Infrastructures : Le Cameroun organise des ateliers de validation des projets sur les axes routiers des communes des dix régions du pays

Afin de mieux régenter les travaux des axes routeirs des différentes commune du Cameroun, un atelier de renforcement des capacités des éxécutifs communaux est organisé dans plusieurs régions du pays. Opérant dans une cisconstance de transferts de compétences dans le cadre de la décentralisation, les Collectivités Territoriales Décentralisées (CTD) s’ingèrent progresivement dans cette mesure de transfert des finances pour l’evaluation des travaux routiers des éxécutifs communaux. Cette mesure implémentée par le Chef de l’Etat S.E. Paul BIYA est en pleine structuration avec l’aval des différents conseillers régionaux et magistrats municipaux. L’offre et la demande étant prescrite dans cette mesure, ces ateliers apparaissent sans conteste comme unpoint de départ, face à la mise en œuvre des projets d’entretien routier du Cameroun.

La salle des réunions des services du Gouverneur de la région du Centre a abrité ce mardi 07 juin 2022, la cérémonie d’ouverture des ateliers régionaux de renforcement des capacités des acteurs régionaux et communaux à la maîtrise d’ouvrage, à la programmation, à la priorisation des projets d’entretien routier et de poursuite de la nomenclature et de la numérotation des routes communales. La cérémonie était présidée par le Gouverneur de la région du Centre, Naseri Paul Bea.

Organisés en droite ligne avec les directives du Chef de l’Etat liées à l’accélération du processus de décentralisation, ces ateliers régionaux pilotés par le Ministère des Travaux Publics vont se tenir pendant plusieurs jours et dans toutes les régions. Dans son allocution d’ouverture, le Gouverneur de la région du Centre a souligné que l’objectif de cette rencontre est double : renforcer les capacités des acteurs à la maitrise d’ouvrage, à la programmation, à la priorisation des projets d’entretien routier et poursuivre les opérations relatives à la nomenclature et à la numérotation des routes communales.

Entre autres cibles visées, les exécutifs régionaux à savoir les présidents de région et conseillers régionaux, les magistrats municipaux et tous les autres acteurs qui interviennent dans la mise en œuvre des projets d’entretien routier, relevant du réseau communal. Il est donc question au cours de cet atelier ouvert dans la région du Centre ce jour, d’accompagner la prise en main progressive par les exécutifs régionaux, des notions de maîtrise d’ouvrage et programmation des projets à compétence régionale d’une part et, d’autre part, de poursuivre les activités de nomenclature et de numérotation des routes communales dont la première phase a abouti à la maîtrise du réseau routier de 128 Communes sur l’ensemble du territoire national.

Avec un réseau routier long de 21 411,51 km, dont 17 070,52 km de routes communales à entretenir, réhabiliter ou à construire, pour offrir aux populations un niveau de service confortable, les exécutifs régionaux de la région du Centre ont une lourde responsabilité, conférée par l’article 7 du décret N° 2017/144 du 20 avril 2017 portant nomenclature routière, qui stipule que la maîtrise d’ouvrage des routes régionales relève de la responsabilité des Collectivités territoriales décentralisées.

Par ailleurs, une stratégie de durabilité des routes en terre a été élaborée par le Ministère des Travaux Publics et qui vise à prolonger la durée de vie de nos routes en terre à six (06) voire sept (07) ans. Au cours des travaux organisés dans la région du Centre, plusieurs thématiques ont été abordées pour permettre aux acteurs d’exercer aisément cette maîtrise d’ouvrage sur le réseau de leur compétence, notamment : la méthodologie de programmation des projets d’entretien routier et le calendrier de programmation ; le guide méthodologique de priorisation des interventions de désenclavement des bassins de production agro-sylvo-pastorale ; la passation et le suivi de l’exécution des marchés ; les outils de suivi des projets.

Une présentation du réseau routier régional a été faite et des projets prioritaires en vue du programme d’entretien routier sur le triennat 2023 – 2025 ont été identifiés. Il faut souligner que le linéaire global des routes communales sur l’ensemble du territoire est estimé à 98350,58 km. Plusieurs acteurs interviennent dans son entretien et sa maintenance. De ce fait, le Ministère des Travaux Publics transfère les ressources financières aux collectivités territoriales décentralisées depuis 2010 et les compétences depuis 2014.

En outre, le décret N°2012/0173 du 29 mars 2019, modifiant et complétant certaines dispositions du décret N°2005/239 du 24 juin 2005 portant organisation et fixant les modalités de fonctionnement du Fonds Routier reconnait les collectivités territoriales décentralisées comme ordonnateurs au Fonds Routiers.

Source : MINTP