Cameroun – Politique : Cédric PENDA MOUKOKO : Franck BIYA va ratisser large au sein de la jeunesse de l’opposition

Le fondateur du MFCP (Mouvement Franckiste pour le Changement et le Progrès) et président de la Cameroon Diaspora Kenya a fait une nouvelle sortie pour soutenir la candidature de Franck Biya à la prochaine Élection présidentielle. Pour Cédrick Penda Moukoko, le fils de l'actuel président pourra satisfaire les rêves de la jeunesse camerounaise et gagner un grand nombre de jeunes, y compris ceux de l'opposition radicale. Lire l'intégralité de sa déclaration

"Beaucoup ne comprennent pas encore ce que Franck Biya représente pour la jeunesse. Il est le symbole d'un avenir radieux. Le changement et le progrès du Cameroun que la jeunesse recherche seront garantis par l'homme que nous voulons voir candidat à la prochaine élection présidentielle au Cameroun. Le jour où il se présentera comme candidat à l’élection présidentielle, les jeunes de tous les bords politiques verront en lui le véritable espoir de ce pays. Même les jeunes des partis de l’opposition (MRC, PCRN, SDF. UDC) vont soutenir son projet de société. Monsieur Biya ratissera large au sein de la jeunesse, y compris celle de l'opposition radicale (le MRC par exemple). Parce qu’il répondra aux rêves de notre jeunesse. Cette jeunesse est le fer de lance de la nation. Elle a besoin d’éducation, de formation, d’emplois, de santé.

Sur l’éducation, nous sommes tous unanimes que ce secteur est complètement à revoir dans la nouvelle république. Du cout de l’éducation aux contenus des enseignements en passant par la sécurité dans nos écoles. L’école doit être gratuite dans notre pays à partir du primaire, nous avons les moyens de subventionner notre éducation. A défaut de la gratuité, les frais de scolarité du primaire à l’université doivent être revus à la baisse. Il faut augmenter le nombre d’école publique et libérer les parents de la dictature des écoles privées qui coutent aux parents les yeux de la tête.

Sur la santé, un accent doit être mis sur la santé des enfants. Jusqu’à un certain âge, les consultations et les premières prises en charge des enfants doivent être gratuites ainsi que celle des jeunes écoliers, il faut développer et renforcer la médecine scolaire et estudiantine. Pour ce qui de la formation professionnelle, l’Etat doit absolument revoir sa politique et adopter une stratégie qui permettent à tout jeune camerounais d’avoir un métier au sortir de l’adolescence. Puis veiller sur l’insertion professionnelle de ses derniers. Encourager l’auto emploi en finançant systématiquement les projets au sortir de La formation. L’Etat doit également mettre en place un mécanisme de détection des talents et de leurs développements et multiplier des airs de jeux , salle de spectacles et des évènements sociaux culturels en vue de la découvertes de ces talents. La jeunesse féminine doit faire l'objet d'une attention particulière. L'approche genre doit être intégré dans toutes les politiques de développement . Il faut protéger la femme , dans le secteur de l'emploi , dans les foyers et lui donner les moyens de son épanouissement et de son émergence dans tous les domaines.

Franck Emmanuel Biya qui connait bien les problèmes de la jeunesse aura surement des solutions adéquates à leurs problèmes. Il faut croire en lui."