Clôture du Bootcamp Régional et du Youth Connekt Cameroon : Le MINJEC félicite les jeunes bénéficaires du PTS-Jeunes

Suite à sa visite de travail dans la région du Sud, le Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique (MINJEC) a assisté ce vendredi 05 juillet 2022, à la cérémonie de clôture du Boocamp Régional (à Ebolowa), du programme Youth Connekt, couplée à la remise des équipements et des cartes Biométriques aux jeunes dans le cadre du PTS-Jeunes.

Le ministre a assisté à cette cérémonie en compagnie du Gouverneur de la Région du Sud, Félix NGUELE NGUELE. Le mot de bienvenue du Maire de la Ville d'Ebolowa a été présenté par son représentant le 1er adjoint qui étaitt consacré aux souhaits de bienvenue au membre du gouvernement mais également aux nombreux jeunes ici présents. Ainsi, il a présenté le PTS-JEUNES comme une initiative qui a permis de faire sortir les Jeunes de la région du Sud en particulier de l'oisiveté.

Le BOOTCAMP en bref

L’initiative du “Youth Connekt Bootcamp and Award'' vise à renforcer les capacités techniques et entrepreneuriales des jeunes, à encourager les innovations, à connecter les jeunes aux solutions qui leur permettent de prendre des décisions éclairées. Sensibiliser, sélectionner et mettre en valeur les talents des jeunes sont des éléments essentiels à la réalisation de l’initiative conjointe Gouvernement - ONU. Pour faire face aux nombreux défis auxquels les jeunes sont confrontés sur l'ensemble du territoire national, le PNUD, en s'alignant sur les priorités nationales du gouvernement, a placé le développement des jeunes à la tête des préoccupations de sa programmation de développement avec l'initiative “Youth Connekt Bootcamp and Award“ visant à connecter les jeunes aux opportunités socio-économiques.

Une présentation de la fiche technique du Bootcamp par le Consultant a également été effectuée. On retient de cette présentation que le séminaire qui a débuté le 03 Août dernier a réuni les jeunes venus des régions du Centre, de l'EST et du Sud. C'est au total 102 jeunes qui ont bénéficié de cette formation.

Sur les modules ci-dessous Les différents modules de Formation ont été cités :

- Gestion stratégique de l’entreprise et image de marque;

- Conception d'un Business model et d'un Business plan du prototype et de la production traditionnelle à l'industrialisation;

- Track record, pitching, investissement et financement pour les PME;

- Scalabilité des entreprises et la zone de libre-échange continentale africaine;

- Service à la clientèle et attraction;

- La technologie numérique au service de la gestion efficace de l'entreprise ;

- Réamorçage;

- Utilisation efficace des médias sociaux pour booster les ventes;

- Atelier pratique, suivi individuel.

Fadimatou Iyawa Ousmanou, Présidente du Conseil National de la Jeunesse du Cameroun (CNJC) a porté sa voix à la jeunesse. Ainsi dans son mot, elle a dit ses remerciements et ceux de la Jeunesse toute entière au ''médecin de famille des jeunes'' qu'est le Ministre Mounouna Foutsou. Ses remerciements sont également allés à l'endroit du système des Nations Unies qui accompagne le gouvernement Camerounais pour la promotion et l'autonomisation socioéconomique des Jeunes. C'est ainsi qu'elle cite les différents projets et programmes créés en vue de l'accompagnement de la Jeunesse. Dans ce sillage se situe le CNJC en tant qu'interface entre la Jeunesse, le gouvernement et les partenaires au développement.

La suite de son propos a interpellé ses pairs Jeunes. « Le seul idéal du YOUTH CONNEKT Cameroon auquel vous venez de bénéficier de la formation est votre autonomisation à travers vos projets. Il s'agit pour nous, de commencer par un Entrepreneuriat jeune avec un esprit entrepreneurial, et de créer une plateforme avec les jeunes des autres régions qui nous permettra à coup sûr d'être compétitif au niveau de la ZLECAF », a souligné Fadimatou Iyawa Ousmanou.

Une remise de Tableau d'honneur aux apprenants du Centre de Formation du RECJEPROVACIE a aussi ravi les bénéficiaires de cette édition. Il s'agit des tableaux d'honneur dans divers domaines à l'instar du secrétariat bureautique, de l'hôtellerie restauration.

Le Représentant-Résident du PNUD représentée par Mme Moneyang Audrey. S’est également exprimé en ces mots : « Ayant assisté aux travaux, je voudrais relever le haut niveau des échanges d'expériences et des partages et je peux vous dire que l'étape d'Ebolowa était '' la plus sucrée ». Elle a émis le vœu que cette formation voit naître de futur champion en entrepreneuriat. Ainsi, elle a fait savoir que Monsieur Jean Luc Stalon souhaite que cette initiative impacte positivement le vécu des Jeunes. « Le PNUD respectera toujours ses engagements dans le cadre de cette initiative », a-t-elle conclut.

Le Secrétaire Permanent de l’ONJ s’est exprimée sur l’utilité de la carte Biométrique Jeune. Dans cette présentation, Armand Dominique Mveme Atangana, a indiqué ce qu'est l'observatoire National de la Jeunesse (ONJ) qui en est l’instance principale. « L'observatoire est une plateforme mais aussi un outil de référencement des jeunes vers des structures qui apportent des réponses à leurs préoccupations. », a-t-il avancé.

Parlant de la Carte Jeune Biométrique, on retient que lancé depuis le 11 juillet 2018, La carte jeune biométrique est un outil qui regorge des fonctionnalités bancaires, de sécurité d’identification et d’information sur les jeunes. Elle permet aux jeunes détenteurs de bénéficier des services et des produits à des couts réduits et préférentiels dans divers domaines à l’instar des transports, l’hébergement, la formation professionnelle, les loisirs, la santé et la culture.

Ainsi, grâce à cette carte des jeunes ont pu bénéficier à ce jour des stages, mais également des formations. Sans oublier l'accès à des espaces d'animation sportive et culturelle. Aussi, des partenariats avec des sociétés de téléphonie mobile avec MTN Cameroon et Yoomee vont permettre aux jeunes de se connecter à des coûts réduits.

Le Secrétaire permanent de l'ONJ rassuré en affirmant que pour les jeunes qui vont recevoir leurs cartes : « il y'a un fonds que le ministre a bien voulu donner aux jeunes pour leur permettre d'activer leur carte » a indiqué Armand Mveme Atangana.

Un vidéogramme mettant en exergue la présentation d'un village pionniers dans l'arrondissement de biwong bulu, où des jeunes cultivent la banane plantain, mais également d'autres cultures a été projetée. Il faut dire que les villages pionniers ont vu le jour grâce au Plan Triennal Spécial-Jeunes.

PTS-JEUNES en bref

Le Plan Triennal Spécial Jeunes (PTS-Jeunes) est une initiative prescrite par le Chef de l’Etat en 2016 et dotée de 102 milliards de FCFA pour le financement et l’accompagnement des jeunes âgés de 15 à 35 ans. Les projets financés sont issus de 04 domaines : l’Agriculture, l’Artisanat / l’Industrie, l’Economie numérique et l’Innovation technologique. La présentation des équipements d’installation des jeunes bénéficiaires du PTS-Jeunes a suivi avec l’analyse de la voix d’Alexis OBAMA, Chef d'antenne régional du Fonds d'Insertion des Jeunes, on retient quue la région du Sud compte 25 villages pionniers.

Dans le domaine Agricole il a cité :

- atomiseurs performant;

- Des tronçonneuses

- des débroussailleuses Multifonction, etc...

Pour les consultants spécialisés, on a :

- des laptops - des tablettes ;

- des téléphones, etc

Le domaine agroalimentaire n'a pas été en reste et une signature des conventions de collaboration a été signée avec le MINJEC. Il s'agit de la collaboration avec des associations pour la mise en œuvre du Youth Connekt : ces associations sont:

- RECJEPROVACIE ;

- Jeunesse Unie et Solidaire d'Afrique (JUSA)

Dans les obligations du MINJEC on peut citer :

- mobiliser les jeunes demandeurs, en collaboration avec le RECJEPROVACIE ;

- assurer le Réarmement Moral, Civique et Entrepreneurial (REAMORCE) des jeunes bénéficiaires de la présente Convention de Partenariat ;

- assurer le patronage des activités menées dans le cadre de la présente Convention Partenariat ;

- accompagner le RECJEPROVACIE dans l’organisation technique et matérielle des activités menées dans le cadre de la présente Convention de Partenariat ;

- orienter les jeunes formés par le RECJEPROVACIE vers les guichets gouvernementaux et non gouvernementaux de financement.

Dans les obligations du RECJEPROVACIE on peut citer :

- communiquer son Plan de travail annuel au MINJEC ;

- mobiliser les jeunes en vue de leur participation aux activités régulièrement planifiées dans le cadre de la présente Convention de Partenariat ;

- sensibiliser les jeunes de la Région du Sud sur les principes, valeurs et facilités offertes par le Programme Youth Connekt ;

- associer le MINJEC dans la conception des activités à mener dans le cadre de la présente Convention de Partenariat ;

- assurer la formation technique, entrepreneuriale et managériale des jeunes mobilisés ;

- faire inscrire à l’Observatoire National de la Jeunesse (ONJ) et enrôler à la Carte Jeune Biométrique, les jeunes formés dans le cadre de la présente Convention de Partenariat ;

- élaborer et transmettre au MINJEC, les rapports d’activités menées dans le cadre de la présente Convention de Partenariat, assortis des pièces justificatives ;

- mobiliser ses partenaires, en vue de la mise en œuvre optimale de la présente Convention de Partenariat.

Dans les obligations de la JUSA on cite :

- communiquer son Plan de travail annuel au MINJEC ;

- sensibiliser les jeunes en vue de leur participation aux activités régulièrement planifiées dans le cadre de la présente Convention de Partenariat ;

- sensibiliser les jeunes sur les principes, valeurs et facilités offertes par le Programme Youth Connekt ;

- associer le MINJEC dans la conception des activités à mener dans le cadre de la présente Convention de Partenariat ;

- élaborer et transmettre au MINJEC, les rapports d’activités menées dans le cadre de la présente Convention de Partenariat, assortis des pièces justificatives ;

- mobiliser ses partenaires, en vue de la mise en œuvre optimale de la présente Convention de Partenariat.

Dans son mot Le jeune Ariel Pierre TSALA l'Ambassadeur Youth Connekt de la Région du Sud, a dument remercié le membre du gouvernement pour la confiance qui a été faite à son association. Ainsi dans le cadre de cette dernière de nombreuses activités ont été menées dans le domaine de la formation des jeunes à l'insertion Socioéconomique. « La convention qui vient d'être signé est un déterminant décisif dans le tournant du YOUTH CONNEKT dans cette région. Le rêve est possible, il suffit d'y croire » a-t-il conclut.

L'Ambassadrice Nationale du Youth Connekt, Françoise Puene a également réagit : « La fondation Puene est là pour L'accompagnement des jeunes afin qu'ils deviennent de futurs milliardaires ». Elle a par la suite fait savoir que la fondation Puene mène des activités de formation des Jeunes à la culture entrepreneuriale. Elle salue l'adhésion massive des jeunes qui démontre le bien fondé du programme YOUTH CONNEKT. C'est de là que viennent des remerciements adressés au président de la République par un Standing ovation. « Ma fondation et ses partenaires vous rassure de leur disponibilité et de leur accompagnement, car vous êtes des futurs milliardaires. « évitez d'être des relais de divisions, du tribalisme et du nombrilisme (...) Vous devez reprendre confiance pour apporter du sang neuf à notre économie », a fini Françoise Puene.Aussi, elle porte la doléance des jeunes à l'endroit du PNUD pour l'accompagnement des jeunes.

Toujours dans les Obligations du MINJEC on a :

- mobiliser les jeunes, en collaboration avec la JUSA ;

- assurer le Réarmement Moral, Civique et Entrepreneurial (REAMORCE) des jeunes bénéficiaires de la présente Convention de Partenariat ;

- assurer le patronage des activités menées dans le cadre de la présente Convention Partenariat ;

- accompagner la JUSA dans l’organisation technique et matérielle des activités menées dans le cadre de la présente Convention de Partenariat, notamment le Salon Africain de l’Education (SAED).

« Je voudrais ensuite faire part de ma vive satisfaction, pour l’assiduité dont ont fait montre les jeunes durant cette formation, en même temps que je prends note de l’engagement réitéré par le Conseil National de la Jeunesse du Cameroun, au nom de la jeunesse de notre pays en général et des bénéficiaires de la présente formation ainsi que ceux de la carte jeune biométrique et du Plan Triennal Spécial-Jeunes (PTS-Jeunes) en particulier.

Je voudrais enfin remercier nos Ambassadeurs du Youth Connekt, pour leur engagement à nos côtés. Parmi eux, des personnalités illustres, notamment le patriarche feu FOTSO Victor, grand homme d’affaires camerounais de regretté mémoire, qui est l’un des pionniers à soutenir cette initiative, le footballeur international, aujourd’hui Président de la Fédération Camerounaise de Football, M. Samuel ETO’O Fils ; et particulièrement ici présente, Mme Françoise PUENE Françoise, mieux connue sous l’appellation MAMY NYANGA, femme d’affaires bien connue et promotrice d’initiatives en faveur de l’autonomisation des jeunes en général et des jeunes femmes en particulier.

Il y a lieu de rappeler qu’elle revient ici au sud juste quelques jours seulement après des formations offertes à des centaines de jeunes de cette région. Merci pour tout cela, Mme l’Ambassadrice ! Pour ce qui est des plus jeunes, nous avons M. TSALA Joseph Pierre, Ambassadeur pour la Région du Sud, Président du Réseau de Connexion des Jeunes pour la Promotion des Valeurs Citoyennes et Entrepreneuriales et Responsable du Centre de Formation que nous venons de visiter, ainsi que M. Brice TCHAKOUNTE, Président de la Jeunesse Unie et Solidaire d’Afrique (JUSA).

Tous les deux sont également ici présents, et viennent de signer des conventions de collaboration avec mon département ministériel dans le cadre de la mise en œuvre du Programme Youth Connekt Cameroon. Chers Ambassadeurs, je voudrais croire que les jeunes ici présents, ont pris bonne note du message que vous venez de passer à leur intention. En tout cas, pour ce qui est du Ministère de la Jeunesse et de l’Education Civique, je voudrais vous réitérer notre volonté de travailler avec vous pour l’atteinte des résultats attendus de ce partenariat. D’ores et déjà, j’instruis mes collaborateurs à ne ménager aucun effort dans la mise en œuvre harmonieuse desdites conventions pour lesquelles je procéderais à une évaluation régulière des activités menées dès la fin de cette année. » A dit le Ministre lors de son discour de clôture.

Odile Pahai