SAGO 2022 : La SONARA entre performance et efficacité

Le Salon de l’Action Gouvernementale (SAGO) a vu l’espace réservé par la SONARA (Société Nationale de Raffinage SA) être des plus appréciés. En effet, étant un pilier important dans le domaine des échanges miniers et de l’exportation du brut en Afrique et à travers le monde. Le SAGO qui offre cette plateforme aux entreprises et sociétés a vu une grande affluence dans ce stand ou le personnel a tour à tour présenté les objectifs de cette entre prise nationale.

« Il faut par ailleurs rappler que l’Etat du Cameroun a des parts à 81,95% à la SONARA, la SNH (Société Nationale des Hydrocarbures) à 6,06% et Total Outre mer 4% » comme l’a souligné l’un des exposants de l’entreprise présent au SAGO.

Placé sous le thème : « Modernisation de l’Administration Publique Camerounaise comme levier majeur d’atteinte des objectifs de la SND30 » cette 11è édition qui s’est tenue du 22 juin au 1er juillet 2022 a une fois de plus attisé la curiosité des visisteurs lors des différentes présentations.

Sachant que le Cameroun est traversé par une crise dans les régions du NOSO (Nord-Ouest et Sud-Ouest), la curiosité a beaucoup plus été portée sur le plan sécuritaire dans cette région phare. Dans cette insistance des visiteurs, le personnel a tenu à rassurer l’opinion sur la sécurité et sur l’action permanente des FDS (Forces de Défense et de Sécurité).

« Nous habitons tous dans la ville de Limbe, et on peut vous assurer qu’aujourd’hui la ville est en sécurité et l’armée est sous contrôle. C’est vrai que certains endroits de la ville sont sous hautes surveillance, néanmoins il faitbon vivre dans la ville et les touristes affuent toujours autant. » Réagira un des membres du personnel.

La Sonara est une entreprise publique camerounaise de raffinage du pétrole, créée et inaugurée officiellement en 1981 et son siège se trouve à Limbé, dans la région du Sud-Ouest. Dans ses attributions, la SONARA se tourne résolument vers le marché d’exportation ce pourquoi elle consolide sa présence et sa bonne réputation sur les pays de la CEMAC et ceux de la Côte Ouest africaine, depuis le Sénégal jusqu’à la Namibie.

Notons que dans son histoire, c’est depuis le démarrage de la raffinerie en 1981, que cette entreprise déssert non seulement la sous-région CEMAC, mais aussi d’autres régions du contienent Africain (Nigéria, Togo , Ghana) et bien au-delà (USA, Europe).

Ceci dit, la raffinerie de Limbé à une capacité théorique de 2.100.000 tonnes par an. Elle a été conçue au départ pour traiter du brut léger (Arabian light). Cependant le Cameroun produit actuellement des bruts lourds et on constate une inadéquation entre l’outil existant à la raffinerie et les bruts disponibles.

L’extension et la modernisation de la SONARA a un triple objectif : stratégique, économique et marketing.

• Au niveau str

• Au plan économique Ce projet a pour but d’atteindre une taille critique permettant d’améliorer le taux d’utilisation de toutes les unités de la raffinerie.

• Côté marketing Il s’agit de maximiser les produits dont le marché camerounais et régional sont demandeurs, à savoir le gazole et le kérosène (jet fuel avions/lampant).

Récemment traversé par un scandale, l’entreprise continue par ailleurs de foncftionner et demeure l’une des entreprises nationales qui offre une image réluisante du Cameroun. Le SAGO a travers son extension propose des services et des compétences qui ne sont plus à prouver.

Odile Pahai