MINTP – Infrastructures : Parfaite coordination entre les entreprises locales et l’utilisation d’une main d’œuvre adéquate

L’inauguartion de l’autoroute Kribi-Lolabe, ce 29 juillet 2022, fait suite à de nombreux partenariats et de nombreuses visées sur le plan structurel et stratégique. Cette avancée technologique et technique offre une pléiade de débouchée dans l’ensemble des partenariats.Selon les termes du contrat, le Partenaire Privé s'est engagé à confier et à faire confier par ses cocontractants, les travaux, prestations et fournitures à des entreprises nationales, chaque fois que la compétence ou la capacité des entreprises nationales permettent de considérer que lesdits travaux ou lesdites prestations ou fournitures seront réalisées dans des conditions de qualité, de délai et de coût équivalentes à celles que pourraient offrir des entreprises étrangères.

Dans son allocution, le Ministre des Travaux Publics (MINTP) Emmanuel Nganou Djoumessi a insisté en ce jour mémorable, sur ces engagements de la Kribi Highway Management (KHM), entreprise d’exploitation de l’autoroute Kribi-Lolabé.

Le Partenaire Privé s’engage en effet à confier l’exécution d’une partie du Contrat à des PME et à des artisans nationaux:

- Au titre de la réalisation des Travaux : 30 % du coût total des Études et des Travaux ;

- Au titre de l’Entretien, la Maintenance et l’Exploitation : 30 % des charges d’Exploitation-Maintenance ;

- Au titre du Gros Entretien et Renouvellement (GER) : 30% de la valeur GER.

Le Partenaire Privé s’engage à employer 90% au moins de main d’œuvre locale en nombre de postes équivalent temps plein.

Objectifs de performance

Les objectifs de performance et de niveau de service assignés au partenaire privé porteront sur :

o la propreté des abords et des aires ;

o l’information des utilisateurs, de tout événement grave se produisant sur l’autoroute au moyen des panneaux à messages variable ou de la radio ;

o la surveillance du réseau par des patrouilles régulières ;

o l’intervention sur événements, dont une durée maximale est fixée entre la réception d’une alerte par le Centre de Contrôle et l’arrivée sur les lieux du Partenaire Privé ;

o la gêne travaux qui est limitée ;

o le délai d’attente au péage, dont la durée maximale est fixée ;

o le niveau d’emploi local qui doit être respecté ;

o la consommation de produits phytosanitaires, dont le taux est limité ;

o la satisfaction des utilisateurs, pour laquelle le délai moyen de réponse aux réclamations des clients est donné ;

o les inspections visuelles sur les diverses parties de l’autoroute pour relever et réparer toute dégradation, et pour lesquelles la fréquence est donnée ;

o les inspections détaillées des ouvrages d’art et d’assainissement pour relever et réparer toute dégradation, et dont les périodicités sont fixées ;

o le nettoyage dont la fréquence est indiquée par partie d’ouvrage concernée ;

o les espaces verts, dont la fréquence d’entretien est donnée ;

o etc.

Du reste, plusieurs riverains ont déjà été recrutés dans le cadre de l’application de ces mesures.

Autoroute Kribi-Lolabe, les recommandations du maire de la ville de Kribi

La mise en circulation de l’autoroute Kribi-Lolabe, infrastructure de desserte du Port en eau profonde de Kribi permet déjà au maire de la ville d’entrevoir des perspectives. Il l’a relevé au cours de la cérémonie qui s’est tenue à Mbeka’a le vendredi 29 juillet 2022.

Si dans son discours Emmanuel Sibikanda, maire de la ville de Kribi a magnifié cette réalisation qu’est l’autoroute Kribi-Lolabe, le magistrat municipal a surtout insisté sur l’objectif de cette infrastructure qui va désormais permettre aux gros porteurs et camionneurs de disposer d’une voie adaptée à leurs besoins. En effet, le maire de la ville de Kribi a insisté sur la nécessité pour cette catégorie de véhicules, de ne plus emprunter les voiries de la ville pour se rendre ou sortir du Port, en raison des effets néfastes de leurs charges sur la chaussée.

Les gros porteurs sont donc ainsi appelés à n’emprunter que l’autoroute au sortir du Port. Outre cet aspect, la magistrate municipal a relevé à l’endroit de l’entreprise KHM, l’importance de recruter davantage la main d’œuvre locale. Plusieurs ont déjà été recrutés dans le cadre de l’exploitation de l’infrastructure, dans plusieurs villages. Le maire a précisé que ces emplois impacteront à coup sûr, la vie des populations riveraines. C’est en saluant grandement l’achèvement de cette première section de l’autoroute Edéa-Kribi et en remerciant surtout le Chef de l’Etat et le gouvernement, pour les travaux d’entretien en cours sur la route Kribi-Campo, où les usagers circulent déjà aisément, que le maire de la ville de Kribi a clôturé son discours.

Source : MINTP