Cameroun : Le MINJEC en plein dans la cérémonie officielle d’ouverture du SAED

Visant à encourager la jeunesse dans son action sectorielle et visible de développement structurel, le Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique (MINJEC) Mounouna Foutsou a présidé ce mardi 25 octobre 2022, la cérémonie protocolaire d'ouverture de la deuxième édition du Salon Africain de l'Education (SAED 2022), depuis l'esplanade avant de l'hôtel de Ville de Yaoundé.

Notons que le Salon Africain de l’Education (SAED), est mis sur pied par l'organisation Jeunesse Unie et Solidaire d'Afrique (JUSA), est un rendez-vous pris dans le but de créer un cadre international de rencontre, d’échange et de partage en vue de trouver des solutions meilleures, entre les pouvoirs publics, les gouvernements, les institutions nationales et internationales, les populations en général et les jeunes en particulier, sur les questions d’éducation, de formation, d’insertion professionnelle et socio-économique, de leadership féminin, d’entrepreneuriat et de santé.

Le 1er adjoint au maire de la ville a notamment salué la tenue de ce salon. De ce fait, il a tenu à reconnaître que la promotion de l'éducation est plus que jamais indispensable au vu du contexte Camerounais et de l'actualité. Pour ce dernier, le SAED promeut une « éducation qui va au-delà de la sphère Camerounaise » ; aussi tient-il à réaffirmer « le soutien indéfectible de la ville de Yaoundé pour des initiatives aussi louables et encourageantes. »

La présentation du SAED par le Président du Comité d'organisation a été faite par le secrétaire général de Jusa, Golding Badika, par ailleurs président du Comité d'organisation du SAED revenant sur l'équipe d'organisation il a indiqué que : « Nous sommes en tout 58 jeunes africains qui œuvrent activement depuis des mois dans l'organisation, la réussite et le succès ». C'est l'idée aussi de reconnaître les efforts d'une jeunesse qui veut construire l'avenir de son pays.

Reconnaissant l'action déterminante du Ministre de la Jeunesse et de l'Education Civique Mounouna Foutsou dans le cadre du Saed, il a déclaré à son égard : « Merci Excellence pour votre implication personnelle dans la réussite de ce salon ».

Lors de son discours, le Ministre s’est arrêté sur l'un des principaux objectifs de ce Salon qui est celui de : « mobiliser tous les acteurs majeurs de l'éducation et d'autres secteurs pour des échanges en vue de trouver des solutions en faveur de l'avènement d'une jeunesse africaine qui se veut plus responsable, patriotique et impliquée au niveau international.»

L’intervention du Promoteur et Directeur du SAED, Brice Tchakounte a axé son propos sur un bref rappel sur la première édition du Saed il y a 14 mois, le président JUSA s'est ensuite arrêté sur une personne en particulier.

Il a dit : « Permettez-moi de saluer une personne. Je salue un homme exceptionnel, Son Excellence Mounouna Foutsou. Il a cru à ce projet sans avoir vu, il croit en nous, il croit aux initiatives jeunes, en la Jeunesse, comme le Président de la République Chef de l'État croit en elle. N'eût été le dynamisme de ce membre du Gouvernement, je ne pense pas que le projet de ce Salon aurait abouti.»

Revenant sur le SAED, il a exprimé en bref : « ce sont des jeunes qui trouvent des emplois, des opportunités, qui participent au développement de leur Nation, par leur contribution, aussi modeste soit-elle ». C'est donc dans un élan de faire toujours plus participer les jeunes à la construction de l'État que se tient le Saed 2022. Aux jeunes présents, il déclare enfin « Cette initiative est également la vôtre. Profitez-en ». Ce dernier a terminé son speech sous les acclamations du public.

Fidèle à sa réputation d'innovateur, le Ministre Mounouna Foutsou a notamment surpris l'assistance avec la traditionnelle minute de civisme. « J'ai besoin de trois jeunes, pour me donner le nom le nom du Ministre d'État, le Ministre du Tourisme et des Loisirs. Vous voyez ce que vous avez raté ? Mais ne vous découragez pas » ajoute-t-il. De façon ludique, et avec habileté, le Minjec les invite à toujours plus s'intéresser à la vie politique de leur pays, ce qui leur apportera à long terme, à eux et à leurs pairs des bons résultats.

À travers les différents pôles d’activités développés ici, les jeunes entrepreneurs ainsi que ceux qui ambitionnent de s’y investir, trouveront les informations et les ressources pédagogiques nécessaires pour être les jeunes entrepreneurs africains que l’Afrique espère tant. C’est-à-dire des Champions ; des Ambassadeurs des marques et des valeurs africaines et des Bâtisseurs de l’Afrique de demain.

M’adressant particulièrement à tous les Jeunes ici présents, je voudrais me faire le porte-parole de nos Gouvernements, pour vous réitérer le souci constamment martelé de voir en vous, cette génération consciente, engagée et responsable qui saura tirer le profit de l’éducation pour devenir des entrepreneurs engagés. »

Odile Pahai