Cameroun/MINJEC : Promotion du "Made in Cameroon" : Jules NOUMO au centre des attentions

Le mercredi 13 juillet 2022, le Ministre de la Jeunesse et de l'Education Civique (MINJEC), Mounouna Foutsou a reçu en audience le Président de l'Association des Entrepreneurs Camerounais en Chine en Abrégée « ASEC ».

Lors de cette rencontre, le Ministre Mounouna Foutsou, a notamment souhaité la bienvenue au Jeune Jules NOUMO. Ainsi, il a dument présenté les projets phares de son département ministériel. Une emphase a été mise sur l'initiative Diaspora and Local Youth Joint-venture (DIALYJ). Le Ministre a par ailleurs évoqué l’initiative de ce jeune a faire du lobbying auprès de ses pairs de la diaspora car : « l'appel à candidature se termine le 04 Août », A-t-il répété. C'est alors qu'il a remercié le jeune Jules NOUMO pour la solution qu'il souhaite présenter pour la promotion du made in Cameroon.

« Je suis très impressionné, car c'est une première fois au Cameroun qu'on reçoit ce genre d'accueil, et cette manière de faire peut nous encourager davantage à venir nous investir au Cameroun ». C'est par ces mots que Jules NOUMO, président de l'association des entrepreneurs Camerounais en Chine a commencé son propos.

Ainsi, par une brève présentation de sa personne, il fait que cette association porte une cinquantaine d'entrepreneurs camerounais et cette association qui est installée en Chine peut se poser comme la ‘’plus grande diaspora positive’’. Dans cette association, « nous nous battons pour avoir au moins une entreprise au Cameroun chacun », a-t-il précisé. L'association s'appuie sur la centrale d'achat qui a été mise sur pied afin de faciliter les achats des produits par différents entrepreneurs pour palier la situation sanitaire actuelle.

« Notre association regorge également d'autres jeunes qui ont fait des grandes études diverses ».

Ainsi, dans le cadre de cette association, il fait savoir que : « Il est important d'encourager les jeunes dans l'agriculture, l'élevage, les petits commerces ».

Il a continué en ces mots : « Nous voulons accompagner les agriculteurs jeunes par la mise à leur disposition du matériel à moindre coût mais également en mettant un accent sur la vente de leur produit ». Dans cet élan, ce dernier a fait savoir qu’ASEC est déjà entré en contact avec plusieurs usines pour avoir des facilités dans ces divers domaines. Une campagne d'affiliation est en cours pour booster la production et la consommation du « made in Cameroon ». Ceci pour agrandir le réseau de consommateurs. Aussi, il souhaite avoir les différents domaines d'intervention du MINJEC, afin de voir dans quelle mesure une convention de partenariat peut prendre corps entre les deux structures. 

Il faut dire que ce Jeune entrepreneur est également l'initiateur du Forum China-Cameroon Business Cooperation (FOCAB).

Le Forum China-Cameroon Business Cooperation, en quelques mots

Le Forum China-Cameroon Business Cooperation (FOCAB) c’est une mission économique, un carrefour du donné et du recevoir, une opportunité d’affaire entre la Chine et le Cameroun que son jeune promoteur Jules Noumo donne aux opérateurs économiques, aux petites et moyens entreprises, aux petites et moyenne industries, aux responsables de l’administration public et bien d’autre.

Le FOCAB s’organise deux fois par an au mois d’avril et au mois d‘octobre à travers le gouvernement de la république du Cameroun et le gouvernement chinois. La société Jules Noumo Guangzhou International Trade Compagnie Limited qui est l’initiatrice de cet évènement organise ainsi souvent des ateliers préparatoires dans les 10 régions du Cameroun à afin de sensibiliser au maximum les acteurs majeurs du made in Cameroun sur le triangle national.

Le FOCAB a des bureaux dans 3 régions du Cameroun : Douala qui est la direction générale, Yaoundé et Bafoussam.

- Activités Du FOCAB

- Promotion de produits made in Cameroon ;

- Distribution de produits chinois au Cameroun ;

- Stimulation des investissements chinois au Cameroun.

« Le MINJEC de manière caricaturale, est comme le médecin de la Jeunesse, dans cet élan nous avons mis sur pied des Centres Multifonctionnels de Promotion des Jeunes qui sont comme des cliniques du médecin où tout jeune peut venir pour être orienté et accompagner dans son mal ». Sur ces entrefaites, le Ministre a présenté le bien fondé de ces plateformes d'enregistrement des Jeunes, à l'instar de l'observatoire des Jeunes qui est un centre de référencement des Jeunes.

Cette présente permet ainsi au Jeunes entrepreneurs de prendre conscience de ce que fait le Ministère de la Jeunesse et de l'Education civique en faveur des Jeunes. C'est-à-dire mettre à la disposition des Jeunes les opportunités qui sont mises en œuvre par le Gouvernement et les partenaires. « Nous essayons de recueillir l'offre et le demande en matière de Jeunesse » a-t-il fini. 

Dans cet exercice d'accompagnement, et au regard des craintes émises par Jules NOUMO sur la mentalité des Jeunes qu'il faudra accompagner, Mounouna Foutsou, a indiqué le Réarmement Moral Civique et Entrepreneurial comme le moyen par lequel les Jeunes peuvent être modelés.

Concernant le volet agriculture et élevage évoqué par le Jeune Entrepreneurs camerounais en Chine, le ministre a présenté les villages pionniers et les clusters mis sur pied au niveaux régional et national et local pour permettre l'installation des bassins de production de divers denrées afin d'installer les jeunes en chaîne de valeur. La mise sur pied des pépinières d'entreprises dans le cadre des CMPJ incubator vont également de cette idée d'accompagnement durable des Jeunes.

« Notre rôle est d'accompagner le Jeune jusqu'à son autonomisation », conclut-il pour ce qui est du volet présentation du parcours du Jeune en autonomisation. Il a aussi présenté les CMPJ comme pouvant être des relais pour la centrale d'achat de l'ASEC. Et concernant la vente des produits des Jeunes, le MINJEC a mis sur pied le Projet Digital Youth Service center (DYSC). C'est alors que concernant ce projet, il instruit ses services techniques en charge du projet de programmer une séance de travail avec cette association. 

Mounouna Foutsou dans cet élan de diffusion de l'information, a instruit ses services techniques de diffuser les informations sous la forme des ''buzz'' comme la majorité des camerounais de la Diaspora aime bien afin que ces derniers s'informent et soit au courant des opportunités qui sont mises à leur disposition. Aussi, s'adressant au jeune Jules NOUMO, il a précisé : « soyez concret dans vos propositions ».

Source : MINJEC

Odile Pahai