Cameroun –MINTP/ Développement : La localité de MAKAK bientôt sur les rails avec la construction d’un Pont et ses accès sur le fleuve Nyong

En vue de continuer à contribuer au développement des infrastructures routières du Cameroun, le Ministre des Travaux Publics (MINTP) Emmanuel Nganou Djoumessi a effectué ce 30 août 2022, une visite de travail dans le département du Nyong et Kelle, dans la localité de Malombo (Région du Centre). Pour cette rencontre, le MINTP était accompagné pour l’occasion par le Secrétaire d’Etat auprès du Ministre des Travaux Publics chargé des Routes et du Gouverneur de la région du Centre.

L’objectif principal de cette visite de travail est de rassurer les populations de cette localité, des mesures prises par le Gouvernement en ce qui concerne la traversée du fleuve Nyong. Ces mesures concernent la mise à disposition d’embarcations motorisées et sécurisées pour la traversée du fleuve; la réhabilitation en cours du Bac et la mise en œuvre, dès l’exercice prochain, du projet de construction d’un pont et de ses accès sur le fleuve Nyong à Malombo. Le Ministre des Affaires Sociales a en outre pris part à cette visite de travail.

Usage et utilité :

Pour cette phase, il faut rappeler que cette infrastructure va permettre d’assurer de manière pérenne et dans les bonnes conditions de sécurité, la traversée par les usagers, du fleuve Nyong, dans l’arrondissement de MAKAK, département du NYONG et KELLE, dans la région du Centre. Pour ce faire, le Ministre des Travaux Publics (MINTP) a instruit en urgence, des mesures en vue de la construction d’un pont sur ledit fleuve, en remplacement du bac actuellement endommagé et seul ouvrage public ayant jusqu’ici servi pour la cause au niveau de la localité de MALOMBO. Ceci compte tenu notamment des pertes en vies humaines y régulièrement enregistrées, dues au chavirement de certaines embarcations de fortune.

Le dernier naufrage ayant eu lieu il y a moins d’un moins et ayant provoqué la disparition de sept (07) personnes. Cependant des études détaillées ont été réalisées en 2007 en vue de la construction de l’ouvrage par le BET ECTA BTP, à l’issue desquelles, il a été retenu comme solution technique de franchissement, un pont à tablier mixte acier-béton armé, avec bipoutre métallique, de 160 m de long et un coût des travaux évalué à 4 678 075 432 FCFA TTC. Aussi, le 20 novembre 2014, la Société MATIERE S.A.S. a transmis une proposition Technico-financière au Ministre des Travaux Publics pour le financement et la construction dudit pont. Cette proposition qui se chiffrait initialement à 14 882 647 800, hors contrôle, a après examen par un comité interne, été ramenée à 13 052 253 043 FCFA TTC.

Les raisons évoquées pour justifier cette hausse du montant des travaux, sont principalement la non prise en compte dans l’étude initiale faite par la BET ECTA BTP, de certaines charges liées à la mise en œuvre de la charpente métallique, ainsi que la rareté des matériaux de viabilité Ainsi, compte-tenu du temps écoulé depuis la réalisation en 2007 des études du pont sur le Nyong à Malombo, et l’écart de coût constaté avec l’offre de l’entreprise MATIERE S.A.S., le Ministre des Travaux Publics a instruit, la mise en place d’une équipe de travail pour l’actualisation desdites études d’une part, et pour les études de faisabilité en vue de la mise en place d’un Bac sur le site de Ndamba-Lipem.

Ce qui a été acté par Note de Service N°011/NS/MINTP/SG/DGET/DETROA/DETROA20/DETROA22 du 1 août 2022. Bien que sans véritable impact sur le plan technique, cette actualisation a permis de revoir à la baisse, le coût du projet initialement arrêté en 2014 qui est passé de 13, 052 milliards FCFA TTC à 10, 978 milliards de FCFA TTC.

Il faut noter que les travaux supplémentaires prioritaires feront l’objet d’un avenant et ceux restants, un marché complémentaire.

L’importance du projet vise à :

- Améliorer la fluidité de la circulation, en particulier, le transport des personnes et marchandises, afin d’accroitre la compétitivité de la chaîne de transport dans le département du Nyong et Kelle et entre ce dernier et ceux limitrophes tels le Mfoundi et la Sanaga Maritime ; ainsi que les départements du Nkam et du Wouri. Ceci en combinaison avec les gares ferroviaires de Makak, Minka’a et Mom ;

- Sécuriser et pérenniser la traversée du fleuve Nyong au niveau de Malombo où plusieurs pertes en vie humaines ont déjà été enregistrées pendant cette traversée ;

- Permettre de valoriser le potentiel touristique de la zone, notamment avec la chute de Mpoumé, qui est d’environ 744 m.

Source : MINTP