56è édition de la Fête de la Jeunesse 2022 : Le Village Jeunesse, cette symbolique d’expression collective

Les activités autour de la célébration de la Fête Nationale de la Jeunesse, vont bon train avec diverses manifestations et célébrations. En effet ce mardi 08 février 2022 a eu lieu la cérémonie officielle de Vernissage du Village Jeunesse en présentiel à l'Esplanade du Musée National par MOUNOUNA FOUTSOU, Ministre de la Jeunesse et de l'Education Civique (MINJEC). Elle s’est également tenue sur la plateforme virtuelle : www.villagejeunesse.cm

Elle était précédée par l'ouverture des activités marquant la 5ème édition du Parlement Jeunesse en compagnie du coordonnateur national du réseau ''Esperance Jeuness'', l'honorable député Joshua OSIH et quelques membres dudit réseau.

Fadimatou Iyawa Ousmanou, Présidente du conseil National de la Jeunesse du Cameroun (CNJC) se réjouit de la présente rencontre qui permet aux jeunes non seulement de se retrouver, mais aussi de discuter des problèmes des jeunes.

« Le programme nation de l’éducation civique et de réarmement moral, civique et entrepreneurial, permet en fait aux jeunes de cette 5è session parlementaire de pouvoir intervenir, surtout dans lesens de leurs thématiques qui parle de patriotisme et d’économie. Pour eux, il est important de promouvoir l’entrepreneuriat jeune, il est important de promouvoir les projets et programmes qui sont mis en œuvre en faveur des jeunes par le Gouvernement, par les partenaires privés. De le leur faire connaitre afin qu’ils puisset s’imprégner et qu’ils puissent aller passer le message. Aller d’avantage sensibiliser les jeunes au niveau communautaire une fois rentrés dans leurs différents départements ». A répondu la présidente Nationale du CNJC.

Joshua OSIH, Coordonnateur National du réseau ''Esperance Jeunesse'' a rappelé l'importance de ce ''Parlement Jeunesse'' qui constitue une véritable école de la pratique politique. Selon lui, ces députés jeunes devraient logiquement devenir plus tard, des députés.

« Ils doivent être exemplairent, ils vont jouer le rôle de relais entre la jeunesse de leur circonscription législative, c'est-à-dire leur département et les députés de l’Assemblée Nationale dans ces départements là ils vont représenter les aspirations de le jeunesse de ces départements et je pense que c’est une instruction très importante pour notre pays parce-que ça permet d’émuler un leadership en eux et ce leadership ne peux pas exister s’il n’y a pas d’abord de réarmement civique et c’est pour cela que le Ministre a commencé par cet exercice là. Pour nous ce sont des futurs leaders, donc des leaders en herbe qu’on va encadrer et qui doivent être à ce titre exemplaire durant cette année pour le reste de la jeunesse pour leur département d’origine ». Affirmera Joshua OSIH.

Colins SAYANG, Directeur Pays Adjoint de Plan Cameroon revient sur l'importance de la contribution des jeunes aux actions de développement a pour sa part souligné que cette contribution doit être accompagnée et encadrée par les acteurs nationaux. Ceci vise à encourager les jeunes à vivre dans des sociétés qu’ils auront eux-mêmes contribué à façonner.

 

« L’évènement qui nous rassemble aujourd’hui et qui est devenu un rituel est l’une des manifestations concrètes de l’intérêt particulier et légitime de l’importance que les pouvoirs publics accordent à la participation de sa jeunesse camerounaise aux différents chantiers de développement de notre pays.

En effet, les autorités publiques ont pris depuis plusieurs années la pleine mesure de l’apport qui est le vôtre pour l’atteinte des objectifs de développement durable et inclusif. D’où la mise en place d’un ensemble d’instruments d’accompagnement des initiatives jeunes notamment dans le domaine de son autonomisation. De manière non exhaustive nous pouvons citer :

- La création du Programme National de Volontariat par la décision n°014-2017/D/MINJEC/CAB du 15 février 2017 qui a pour mission de promouvoir le volontariat par la mobilisation, la participation citoyenne et la valorisation des compétences de toutes les couches sociales, en vue du développement, de l’intégration nationale, et de la cohésion sociale ; 

- La mise sur pied de nombreux projets et programmes chargés d’accompagner les jeunes dans le processus d’insertion socio-économique à l’instar de l’Observatoire National de la Jeunesse (ONJ), du Fonds d’Insertion des Jeunes (FONIJ), Programme d’Appui à la Jeunesse Rurale et Urbaine (PAJER-U), du Projet d’Insertion Socio-économique des Jeunes par la création des microentreprises de Fabrication du Matériel Sportif (PIFMAS).

Ces actions concrètes qui devraient, il faut le reconnaître, gagner en intensité, se justifient davantage au regard des chocs aussi bien internes qu’externes qui ont significativement ébranlé notre pays : 

- Sur le plan interne, nous pouvons évoquer la persistance des crises sécuritaires source de nombreuses exactions perpétrées par la secte terroriste du bokoharam à l’Extrême-Nord, les groupes armés sécessionnistes au Nord-Ouest et au Sud-Ouest, et les rebelles centrafricains à l’Est. 

- Sur le plan externe, le Cameroun n’a pas été épargné par la situation d’urgence sanitaire mondiale liée au COVID-19. Cette pandémie a mis à rude épreuve la résilience de notre système éducatif, économique et de notre marché du travail, poussant le Gouvernement à mettre en place une stratégie de riposte à la Covid-19 et de résilience économique et sociale (MINEPAT, 2020).

En dépit de cet environnement quelque peu difficile, il a été observé la capacité des populations en général et des jeunes en particulier à se départir des crises en cours et contribuer à l’amélioration de certains secteurs productifs en vue de la relance de l’économie nationale. Les jeunes ont activement contribué à trouver des solutions idoines au sein de leurs communautés respectives, saisissant au bond les opportunités offertes par la menace du COVID-19 ». A dit le MINJEC lors de son discours

Les activités menées dans le village jeunesse sont de plusieurs ordres. Il y’a :

- La Foire Promotionnelle des Initiatives et de la Créativité des Jeunes ;

- Le « Parcours du jeune patriote »

- Le « Youth Connekt Space »;

- Le Diaspora And Local Youth Joint-venture (DIALYJ) ;

- Les Activités de citoyenneté et d’Intégration Nationale (les Olympiades de la citoyenneté et de l’intégration nationale, un Challenge universitaire sur les projets de société, l'Université politique (Webinaire), Débats online / youth connekt hangout, Debate and public speaking (Online), un Challenge littéraire sur la promotion de la paix axé sur la lutte contre la violence en milieu scolaire) ;

- Les activités d'intérêt communautaire (Opérations "Village propre" et "Volontariat vigilance") ;

- L'opération : "Don de sang" ;

- Une exposition des oeuvres et opportunités de volontariat ;

- les Awards pour les Ambassadeurs de la paix, l’organisation d’un concours du meilleur message/ poème en faveur du retour à la paix dans les zones en conflits, le débat citoyen, Exposition d’art sur la thématique telle que la promotion des valeurs de paix et du vivre ensemble ;

- Le « Parcours Citoyen ».

Une Coupure du ruban symbolique d'ouverture du Village Jeunesse 2022 a ensuite été accueillie ou s’en s’est suivi, l'ouverture des activités du Parlement Jeunesse, le Ministre de la Jeunesse et de l'Education Civique Mounouna Foutsou. 

Rappelons que le village Jeunesse est un espace qui permet, en un lieu de rassemblement unique, de développer à partir du thème central de la célébration, un maximum d’activités de sensibilisation, d’échanges, d’informations, de formations et d’intermédiation en faveur des jeunes pendant la « Onzaine de la Jeunesse ».

Les actions menées par l’Etat et ses partenaires en faveur des jeunes y sont également présentées. Les activités majeures qui s’y déroulent se font de façon harmonisée et synchronisée sur toute l’étendue du territoire national. Par ailleurs, certaines activités se dérouleront en présentiel et en ligne.

Source : MINJEC

Odile Pahai