnés dans cet arrondissement pour faire partie du tout premier Conseil Municipal Jeune de Yaoundé 1er.

Ces Jeunes ont eu 03 jours de formations et de Réarmement Moral Civique et Entrepreneurial (REAMORCE), au cours desquels différents experts du Minjec leur ont donné les rudiments nécessaires pour l'exercice de leur mandat. Il faut dire en rappel que les CMJ sont des cadres d'apprentissage et d'initiation à la citoyenneté responsable, d'échanges intergénérationnels, de construction et de consolidation d'une conscience citoyenne chez les Jeunes.

Dans son mot d'installation, Jean Marie Abouna, Maire de céans, a dit ses remerciements aux membres du gouvernement pour cette initiative qui vient accompagner les CTD (Collectivités Territoriales Décentralisées) dans l'encadrement des populations et dans le transfert de compétences. S'adressant aux membres du conseil municipal jeunes, le Maire les adument félicité et leur a recommandé d’être des citoyens modèles et d’être digne de la charge qui vient de leur être accordée. « Soyez des modèles du savoir faire et du savoir être, de manière à faire la différence dans cette société assez trouble », A-t-il souligné à l’endroit du tout premier CMJ de Yaoundé 1er.

La présentation du bureau a été faite par MATONGO, déléguée d'arrondissement de la Jeunesse et de l'Education Civique de Yaoundé 1er. Il faut rappeler qu'il s'agit de 40 Jeunes au total qui ont été installés, avec 5 d'entre eux qui font parti du bureau. Ainsi, le président du tout premier CMJ de La commune de Yaoundé 1er est le Jeune El hadj Aboubacar Banama Mohamadou.

Dans son mot de remerciement, le Président du Conseil Municipal Jeune, Aboubacar Banama, a exprimé toute sa gratitude envers ses congénères et celle de ses pairs pour la formation qu'il venait de recevoir. « Je m'en voudrais de ne pas remercier le Ministre de la Jeunesse et de l'Education Civique, initiateur de ce projet ». Celui-ci a relaté le bref bilan de l'atelier de formation qui a débuté le lundi à travers les différents modules et thèmes abordés. « Au terme de cet atelier nous sommes devenus des citoyens nouveaux prêts à apporter notre pierre à l'édification de ce pays » A-t-il fini.

 

Le Ministre Mounouna Foutsou dans son mot de circonstance a notamment remercié son homologue du MINDDEVEL, pour avoir accepté d’accompagner cette initiative basée sur l’émergence de la jeunesse responsable. Des remerciements qui sont également allés à l'endroit du Maire de la commune de Yaoundé 1er pour avoir accepté « de faire partie des communes pionnières dans la mise sur place des CMJ ».

Dans la suite de son propos, il a fait savoir que la vision définie par le Président de la République S.E. Paul BIYA, en matière d'autonomisation et de participation de la Jeunesse, a permis de mettre un accent sur le développement humain par la stratégie nationale de développement. C'est dans ce cadre que le MINJEC dans la réalisation de ses missions, a mis sur pied des plateformes de concertation des jeunes à l'instar du Conseil National de la Jeunesse, du Parlement Jeunesse et enfin les Conseils Municipaux et Régionaux Jeunes. De cette rencontre stratégique, il en ressort que ces jeunes s'engagent volontairement durant une année pour impulser le développement dans leur localité. « À ce jour, les CMJ sont installés dans une centaine de Communes de notre pays », a-t-on pu retenir.

C'est ainsi que le MINJEC a présenté les enjeux auxquels les Jeunes sélectionnés devront faire face. Il est question pour eux de prendre conscience de leurs devoirs et de leurs droits dans les différents domaines qui touchent au développement local, indique le membre du gouvernement.

Le Ministre de la Jeunesse et de l'Education Civique Mounouna Foutsou a par la suite ajouté qu’il se sentait très satisfait de cette première vague tout en louant la tenue de l'atelier de renforcement des capacités qui a eu lieu avant cette cérémonie. Il a parallèlement émit le vœu selon lequel , il faudrait qu'à travers cet atelier, on ait une Jeunesse entreprenante, responsable et à même de tenir la main de leur pair afin de leur faire participer au développement tous ensemble.

Dans son mot de circonstance, Georges Elanga Obam, a dument apprécié l’initiative et a à son tour salué la tenue de l'atelier de renforcement de ces Jeunes qui ont touché selon lieu, les grands thèmes de la décentralisation. « Cette initiative est une illustration de la collaboration entre l'Etat et les CTD dans l'accomplissement des missions qui sont les leurs (...) A vous les jeunes, cet atelier vous permet de devenir les éclaireurs des autres Jeunes », a-t-il souligné.

Il a par ailleurs invité cette j eunesse installée ce jour à aller sensibiliser leur entourage. Concernant le statut juridique de cette initiative, il a fait savoir que des concertations sont en cours entre les deux administrations pour qu'à l'avenir les CMJ prennent plus de force. « Les actions que vous aurez à mener sont des suggestions et non des injonctions, car vous n'êtes pas des employés de la commune, vous êtes dans cette institution en terme de volontaire », a précisé le MINDDEVEL en prenant appui sur la prestation de serment des Conseillers Municipaux Jeunes.

Il les engage donc à faire preuve de rigueur et d'abnégation dans les tâches qui leur seront confiées par le Maire. C'est donc une mission de participation qu'il assigne à ces Jeunes au niveau local, tout en consolidant la démocratie locale, vœu du Chef de l'Etat, S.E Paul BIYA. C'est sur des souhaits de bonne mandature qu'il clôt son discours.

Odile Pahai