Santé : Paludisme, utilisons les moustiquaires

.Ces derniers temps, les fortes pluies observées accentuent la prolifération des anophèles et davantage dans certains quartiers. Les activités agricoles, les constructions et les aménagements divers, modifient les écosystèmes et contribuent à la création des gîtes larvaires d’anophèles ; ce qui augmente les risques de transmission du paludisme. Nos enfants sont en vacance, n’oublions pas d’utiliser les moustiquaires imprégnées. Quand vous aurez terminé de débattre des prix de l’huile, utilisez les moustiquaires. Les maladies à transmission vectorielle constituent en effet les principales causes de morbidité et de mortalité au Cameroun, au premier rang le paludisme qui demeure un réel problème de santé publique. En 2020, il a été responsable de 29,05 % des consultations et de 17,2% des décès dans les formations sanitaires.

L’apparition et la propagation de la résistance aux insecticides dans les populations naturelles des vecteurs constituent une menace réelle qui pourrait compromettre l’efficacité de cette intervention. Selon les scientifiques, le Cameroun compte 56 espèces anophéliènnes dont 17 sont vectrices du paludisme. De même, dans notre pays les données disponibles révèlent que 29,05% de consultations, 61,9% des hospitalisations et 17,2% des décès enregistrés dans les formations sanitaires sont dus au paludisme. Les femmes enceintes et les enfants de moins de 5 ans sont les plus touchés. En 2020, les formations sanitaires ont enregistré une mortalité proportionnelle élevée chez les moins de 5 ans (35,7%) contre 9% chez les femmes enceintes et 8,9% chez les personnes âgées de plus de 5 ans (NMCP, 2020). Des chiffres alarmant qui montrent que la prévention reste de mise. Le Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP) et ses partenaires, mettent en œuvre plusieurs stratégies pour lutter contre le paludisme : l’approvisionnement des formations sanitaires en Combinaisons Thérapeutiques à base d’Artémisinine (ACT), la réalisation des Tests de Diagnostic Rapide (TDR), la distribution gratuite des Moustiquaires Imprégnées d’Insecticide à Longue Durée d’Action (MILDA) aux populations à travers les campagnes de masse et aux groupes cibles, la Chimio Prévention du paludisme Saisonnier (CPS) et la distribution gratuite de la sulfadoxine-pyriméthamine (SP) aux femmes enceintes pendant la grossesse au cours des consultations prénatales.

Informons-nous, informons les autres, nous pouvons sauver des vies.