Cameroun – MINJEC : La Grande rencontre Gouvernement/Diaspora augure de nouvelles perspectives

Durant son séjour en Allemagne pour une visite de travail, le Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique (MINJEC) Mounouna Foutsou, s’est entretenu avec les camerounais dits de la diaspora ce 26 juin 2022. Valère HIOBI a demandé à la Diaspora présente aussi bien par visioconférence qu'en présentiel d'écrire ensemble une nouvelle page de l'histoire des relations entre la diaspora et le Gouvernement. Il se dit prêt à continuer à conduire cette mission car elle est noble et patriotique.

Il a annoncé le lancement dans les toutes prochaines semaines, d'une émission télévisée dédiée à la diaspora camerounaise. Il s'agira pour My Africa eV, le MINJEC et la CRTV de donner de la visibilité sur les actions que mène la diaspora et susciter l'émulation au sein de celle-ci. Valère Hiobi a décrié certains maux qui divisent la diaspora et relevé que "quelque soit notre bord politique, religieux ou ethnique nous sommes d'accord camerounais et par conséquent nous avons le droit, et plus encore le devoir de participer au développement du Cameroun dès lors que nous sommes conscients que le sang camerounais circule dans nos veines."

Son Excellence Victor Ndoki ambassadeur du Cameroun en République fédérale d'Allemagne a dument posé un diagnostic sans complaisance. Il fait observer : « qu'il existe un désamour entre la diaspora et la patrie, ceci est dû au manque de dialogue. »

Il a par la suite interpellé à ce sujet, la diaspora à se parler, à communiquer et à échanger pour d’éventuelles collaborations stratégiques et nécessaires à la bonne Gouvernance.

Victor Ndoki a promis accompagner toutes les initiatives de la Diaspora. L'ambassadeur a dit être quant à la ressource humaine camerounaise en Allemagne et qu'avec elle, le Cameroun peut se développer en moins de 10 ans si toutes les conditions sont réunies. Il interpelle la diaspora à travailler main dans la main car "nos divergences doivent être nos forces". Il lui a demandé de mettre son génie au service du pays.

L’intervention de Mounouna Foutsou lors de cette Grande Rencontre Gouvernement/Diaspora n’a pas manqué à la tradition avec la « minute de civisme » avant d’entrer dans le sujet. Cet exercice bien connue au Cameroun consistait sans préalables à se tenir la main et de faire une chaîne humaine en criant en cœur « J'aime mon pays le Cameroun » dans l'une des langues nationales, officielle ou toute autre deuxième langue au choix.

Une minute de civisme qui a notamment suscité aux participants, l'exécution d'un chant de ralliement intitulé « WE ARE ONE - WE ARE TOGETHER », mettant ainsi en exergue l’unité et la paix au Cameroun. Rappelons que cette rencontre avec la Diaspora vient répondre à l'appel du Chef de l'État SEM Paul BIYA, Président de la République du Cameroun, qui, dans son message à la jeunesse le 10 février 2021, invite la Diaspora à retourner participer au développement du Cameroun.

Mounouna Foutsou d’entrée de jeu a grandement félicité la démarche suivie par Valère Hiobi, président de l'ONG My Africa eV qui a sollicité l'accompagnement du gouvernement dans l'une de ses initiatives. En effet, il faut indiquer, que ce dernier envisage former dans les Centres multifonctionnels de promotion des jeunes (CMPJ) au Cameroun, selon la méthode duale allemande dont la rigueur et l'efficacité ont fait leurs preuves. Le membre du gouvernement fait savoir que sa présence en Allemagne participe de cet accompagnement promis.

« Il est question de venir rencontrer les partenaires allemands de My Africa eV pour leur faire savoir que le projet de notre compatriote a la caution institutionnelle. Il est question de mobiliser les Collectivités territoriales décentralisées (Ctd), les Centres de formation professionnelle et d'autres partenaires techniques nécessaires à la réalisation du projet de notre compatriote. Il est question qu'à terme tous les CMPJ puissent bénéficier de cette expertise allemande. » A souligné le MINJEC.

Pour la phase pilote, le CMPJ Régional du Littoral va dans les tous prochains mois accueillir les premiers jeunes, selon les annonces faites. Pour rester dans l'appel du Chef de l'État aux membres de la Diaspora, le ministre les appelé à soumissionner à l'appel à projets de l'initiative Diaspora and Local Youth Joint-venture (Dialyj) La deuxième phase de la Grande Rencontre Gouvernement/ Diaspora était purement technique. Il s'agissait des exposés sur les initiatives gouvernementales en faveur des jeunes de la Diaspora. Se sont succédés, Gwedji Doris Wainwel, secrétaire des affaires étrangères au Minrex qui a fait le point sur trois projets à savoir : Dias'invest 237.

Le projet Remitance et les bureaux d'accueil et d'orientation des projets de la diaspora. Elle a par ailleurs, relevé le rôle du Réseau des Parlementaires pour la Diaspora, la Coopération Décentralisée et Transfrontalière « REP-COD ». Le deuxième intervenant était Sa Majesté Abdoul Karim Nassourou, Directeur de la promotion économique des jeunes au MINJEC. Il a présenté les différents projets et programmes mis en œuvre au MINJEC, notamment le Plan triennal spécial jeunes, l'Observatoire national de la jeunesse, l'Agence du service civique national de participation au développement, le PAJER-U, le PIFMAS, le Programme national de volontariat, l'initiative le YouthConneKt Cameroon, le PPEJ, le PARSE.

Enfin, le dernier intervenant est Anselme EPOKO EPOKO, Coordonnateur national du Programme d'aide au retour et à l'insertion des jeunes camerounais de la Diaspora (Pari-Jedi). Sa présentation s'est articulée sur la présentation du PARI-JEDI, de l'initiative DIALYJ et de la présentation de la plateforme DIALYJ. Aussi, il s'est attelé à présenter d'autres projets portés par les départements ministériels sectoriels notamment l'API, l'APME, le FNE, le PIAASI, le programme AFOP, PCP-ACEFA, le PEA-Jeunes.

Après le gouvernement, la Diaspora à son tour, a présenté sa multitude de projets. 30 promoteurs, pas moins, se sont succédés à l'estrade, chacun dans son domaine. Des initiatives toutes pertinentes et à même de contribuer au développement du pays. Tous ont été captivants, et le ministre n'a pas tari d'éloges à leur endroit. Voici en images, quelques promoteurs sur scène.

Au sortir des exposés des différents promoteurs, le ministre Mounouna Foutsou, au nom du gouvernement, a dit toute sa satisfaction. Tout en félicitant et encourageant ces jeunes, il a promis rendre compte à qui de droit par ailleurs. En guise de reconnaissance du travail abattu pour la tenue de la Grande Rencontre Gouvernement/ Diaspora, Mounouna Foutsou a fait de Valère Hiobi, l'ambassadeur du Programme d'aide au retour et à l'insertion des jeunes camerounais de la Diaspora (Pari-Jedi). Une distinction qui lui a été officiellement remise ce jour.

Odile Pahai