Cameroun – opinions : SHANDA TONME à l’Ambassadeur des Etats-Unis au Cameroun : "le Cameroun a une histoire unique en ce qui concerne la structuration de ses institutions"

Félicitations pour votre compréhension de la crise dans les régions anglophones du Cameroun ainsi que pour votre rejet de la violence

Excellence Monsieur l’Ambassadeur,

Partisan résolu du dialogue comme chemin vers la solution de tous les conflits et pour la paix, j’ai apprécié fortement votre récente prestation à la télévision nationale camerounaise, CRTV. En effet en vous prononçant ouvertement et avec fermeté contre les violences, les destructions, les assassinats d’écoliers, les tueries lâches et barbares, vous avez apportez à l’opinion publique, les clarifications qu’elle attendait depuis longtemps, à la fois en ce qui concerne la position des Etats unis, de même que pour l’entendement de tout le corps diplomatique.

Cinq vérités sont incontournables dans notre situation, bien que nombre de nos partenaires bilatéraux voire multilatéraux, aient souvent voulu les dénaturer soit intentionnellement, soit par ignorance.

La première c’est qu’aucun dirigeant au monde, ne souhaite et ne saurait promouvoir la division de son peuple, la sécession et l’éclatement de son territoire.

La deuxième c’est que le Cameroun a une histoire unique en ce qui concerne la structuration de ses institutions, résultat d’une influence coloniale plurielle, que nous continuons de nous efforcer de gérer de façon optimale dans l’intérêt du rassemblement et du raffermissement effectif de la nation.

La troisième, c’est que les dirigeants du Cameroun, du bas au sommet et vice-versa, n’ont jamais professé la violence et ne le feront jamais. Nous n’avons pas engagé notre armée dans une guerre contre son peuple, mais nous avons l’obligation de protéger les personnes et les biens, de pourchasser et de neutraliser les groupes criminels pour la plupart encouragés, et soutenus financièrement et idéologiquement de l’étranger.

La quatrième, c’est que des élites frustrées et avides de pouvoirs et de privilèges, exploitant la longévité du président au sommet de la République et mettant en avant son grand âge, usent, utilisent et abusent des revendications légitimes de certaines composantes de la nation, à l’instar de celle anglophone, mais aussi d’autres, pour attiser la violence, semer le trouble et promouvoir des discours haineux.

La cinquième enfin, c’est qu’en dépit de cette situation délicate, le Cameroun reste et restera débout, la nation, l’Etat, toutes les institutions républicaines. C’est pour garantir cette constance politique, que de nombreuses initiatives en vue d’un dialogue franc et sincère, continuent d’être travaillées.

En conclusion, je crois personnellement à l’honnêteté de notre président ainsi qu’à sa volonté d’aller vers une paix effective, y compris en explorant de nouveaux axes de consensus sans exclusive, intégrant au besoin une réforme en profondeur de notre modèle politique d’organisation de l’Etat. Nous avons dans cette optique, organisé un grand dialogue national qui a abouti à des résultats mitigés, mais essentiels pour avancer et aller plus loin.

La ligne rouge, et votre Excellence conviendra avec moi, c’est l’éclatement du pays, la sécession, la violence aveugle, la tolérance des destructions et des assassinats d’innocents. Le Chef de l’Etat du Cameroun ne s’est pas levé un matin et a délibérément commencé à incriminer et à tirer sur une partie de sa population. Par contre, des individus, nourris de vengeances inutiles et d’ambitions aveugles et insensées, se sont mis subitement dans la tête, qu’ils pouvaient parvenir à leurs fins, en défiant les institutions de la République, en semant la peur et la haine, et pour cela en pactisant avec des groupes extrémistes étrangers et des exilés frustrés, nostalgiques.

Monsieur l’Ambassadeur,

Le message que je vous recommande personnellement de porter à votre gouvernement, c’est que le Cameroun est un pays pacifique et très hospitalier, bien que complexe, diversifié et très difficile à gérer.

Je veux encore vous remercier amplement pour votre prestation et votre compréhension réaliste de la situation de notre pays. Nous vivons effectivementet incontestablement une veille de transition susceptible de tous les appétits, des dérives, des interprétations, des tentations d’aventures et des intrigues de toutes les natures ainsi que de toutes les origines. Nous avons besoin plus que jamais du soutien objectif et de la compréhension honnête de tous nos amis.

Bon séjour et bon travail au Cameroun.

Wellcome to Cameroon and verynicestay in ourlovely country./.

Avec, Excellence Monsieur l’Ambassadeur, l’expression émouvante de ma très haute considération./.

Yaoundé, le 02 Septembre 2022

SHANDA TONME