MINJEC : La 14ème édition du Forum des Jeunes du Cameroun encourage le développement participatif

Visant l’émancipation des jeunes, le Forum des Jeunes du Cameroun met en exergue la complémentarité systémique de la jeunesse. La ville de Kribi a abrité la cérémonie d’ouverture du 14è Forum des jeunes du Cameroun (FJC) ce vendredi 15 juillet 2022 au Centre Pastoral Saint Joseph. Ladite cérémonie a vu la présence du Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique (MINJEC) Mounouna Foutsou en tête de file.

Rappelons que le Forum des Jeunes du Cameroun a pour mission de créer et renforcer une génération de jeunes aux idées fortes et animés d’un esprit d’excellence qui, par leur intégrité et leur engagement, pourront se positionner comme moteur de changement pour une nation camerounaise conquérante et épanouie. Il se tient chaque année, au mois de juillet, dans l’un des chefs-lieux de régions et départements du pays choisis par les jeunes. Le FJC encourage les jeunes à la participation citoyenne au développement, tout en rendant hommage à Nelson Mandela qui incarne un modèle d’intégrité et un repère mondial pour les jeunes.

Pour cette 14ème édition, vu le contexte de la pandémie du Coronavirus, le FJC est organisé du 16 au 20 Juillet 2022 sous le haut patronage du Ministère de la Jeunesse et de l’Education Civique à travers le thème : « L’impact de la covid-19 sur les jeunes au Cameroun ».

Pour ainsi dire, la ville de Kribi accueille 500 Jeunes venus de divers horizons et le Forum des Jeunes du Cameroun, est un concept de Zenü Network.

La prise de parole du membre du Gouvernement, est précédée par la traditionnelle minute du civisme. Une minute du civisme qui est un appel à l'Unité de tous à travers le chant emblématique " We are One", repris en chœur par tous.

Partenaire du Ministère de la Jeunesse et de l'Education Civique, Zenü Network s’est lancée dans un vaste chantier, celui de l’encadrement de la jeunesse camerounaise à travers le Forum des Jeunes du Cameroun (FJC). Il s’agit d’un moment de rencontres, d’échanges et d’expression collective de la jeunesse camerounaise, sans aucune exclusion, sur les thèmes qui la préoccupe.

Placé sous le haut patronage du Ministère de la Jeunesse et de l’Education Civique, le Forum des Jeunes du Cameroun permet aux jeunes d’avoir une plus-value : renforcer leur citoyenneté en participant aux activités de volontariat ; développer leur créativité ; valoriser leur savoir-faire et apprendre à vivre ensemble ; augmenter leur capacité d’analyse; participer à la valorisation et la protection de leur culture ; se frotter aux entreprises et autres structures qui travaillent sur les thématiques relatives aux jeunes et de décrocher si possible des stages de vacances ou des emplois.

Madame EKIDIKÉ, adjointe au Maire de la ville et par ailleurs marraine de ce Forum, a notamment félicité le membre du gouvernement pour son engagement pour les questions de jeunesse. « Monsieur le Ministre nous vous suivons particulièrement pour ce que vous faites en faveur des Jeunes de tout bord mais également ceux de la diaspora », a-t-elle déclarée dans son mot de bienvenue.

La représentante du maire a présenté un certain nombre de doléances qui portent sur l'équipement du CMPJ de Kribi pour un meilleur accompagnement des jeunes. Pour cela elle a ajouté : « soyez notre légitime ambassadeurs auprès du gouvernement ».

S'adressant aux Jeunes qui ont fait d'elle la marraine de ce Forum, elle se dit être prête de poursuivre auprès des pouvoirs publics le plaidoyer pour le meilleur suivi des jeunes hommes et femmes pour leur autonomisation et leur insertion sociale et économique. Pour cela elle appelle les acteurs du secteur privé à accompagner les pouvoirs publics dans l'encadrement des jeunes. Elle invite alors les jeunes à oser.

Dans sa prise de parole Fadimatou Iyawa Ousmanou, Présidente du bureau national du CNJC (Conseil National de la Jeunesse du Cameroun), a vivement remercié le ministère de la Jeunesse et de l'Education Civique, à travers le Ministre Mounouna Foutsou, pour tout ce qu'il fait en faveur des Jeunes.

C ette dernière a présenté les faits sur les freins à la réalisation du vœu d'une jeunesse épanouie et prête à contribuer au développement du Cameroun. Le thème retenu pour ce forum est donc pour elle un signal fort, car il permet de présenter la jeunesse comme une force sans laquelle le développement durable ne saurait être. « Les jeunes que nous sommes oeuvrons au quotidien dans la lutte contre la faim à la bonne santé de tous », a-t-elle assuré.

S'adressant à ses pairs, elle les a conviés à : « développer de nouvelles compétences et aptitudes à même de leur permettre de contribuer au développement », elle les a ensuite invités à être des modèles et des ambassadeurs du respect des institutions de la République. « Il s'agit pour vous au terme de ce forum d'être bien rearmé », finira cette dernière.

L’intervention du MINJEC, Mounouna Foutsou s'est appuiyée sur des assurances en ce qui concerne les structures d'encadrement de la Jeunesse : « nos prétentions à cet égard vont au delà du Cameroun, car nous voulons faire de Kribi, un pôle d'encadrement pour la Jeunesse continentale à travers des projets en cours de maturation », a-t-il indiqué en réponse aux doléances de Madame le Maire.

Le forum des Jeunes est un moment qui permet de réfléchir sur les stratégies à mettre en oeuvre mais également un temps pour évaluer ce qui est déjà fait. Ce moment qui tombe en une période de vacances scolaires est également un moment de sensibiliser les jeunes sur les différents maux qui minent la société actuelle. « Un accent tout particulier devra être mis sur la consommation des drogues et stupéfiants », précisera-t-il.

Paraphrasant le Chef de l'État S.E. Paul BIYA, Mounouna Foutsou, a continué ainsi : « vous devez vous outiller solidement auprès des institutions de formations (…..) afin d'être des agents du changement économique et sociale et participer au développement du pays ». Ainsi, il a fait savoir que le gouvernement de la République a mis en oeuvre différents mécanismes d'accompagnement dont l'un des premiers est le plan Triennal Spécial-Jeunes, mais également le Programme National d'éducation civique par le Réarmement moral civique et entrepreneurial, qui leur permet de mieux s'insérer dans la société en faisant preuve de résilience. C'est alors qu'il a loué l'initiative de l'association Zenü Network qui permet de renforcer la conscience civique et Patriotique chez les jeunes et en promouvant un vivre-ensemble harmonieux en vue de la construction d'un pays émergent. Le Ministre a dumentfélicité son coordonnateur pour sa hargne dans l'encadrement de cette Jeunesse Nationale. Ses remerciements sont également allés à l'endroit de tous les autres partenaires ayant contribué à l'organisation tout en invitant les autres à prendre la pas pour un meilleur accompagnement de cette Jeunesse dynamique.

« Au sortir de ce forum, j'espère que vous aurez les valeurs de Nelson Mandela, promu par ce forum », a-t-il conclu.

Flaubert DJATENG, le Coordonnateur de Zenü Network, a débuté son propos par des félicitations adressés aux jeunes pour leur capacité de résilience : « Félicitations aux jeunes qui ont été assez résilient, raison pour laquelle le Covid-19 n'a pas fait trop de dégâts dans notre pays. Les actions de Zenü Network vont en droite ligne avec la stratégie gouvernementale d'accompagnement de la Jeunesse ».

Celui-ci a affirmé que Zenü Network travaille afin que les actes de violences et d'incivisme se réduisent considérablement dans la société. Raison pour laquelle son organisation travaille avec les Établissements secondaires et dans les centres de promotion des Jeunes. « Le forum est un lieu de rassemblement des jeunes camerounais Venant des dix régions du Cameroun », a-t-il déduit.

Le coordonateur a profité de ce forum pour inscrire les 500 jeunes ici présent dans la pensée de Nelson Mandela, grand modèle de persévérance et de détermination, il exhorte donc les jeunes à s'approprier les textes sur la décentralisation afin de pouvoir en dire un grand bénéfice des opportunités qu'elle offre.

Créé en 2004, Zenü Network est un réseau des acteurs de la société civile engagé dans l'accompagnement des Jeunes. Et pour cette année, un point d'honneur est mis sur l'accompagnement de la Jeunesse dans son immersion dans la décentralisation. « Le forum doit être un cadre qui permet l'expression de vos talents individuels et collectifs », a-t-il terminé.

Source : MINJEC

Odile Pahai