Cameroun : MINPMEESA-UNESCO : L’entrepreneuriat au centre des discussions

Le Ministre des Petites et Moyennes Entreprises de l’Economie Sociale et de l’Artisanat Achille BASSILEKIN III (MINPMEESA) a reçu en audience Paul Raymond COUSTERE Directeur Régional et Représentant pour l’Afrique Centrale de l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO) ce 07 juillet 2022 à Yaoundé. Le ministre Achille BASSILEKIN III l’a reçu dans le cadre du renforcement et de la matérialisation de la Coopération engagée avec cette institution internationale. Il s’agit précisément de mettre en place le groupe de travail convenu à l’occasion de l’audience du 16 mars 2022, de conclure le plan d’action conjoint MINPMEESA-UNESCO et d’inclure le volet entrepreneuriat et création d’entreprises dans les différents programmes/projets de promotion de la paix et de la résilience des sociétés promus par l’UNESCO au Cameroun.

La promotion de l’entrepreneuriat, cheval de bataille du MINPMEESA, occupe une place essentielle dans les activités de l’UNESCO, notamment pour la réalisation des Objectifs de Développement Durable (ODD) qui interpellent toutes les agences du Système des Nations Unies. Il s’agit en particulier de l’ODD 1 relatif à l’élimination de la pauvreté sous toutes ses formes ;de l’ODD 2 lié à l’élimination de la faim et à promotion de l’agriculture durable ; l’ODD 8 sur la promotion de la croissance économique, du plein emploi et du travail décent ; et de l’ODD 9 relatif à la promotion de l’industrialisation et de l’innovation.

Au cœur des priorités de l’UNESCO, figurent également des préoccupations qui interpellent le MINPMEESA. Il s’agit notamment de la promotion de l’économie verte, la digitalisation d’entreprises et le soutien aux industries créatives. Aussi, bon grand nombre de programmes/projets de l’UNESCO qui sont mis en œuvre au Cameroun, touchent le secteur des PMEESA et intègrent le volet entrepreneuriat. C’est notamment le cas du programme « RESILIART » qui vise à soutenir la résilience des artistes à travers le renforcement des capacités et l’appui financier ; et du programme « Circuits Patrimoniaux » qui vise à identifier un projet pilote par aire culturelle dans l’optique de favoriser l’émergence d’entreprises résilientes. De même, l’UNESCO sollicite l’expertise du MINPMEESA pour le développement des compétences entrepreneuriales dans les autres pays de la sous-région Afrique Centrale.

Au cours de l’audience du 16 mars 2022, les deux personnalités avaient évoqué la possibilité pour le Ministère d’exploiter les radios communautaires développées par l’UNESCO afin de diffuser des messages ciblés auprès du grand public. L’UNESCO est également prête à mettre à la disposition du MINPMEESA les outils et indicateurs qu’elle a développés pour faciliter la production des études et données statistiques. L’Organisation onusienne est par ailleurs disposée à soutenir le Ministère dansla recherche des bailleurs de fonds internationaux pour la mise en œuvre des projets conjoints.