Cap sur le final de l'atelier de renforcement des capacités opérationnelles des responsables du MINJEC des services centraux, déconcentrés, des structures rattachées, sous tutelle et de formation

Débuté ce 31 juillet 2022 au soir, l'atelier de formation qui a regroupé les responsables des régions de l'Adamaoua, du Nord, de l'Extrême-Nord, de l'Est, du Sud et du Centre, au Centre d'Instruction et d'Application de la Police (CIAP) de Mutengene dans la région du Sud-Ouest, s'achève par cette cérémonie présidée par le ministre Mounouna Foutsou, accompagné du représentant du Gouverneur de la région du Sud-Ouest.

Rappelons que la synthèse du rapport de l'atelier a été donnée par Alexandre Bitchoka, Chef de la Cellule de Suivi. Celui-ci a noté que cet atelier intervient au moment où le MINJEC, désormais classé dans le secteur de l’éducation, vient d’élaborer de nouveaux outils innovants susceptibles de faciliter l’atteinte des objectifs fixés.

Dans cette mesure, une implication timide des cadres dans la vie de leurs circonscriptions administratives respectives a été constatée, ce qui est de nature à porter une atteinte sérieuse à l’image de marque du Ministère.

Aussi, cet atelier avait pour objectif, de relever les défis de la visibilité des missions et des actions du MINJEC à travers des stratégies innovantes d’intervention de ses personnels pour un encadrement de proximité et de qualité des populations cibles.

Les recommandations de l'atelier de formation ont présentées par Ebot Jean, Chargé d'Etudes Assistant à la Division de la Coopération et des Statistiques et il s’est apesanti sur ces entrefaites tels que :

- Le Côté administration centrale/UTO : il faut revaloriser les pécules des volontaires de missions et des médiateurs communautaires ;

- Et accroître l’effectif des volontaires de mission.

Aux responsables de terrain, il a été recommandé d’utiliser les moyens mis à leur disposition pour la mise en œuvre et la vulgarisation du volontariat à travers la technique du « bottom-top » (développement à la base). De nombreuses activités ont été menées telles que les « Après Midi Jeunesse » ainsi qu’une articulation est un match des incollables opposant le pôle 2 au pôle 3.

Les questions posées tournaient autour de :

- Qui est le tout premier ministre de la Jeunesse ?

- Citer 4 emblèmes de la République du Cameroun

- Qu'est-ce que le PRONEC-REAMORCE ?

- Que signifie IGPMEF? - Que Signifie CNPDDJ ?

Une remise des distinctions aux meilleurs personnels des services déconcentrés du MINJEC a été effectuée et ils ont reçu chacun un diplôme d'excellence et un agenda du ministère. C'est par région que les distinctions ont été remises. On avait ainsi la distinction de :

- Meilleur Chef de service

- Meilleur Chef CMPJ d'Arrondissement

- Meilleur DAJEC

Le mot de remerciement des participants a été donné par les Délégués Régionaux sous la conduite d’Eric Akono Bessala, Délégué Régional du Centre. Il a indiqué que si au départ il y'avait de la crainte compte tenu du lieu de la formation, le CIAP, à la fin c'est un sentiment de fierté qui les anime car l'encadrement a été chaleureux et L'objectif de l'atelier a été atteint.

"Nous vous donnons l'engagement de plus de professionalisme et d'ardeur au travail sur le terrain", a dit le DRJEC. Lors de son discours de clôture, le Ministre a indiqué que ce 2 ème atelier a été plus dense car rassemble plus de 900 personnes. ''Chers collaborateurs vous avez réussi à relever les défis que beaucoup trouvait insurmontable. Vous avez pu faire corps avec l'armée confirmant le triptyque armée nation pour l'essor de la jeunesse camerounaise. Vous pouvez en être fière.''

Mounouna Foutsou a poursuivit en relevant que l'accompagnement des jeunes est la garantie de l'atteinte des objectifs pour l'émergence du Cameroun en 2035. ''Durant 4 jours vous avez été imprégnés sur le nouveau cadre stratégique du ministère. Je vous invite donc à mettre en application cette formation. J'ai la ferme conviction que la réorientation stratégique du ministère ne constitue plus un élément de blocage pour vous'' a affirmé le membre du gouvernement.

Odile Pahai